ANFR : la 5G a une exposition aux ondes similaire à la 4G

5g icone Avant le lancement de la 5G en France, nous avons entendu une tonne de rumeurs et de fausses informations à propos du nouveau standard mobile. Free Mobile en a même fait une campagne publicitaire sous forme d'interview avec Xavier Niel, un moyen de faire cesser les inquiétudes envers la 5G. Aujourd'hui, un rapport de l'ANFR vient rassurer toutes les personnes qui n'en dormaient plus la nuit à l'idée d'avoir une antenne relais compatible 5G à côté de chez elles.

La 5G est comparable à la 4G au niveau de l'exposition aux ondes

Plusieurs mois, c'est le temps qu'il aura fallu à l'Agence nationale des fréquences (ANFR) pour publier un rapport d'analyse affirmant que la 5G ne représente aucun danger en ce qui concerne l'exposition aux ondes.
Si cela a pris autant de temps, c'est que les mesures ont été nombreuses, on en compte plus de 3 000 enregistrés un peu partout en France sur des antennes de tous les opérateurs.

Les résultats finaux de ce rapport sont extrêmement positifs et rassurants pour les personnes qui pouvaient s'inquiéter des effets nocifs d'une antenne 5G à proximité de leur domicile ou lieu de travail. L'ANFR révèle que la 5G n'est pas du tout dangereuse, l'exposition aux ondes est même similaire à celle de la 4G, l'agence nationale a rencontré une grande difficulté pour trouver une différence en comparant avant et après l'émission en 5G.

5g paris

Le rapport explique :

La moitié de ces mesures a été réalisée à proximité de sites identifiés pour accueillir des antennes 5G, avant leur mise en service. L’autre moitié des mesures a été réalisée au même endroit, après mise en service de la 5G, permettant ainsi d’identifier précisément l’évolution de l’exposition liée à ce nouveau réseau.

L'ANFR fait tout de même remarquer que quand il s'agit d'une émission avec des bandes basses, l'exposition du public aux ondes reste stable. Cependant, quand l'antenne a la nouvelle bande de fréquences 3,5 GHz (très présente chez Orange) on est face à une exposition légèrement plus élevée qu'en 4G.
L'agence nationale parle d'une évaluation à 0,11 V/m qui se situe très loin de la limite réglementaire fixée à 61 V/m pour la bande 3,5 GHz.

Pourquoi une différence remarquée entre les bandes basses et la 3,5 GHz ? C'est tout simplement parce que cette dernière est équipée de nouvelles antennes à faisceaux orientables qui ont pour objectif de diriger les données vers les smartphones compatibles 5G.

370 sites 5G ont fait l’objet de mesures spécifiques dans la bande 3,5 GHz avec génération artificielle de trafic grâce au téléchargement d’un fichier de 1 Go. Les premiers résultats montrent une augmentation moyenne de 16 % de l’exposition. Ces résultats suggèrent une augmentation à terme de l’ordre de 20 % de l’exposition globale dans les zones où la bande 3,5 GHz sera déployée.

À la demande du gouvernement, l'ANFR devra effectuer un deuxième rapport détaillé avec de nombreuses mesures quand il y aura plus de smartphones compatibles 5G en circulation. Il est probable que cette deuxième phase de test commence dès 2023 le temps que les connexions en 5G soient nettement plus courantes et populaires.

Source

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

2 Thibault974 - iPhone premium

15/12/2021 à 06h23 :

Mdr😂

1 Wb Ler - iPhone

15/12/2021 à 03h08 :

Les anti 5g consanguins, on les entends plus trop

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.