Fatigue oculaire : est-ce que le mode sombre est le bon choix ?

phases-de-la-luCe n'est une surprise pour personne, l'être humain passe de plus en plus de temps devant les écrans, et c'est très facile de deviner pourquoi. Outre la télévision qui campe dans les foyers, on retrouve des ordinateurs fixes, portables, de plus en plus de métiers du web et du mobile, mais surtout la multiplication des tablettes et smartphones, iPhone et iPad en tête.

Et quand on sait qu'un téléphone peut nous permettre de contenir toute notre vie, photos, réseaux sociaux et bien d'autres, les minutes se transforment rapidement en heures (Temps d’écran vous le confirmera).

Ainsi, les spécialistes de la santé constatent depuis quelques années des premiers soucis physiques et nouvelles maladies : c'est notamment le cas de la fatigue oculaire, qui touche de plus en plus de personnes. 

mode sombre ios 13 apple mail

La fatigue oculaire, nouveau fléau 2.0

Les constructeurs d'appareils en sont bien conscients, outre les plaintes des clients, ce sont les organismes de santé qui tirent la sonnette d'alarme. Pour faire face à ce nouveau mal, Apple, Facebook, Google, et d'autres géants de la Tech ont travaillé sur l'arrivée d'un mode sombre, censé lutter contre l'excès d'utilisation des téléphones, tablettes et ordinateurs. On parle aussi de mode nuit par abus de langage.

Si vous ne savez pas ce que c'est que le mode sombre, on parle d'un échange des couleurs au sein d'un système d'exploitation ou d'applications : on passe ainsi d'un fond d'écran blanc avec écriture noire à un fond d'écran noir avec écriture blanche, pour empêcher l'agression. Apple l’a proposé sur iPhone et iPad avec iOS 13.

Pour en savoir plus sur la fatigue oculaire et sur les conséquences de la mise en place d'un mode sombre, Lenstore, spécialisé dans les lentilles de contact et produits de soins de la vue, a "travaillé avec une optométriste afin de créer un test qui évalue le risque de fatigue visuelle des individus sur la base de leur mode de vie".

2 000 français(es) ont ainsi joué le jeu, permettant d'avoir des statistiques un peu plus précises sur les habitudes et les conséquences de la fatigue oculaire : à partir de 2 heures par jour sur les réseaux sociaux, le risque est déjà conséquent. Ainsi, 42% des participants ont un risque moyen de fatigue oculaire, ce qui est très haut. 

Roshni Patel, optométriste chez Lenstore, évoque le mode sombre pour contrer les effets néfastes :

La théorie est :
Du noir sur un fond blanc - Le blanc est réfléchissant et peut être agressif pour les yeux. Les lettres ont donc tendance à créer un "effet de dispersion" qui peut être mauvais pour les yeux et augmenter la fatigue oculaire. 
 
Du blanc sur un fond noir - Le noir n'est pas réfléchissant et toute dispersion créée par les lettres n’est pas notable, c'est donc moins agressif. C'est une solution considérée comme idéale pour les bureaux faiblement éclairés et de nuit. 
 
Il n'y a pas eu assez de recherche sur le sujet pour dire si le "mode sombre" a un réel impact sur la fatigue oculaire et la plupart des informations disponibles sur les bénéfices de ce mode sont généralement subjectives selon les individus. Il n'y a cependant aucun mal à le recommander à quelqu'un qui ressent les symptômes de la fatigue oculaire, bien au contraire, car cela peut aider.


Suite à cette étude, des points essentiels sont ressortis dont voici les résultats : 

  • Les personnes considérées à haut risque de fatigue oculaire selon notre méthodologie passent plus de 10 heures par jour devant un écran et consomment plus de 2 boissons caféinées par jour
  • 73% des participants ont déclaré fixer leur écran pendant plus de 20 minutes d'affilées ce qui est au dessus de la fréquence recommandée pour éviter la fatigue oculaire. 25% déclarent faire des pauses seulement une fois par heure !
  • Parmi les personnes portant des lunettes, 1/4 ne disposaient pas de filtres spéciaux comme les filtres anti-reflets ou contre la lumière bleue et en particulier les personnes de plus de 55 ans. Les millennials, eux, passent plus de temps devant des écrans mais sont, en majorité, équipés de protections. 
  • Une récente étude montrait à quoi pourrait ressembler le salarié du futur et les problèmes de santé que notre mode de vie sédentaire pourrait engendrer. Notre étude montre que certains des symptômes sont déjà très présents. En effet, 33% des personnes interrogées souffrent de fatigue ou douleur des yeux et 23% souffrent de maux de tête réguliers. La fatigue oculaire entraîne également des douleurs dans le cou et les épaules, ce qui est le cas de 27% des participants.  
  • 23% des participants au test déclarent avoir beaucoup de mal à s'endormir. Les personnes à haut risque de fatigue oculaire se trouvent majoritairement dans cette catégorie. 

Effrayant, pas vrai ? L'avenir nous dira si le mode sombre à un réel impact sur la lutte contre la fatigue oculaire, mais en attendant vous pouvez retrouver 10 conseils de Roshni Patel pour lutter contre cette dernière. 

Enfin, si vous souhaitez faire le test et savoir si vous avez des risques de fatigue oculaire, c'est à cette adresse que ça se passe


Pour en savoir plus sur cette étude, je vous renvoie à l'article publié par Lenstore.

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions
Aucun commentaire pour le moment.
Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus