TSMC : la gravure des puces en 2nm devrait commencer dès 2025

tsmc appleVous êtes-vous déjà demandé pourquoi Apple a choisi de tout miser sur TSMC pour la production des puces dans ses produits ? C'est parce qu'il s'agit de la plus grande fonderie de semi-conducteurs dans le monde et celle qui innove le plus rapidement par rapport à ses concurrents ! Une fois encore, le géant taïwanais prouve sa supériorité.

Le 2 nm dès 2025 ?

Pour garder la dynamique et éviter que ses clients (dont Apple) se rapprochent de ses concurrents, Taiwan Semiconductor Manufacturing (TSMC) n'a pas d'autres choix que d'innover en permanence et de surpasser ses propres limites.
L'une des dernières avancées à venir est la gravure des puces en 3 nanomètres, les équipes de TSMC ont terminé le travail et peuvent dès maintenant commencer à expérimenter la production de cette nouvelle gravure.
Pour rappel, la fabrication de masse des puces en 3 nm devrait débuter au second semestre de 2022, si tout se déroule bien.

Quand on est un précurseur dans ce domaine, on se doit de toujours regarder le futur et anticiper l’étape suivante. C'est ce que fait justement TSMC avec la gravure en 2 nm.
Selon les récentes informations obtenues par Phonearena, le géant taïwanais aurait déjà mis ses ingénieurs sur le projet et prévoirait même de bâtir deux usines flambant neuves dédiées à la fabrication de cette puce.

tsmc

Évidemment, TSMC a conscience que ses clients comme Apple attendent impatiemment cette prochaine évolution, les commandes seront massives et c'est pour cela que l'entreprise se prépare à produire dès 2025 des puces gravées en 2 nm, soit les puces Apple M5 pour Mac et A19 pour iPhone / iPad.

D'après les données recueillies, les nouvelles usines de TSMC seront partiellement alimentées en énergies renouvelables (pour répondre aux exigences d'Apple dans ce domaine), une fois terminé d'être construites elles pourraient coûter 36,2 milliards de dollars américains.

Sans surprise, cette nouvelle devrait faire le bonheur du gouvernement taïwanais puisque TSMC a fait le choix de rester dans son pays natal et d'installer deux usines spécialisées dans les puces en 2 nm dans les villes de Taichung et Hsinchu. Grâce à ce choix, TSMC va réduire les coûts (par rapport à une production européenne ou américaine) et va permettre à de nombreux Taïwanais de trouver un emploi. Taichung est une ville de 2,81 millions d'habitants où on retrouve un important taux de chômage. Hsinchu est une ville plus petite de 420 000 habitants, mais qui commence progressivement à accueillir de grandes usines.

À noter que le rapport mentionne également une feuille de route similaire chez Samsung Foundry, même si TSMC est rapide, la filiale du géant sud-coréen arrive à suivre quand même (en tout cas pour la gravure 3 nm).

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions
Aucun commentaire pour le moment.