Le WSJ dresse un portrait du dirigeant Tim Cook

tim cook iconCela fait bientôt dix ans que Tim Cook a pris les reines d’Apple, la société la plus profitable des géants high-tech et qui vaut près de 2000 milliards de dollars en capitalisation boursière. Un nouveau profil du personnage vient de paraître du côté du Wall Street Journal et offre un aperçu de la façon dont Apple a évolué sous la direction du PDG Tim Cook. Le rapport met en évidence les différences de gestion entre Cook et Steve Jobs, notamment l'approche plus pratique de Cook en matière d'ingénierie et de conception de produits. Mais dans les deux cas, rien n’est laissé au hasard.

 

Tim Cook : un dirigeant très exigeant mais prudent

Pour commencer, le profil établi auprès d’anciens employés d’Apple souligne que Cook a gardé une grande partie de sa routine lorsqu'il a pris la direction d'Apple en 2011 :

Depuis sa prise de fonction en 2011, M. Cook a suivi les conseils de son prédécesseur : « ne demandez pas ce que je ferais. Faites ce qui est juste. » Il a continué à se réveiller chaque matin avant 4 heures du matin et à examiner les données de ventes mondiales. Il a maintenu sa réunion du vendredi avec le personnel des opérations et des finances, que les membres de l'équipe appelaient «une soirée de rendez-vous avec Tim» parce qu'elles s'étalaient sur des heures en fin de journée. En revanche, il a rarement visité le studio de design d'Apple, un endroit que M. Jobs a visité presque quotidiennement


Citant les collègues et les connaissances de Cook, le WSJ décrit le PDG d'Apple comme «un humble bourreau de travail avec un engagement singulier envers Apple». On dit qu'il tient un calendrier sans événement personnel, brossant le tableau d'un homme solitaire - ce que Cook a précisé lui-même par le passé.

Une anecdote confirme ce côté du personnage :

Aux alentours de Thanksgiving, il y a deux ans, les invités l'ont vu dîner seul à l'hôtel Amangiri, près du parc national de Zion. Lorsqu'un invité est ensuite aller le voir, il a déclaré être venu à l'hôtel pour se ressourcer après une chute ponctuée par le déploiement du dernier iPhone d'Apple. «Ils ont les meilleures masseuses du monde ici», a-t-il déclaré, se souvient l'invité.

tim cook tres triste

Les employés actuels et anciens cités dans l'article disent que Cook a «créé un lieu de travail plus détendu» que l'environnement créé sous Steve Jobs. Néanmoins, Cook est «tout aussi exigeant et soucieux du détail». Le rapport cite un exemple précis où Apple «a expédié par erreur 25 ordinateurs en Corée du Sud au lieu du Japon».  Cook aurait été frustré par cette erreur et l'a utilisée comme exemple de la façon dont Apple «perdait son engagement envers l'excellence».

Le portrait offre également un regard intéressant sur le style de leadership de Cook et sa relation avec ses subordonnés, citant une anecdote de l'ancien dirigeant d'Apple, Joe O'Sullivan :

La maîtrise du détail de M. Cook pousse les subalternes à entrer dans les réunions avec appréhension. Il mène l'interrogatoire, avec une précision qui a remodelé la façon dont le personnel d'Apple travaille et pense.

 «La première question est: 'Joe, combien d'unités avons-nous produit aujourd'hui?' 'C'était 10.000.' 'Quel était le rendement?' '98%.' Vous pouvez répondre aux autres questions et ensuite il dira: 'D'accord, alors 98%, expliquez comment les 2% ont échoué ? "Vous penseriez," F-, je ne sais pas."

"Cela conduit à un niveau de détail qui fait que tout le monde devient comme Cook", a déclaré Joe O'Sullivan, un ancien  Responsable des opérations Apple. Il a dit que la première réunion de M. Cook avec le personnel le jour de son arrivée en 1998 a duré 11 heures.

Les cadres intermédiaires examinent aujourd'hui le personnel avant les réunions avec M. Cook pour s'assurer qu'ils sont bien informés. Il est conseillé aux débutants de ne pas parler. «Il s'agit de protéger votre équipe et de le protéger lui. Vous ne lui faites pas perdre son temps », a déclaré un lieutenant de longue date.  S'il sent que quelqu'un n'est pas suffisamment préparé, il perd patience et dit: «Ensuite», en feuilletant une page de l'ordre du jour de la réunion, cette personne a dit, ajoutant: «des gens sont partis en pleurant».

Il existe également un contraste intéressant entre l’approche participative de Cook concernant le développement des produits d’Apple et son désir de suivre la concurrence. Selon le rapport, Dan Riccio, directeur du matériel d'Apple, «explorait l'idée d'un haut-parleur intelligent vers 2015», et Cook «lui a posé des questions sur le produit et lui a demandé plus d'informations».

En fin de compte, Riccio a mis de côté le développement du haut-parleur intelligent d'Apple en 2015. Après le succès des haut-parleurs Echo d'Amazon, cependant, Cook aurait envoyé un e-mail à Riccio pour lui demander «où en était Apple dans ses efforts en matière de haut-parleurs».  Cette situation, explique le rapport, est ce qui souligne l’approche prudente de Cook pour entrer dans de nouvelles catégories de produits :

M. Cook a tendance à évaluer les nouvelles idées de produits avec prudence, prenant la position dans certaines discussions qu'il ne veut pas commercialiser un produit qui pourrait mal se vendre et compromettre le succès de l'entreprise, selon les ingénieurs principaux.

Enfin, le rapport aborde la récente focalisation d'Apple sur les services, y compris les préoccupations selon lesquelles des offres comme Apple TV+ ne voient pas encore le succès que Cook avait prévu.

M. Cook n'est pas secoué, ont déclaré d'anciens membres de l'équipe des services, estimant qu'avec le temps, Apple gagnerait des abonnés.  «Ils ne vont pas disparaître», a déclaré l’une de ces personnes. « Avec un milliard d'appareils dans le monde, ils pensent que si vous avez quelque chose d'un peu mieux et que c'est sur votre propre téléphone, les gens l'adopteront. »

Un portrait qui montre l’influence de Tim Cook mai qui ne donne malheureusement pas d’indices sur les futures nouveautés. On sait que Tim adore la conduite autonome et la réalité augmentée, il l’a affirmé à plusieurs reprises, mais nous n’avons toujours pas eu d’informations officielles concernant une voiture Apple ou des lunettes AR.

Source

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions
Aucun commentaire pour le moment.
Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus