Un journaliste du New York Times victime du piratage par Pegasus

the new york times icone app ipa iphone ipadApple met toujours en avant la sécurité et la confidentialité qu'apporte iOS à chaque utilisateur dans le monde. Si cela est une bonne chose, il ne faut pas oublier qu'un iPhone n'est pas immunisé face aux piratages de grande ampleur comme celui de Pegasus. Un journaliste du New York Times nommé Ben Hubbard a été victime de Pegasus qui a visé plusieurs membres de gouvernements et journaliste.

Nouvelle affaire Pegasus

Après avoir ciblé cinq ministres du gouvernement français cet été, le logiciel espion Pegasus continue à faire parler de lui plusieurs mois après. Ben Hubbard un journaliste du New York Times révèle avoir été concerné par l'attaque qui a visé plusieurs utilisateurs d'iPhone dans le monde.

Spécialisé dans l'actualité du Moyen-Orient et souvent au courant d'informations exclusives plusieurs jours avant leur publication dans le New York Times, Hubbard semblait être la cible idéale pour les hackers derrière le logiciel espion Pegasus.
Grâce à l'espionnage du journaliste, les auteurs de l'attaque ont pu apprendre avant tout le monde les dessous et les secrets des enquêtes en cours pour le New York Times.
Sans surprise, Hubbard échangeait avec des collègues par messagerie sécurisée et pouvait également écrire des notes ou encore mémo vocal depuis l'application Dictaphone, une aide pour la rédaction de ses articles. 

Selon Hubbard, les hackers de Pegasus ont cherché à savoir qui étaient les sources qui dévoilaient les informations.
Heureusement, le journaliste reste vigilant dès qu'il s'agit de communiquer ou sauvegarder des données sur des smartphones ou ordinateurs, il explique :

Je prends beaucoup de précautions pour protéger ces sources, car si elles se font interpeller, elles pourraient finir en prison ou être exécutées.

pegasus

Selon ses propos, les articles auxquels il participe ont dérangé des pays du Moyen-Orient qui auraient préféré que les informations divulguées ne voient jamais le jour dans un média américain.
Ne trouvant pas les sources à l'origine de ces révélations, Ben Hubbard était la cible idéale pour commencer à trouver de nouvelles pistes afin de remonter aux personnes qui ont parlé.

SMS et WhatsApp pour forcer la sécurité de l'iPhone

Pegasus est un logiciel espion qui s'installe à votre insu sur votre iPhone, pour cela il lui faut une porte d'entrée pour réaliser l'infection. D'après le journaliste, les hackers (venant d'Arabie Saoudite) sont passés par un message envoyé via la messagerie instantanée WhatsApp et par un classique SMS.

Normalement, pour qu'un logiciel espion s'installe sur votre iPhone, il y a une nécessité de cliquer sur un lien qui vous redirige vers une page web qui débute l'installation du logiciel.
Cependant, Pegasus est tellement innovant et avancé sur son temps qu'il n'y avait même pas besoin de cliquer sur le lien. Dès la distribution du message et le téléchargement du contenu par l'iPhone, l'installation du logiciel espion a automatiquement commencé.
Le journaliste affirme ne pas avoir cliqué sur le lien étant au courant de ce genre de piège.

On le dit souvent, mais on apprend toujours de nos expériences !
Ben Hubbard se dit choquer de ce qui lui est arrivé, ce n'est pas un ministre, un président ni même une personnalité publique populaire... Et pourtant son poste au sein du New York Times a été suffisant pour que les hackers s'intéressent à lui.

Le journaliste a dévoilé son intention de changer de comportement vis-à-vis de l'utilisation de son smartphone.
Désormais, il utilisera l'application Signal au lieu de WhatsApp, stockera les contacts sensibles hors ligne, procèdera régulièrement au redémarrage de son iPhone pour interrompre le fonctionnement d'un potentiel logiciel espion installé...

Hubbard n'en veut pas à Apple, il a conscience que cette grave violation de sa vie privée et professionnelle aurait pu arriver sur un smartphone sous Android comme sur n'importe quel OS !
Il confirme vouloir rester sur un iPhone tout en réduisant sa dépendance à son smartphone.

 

Télécharger l'app gratuite The New York Times



the new york times capture app ipa iphone ipad

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions
Aucun commentaire pour le moment.
Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.