Apple et Google inquiètent le régulateur britannique qui parle d'une "emprise"

Actu AppleQuand on regarde le marché des smartphones on constate une concurrence bien présente, il y a l'iPhone, les Samsung Galaxy, les smartphones de Huawei, Xiaomi, Oppo... Par contre, cette situation n'est pas la même quand on observe celui des systèmes d'exploitation où on ne retrouve que deux géants : iOS et Android. Cela inquiète le régulateur britannique.

Apple et Google ont trop d'emprise

Dans un récent rapport émis par la Competition and Markets Authority on constate que le Royaume-Uni observe de près la domination d'Apple et de Google sur le marché des OS mobiles, cette révélation intervient quelques mois après l'annonce d'une enquête sur le même sujet.
Aujourd'hui, le régulateur britannique revient à la charge en expliquant que les utilisateurs de smartphones sont face à une situation globalement malsaine puisque Google et Apple sont en mesure de contrôler la manière dont vous voyer les contenus en ligne ainsi que les sites web et apps fournies.

Le régulateur donne un exemple simple : le téléchargement des applications. Il explique que sur iOS les utilisateurs n'ont pas le choix, ils ont obligation de détenir un Apple ID et de passer par l'App Store s'ils veulent installer une application ou un jeu sur leur smartphone.
De plus, la firme de Cupertino se réserve le luxe de préinstaller ses propres apps comme elle le fait avec son navigateur internet Safari. Même son de cloche chez Google avec Android où Chrome est en navigateur préinstallé !

android vs ios

Le rapport dévoile une certaine angoisse dans cet environnement réduit en concurrence :

La CMA craint que cette situation n'entraîne une diminution de la concurrence et un choix plus restreint pour les consommateurs. Il semble également que les consommateurs ne profitent pas pleinement des nouveaux produits et services innovants, tels que les "web apps" et les nouvelles façons de jouer à des jeux grâce aux services en nuage sur les appareils iOS. La CMA craint aussi que les consommateurs ne soient confrontés à des prix plus élevés que dans un marché plus concurrentiel, notamment pour les téléphones Apple, les abonnements aux applications et les achats effectués dans les applications.

Pour Andrea Coscelli, directeur général de la Competition and Markets Authority, il ne fait aucun doute que les deux géants californiens développent une emprise sur le marché des systèmes d'exploitation pour smartphone.

Coscelli admet que les clients savent que les OS mobiles se divisent sous deux catégories : iOS et Android. Si chacun est capable de faire son propre choix, il faut reconnaître selon lui que donner les pleins pouvoirs au créateur de l'OS pose problème puisque cela limite l'innovation.
Le directeur général explique qu'il n'est plus possible qu'Apple et Google déterminent quelle application doit être disponible et laquelle doit être bannie de leur store, mais aussi qu'ils compliquent le changement de navigateur par défaut.

Un rapport définitif sera publié en juin 2022, on pourrait y retrouver des conclusions et décisions à l'encontre d'Apple et de Google.

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

2 Daisho - iPhone

15/12/2021 à 14h13 :

Il y a HarmonyOS si ils veulent mais pas sur d’y avoir beaucoup d’adepte 😁

1 rophi - iPhone premium

14/12/2021 à 20h46 :

C’est bien que les régulateur britannique soit contrarié mais ça changera rien 😂😂 personne pourra faire un nouveau OS pour smartphone car son store serait vide comparaison à la concurrence aucun acheteur en voudrais et le développeur ne s’embête rond pas à développer leur application pour un nouveau os ne possédant pratiquement aucun utilisateur il faut être fou pour se faire chié