Apple change plusieurs règles de l'App Store pour les développeurs

app store logo icon ios 11Avec sa boutique d'applications, Apple a des règles bien précises qui doivent être respectées par les petits comme les grands développeurs. Avec la sortie d'iOS 16.1 et d'iPadOS 16.1 qui a eu lieu hier soir, Apple a changé sa politique sur l'Apple Store en modifiant plusieurs directives.

Ce qui change pour les développeurs

Pour que l'App Store propose la meilleure sécurité à ses utilisateurs avec des applications qui seront pertinentes et utiles une fois téléchargée, Apple a mis en place tout un système de validation pour que chaque app soit minutieusement vérifiée avant une visibilité sur l'App Store.

Le premier grand changement lancé par Apple hier soir, c'est l'obligation aux développeurs de donner un accès complet à leur application à l'équipe de validation de l'App Store, ils devront aussi fournir un compte de démonstration actif ou un mode de démonstration si l'application inclut des fonctionnalités basées sur le compte. Avec ce changement, Apple renforce la sécurité contre les applications malveillantes qui arrivent à dissimuler leurs vrais visages au moment de la validation de l'App Store.

Seconde évolution, c'est le refus systématique des applications qui essaient de tirer profit d'une situation délicate comme une pandémie, une attaque terroriste, une affaire judiciaire très médiatisée, une guerre...
Apple ne veut plus que des développeurs puissent se faire de l'argent sur le dos de personnes qui ont perdu des proches.

app store header bleu

Apple a maintenant une démarche plus souple avec les applications qui permettent aux annonceurs de gérer des campagnes publicitaires, elles ont désormais la possibilité d'avoir leurs propres systèmes de paiement maison. Jusqu'ici, elles devaient passer par le paiement classique de l'App Store où la firme de Cupertino touchait sa fameuse commission sur la transaction.

Apple s'exprime aussi pour les applications comme Facebook ou Twitch qui proposent des achats numériques visant à aider financièrement les créateurs de contenus. Sur Facebook, on appelle ça les "Boosts" et sur Twitch, on peut comparer cela à des "Bits" :



Apps de gestion de la publicité : Les applications dont le seul but est de permettre aux annonceurs (personnes ou entreprises qui font la publicité d'un produit, d'un service ou d'un événement) d'acheter et de gérer des campagnes publicitaires sur différents types de médias (télévision, affichage, sites web, applications, etc.) ne doivent pas utiliser l'achat in-app. Ces apps sont destinées à la gestion des campagnes et n'affichent pas les publicités elles-mêmes. Les achats numériques pour le contenu qui est expérimenté ou consommé dans une application, y compris l'achat de publicités à afficher dans la même application (comme les ventes de "boosts" pour les messages dans une application de médias sociaux) doivent utiliser l'achat in-app.

Les applications peuvent prendre en charge les transactions en cryptomonnaie, mais uniquement dans les pays où l'application dispose de l'autorisation nécessaire. Dernier point, Apple informe que les applications ne peuvent plus exploiter les prévisualisations d'iTunes ou d'Apple Music à des fins de divertissement.

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

Aucun commentaire pour le moment, lancez la discussion.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.