Fappening : iCloud n'est pas coupable, il s'agissait simplement de phishing

iCloudEn 2014, un vent de panique a soufflé sur les collines d'Hollywood, quand les photos intimes de nombreuses stars féminines ont fait leur apparition sur la toile.

Dans les semaines ayant suivi ce "fappening", iCloud entre autres avait été pointé du doigt et certains se demandaient si le service d'Apple n'avait pas été victime d'une faille. Il n'en est rien.

 

Un Américain de 36 ans, Ryan Collins, a réussi à récupérer toutes ses photos osées, en utilisant la bonne vieille méthode du phishing, avec des faux mails où les stars en question ont répondu en donnant leurs identifiants et mots de passe que ce soit Jennifer Lawrence ou Kate Upton.

lawrence-fappening.jpg

Après avoir plaidé coupable hier devant la justice, l'homme encourt jusqu'à cinq ans de prison, mais il ne devrait prendre que 18 mois ferme.

Voici certaines des adresses mails utilisées pour piégées les stars : email.protection318@icloud.com, noreply_helpdesk0118@outlook.com et secure.helpdesk0119@gmail.com.


Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions

3. tourdetour - iPhone premium

17/03/2016 à 17h33 :

C'est aussi un peu les personnes les plus vulnérables au phishing xD

2. Duke - iPhone premium

17/03/2016 à 15h34 :

@Adrien - iPhone premium
Tu regardes trop la télé 😉

1. Adrien - iPhone premium

16/03/2016 à 22h29 :

Euh... Ça paraît étonnant quand même quand on est une star, on a toute une panoplie de personnes derrière nous pour notre sécurité. Enfin c'est ce que je pensais^^

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicité !

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à la publicité. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus