Données cachées de Tesla : le gouvernement néerlandais les a décryptés

tesla iconeBien que Tesla fasse figure de proue dans le domaine de la voiture électrique et autonome, le constructeur a encore des efforts à faire pour gagner la confiance des différents dirigeants du monde entier. Plusieurs fois dans l'année, la société d'Elon Musk publie ses résultats et ses chiffres autour de ses essais grandeur nature, mais revient également sur les incidents mettant leurs véhicules en cause.

Pourtant, certaines données restent cachées, dans le secret des dirigeants de la firme : une décision qui ne semble pas convenir au gouvernement néerlandais, qui affirme aujourd'hui pouvoir les décrypter dans le but d'en savoir plus sur les accidents.

tesla model s plaid 2022 rouge

Le gouvernement néerlandais veut en savoir plus sur les accidents de Tesla

Selon un laboratoire médico-légal géré par le gouvernement néerlandais, les données de conduite de Tesla auraient été décryptées. En effet, l'Institut médico-légal néerlandais (NFI) a déclaré avoir découvert une mine d'informations sur le système Autopilot de Tesla, ainsi que des données sur la vitesse, la position de la pédale d'accélérateur, l'angle du volant, etc.

Ce décryptage permettra au gouvernement de "demander des données plus ciblées" pour aider à déterminer la cause des accidents, ont déclaré les enquêteurs. Le NSI a également analysé plusieurs accidents en utilisant les données brutes qu'il a acquises, notamment celle d'une Tesla en mode Autopilot qui est entrée en collision avec une voiture qui la précédait :

Dans ce cas, l'enquête a montré que le conducteur est effectivement intervenu et également dans le temps de réponse prévu", a déclaré le chercheur Aart Spek. "Le fait qu'il s'agisse finalement d'une collision est dû au fait que la distance de suivi [choisie par l'Autopilot] était trop serrée dans cette situation de trafic dense. Cela rend la situation intéressante, car qui est responsable de la distance de suivi : la voiture ou le conducteur ?

Frances Hoogendijk, enquêtrice de l'IFN : 

Si nous connaissions mieux les données que les constructeurs automobiles stockent tous, nous pourrions également faire des demandes plus ciblées auprès des tribunaux ou du ministère public. Et en fin de compte, cela sert l'intérêt de trouver la vérité après un accident. 

Source

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

5 Humerus - iPhone

23/10/2021 à 09h25 :

@elricaac - iPhone
Si l’assuré a le choix ou non de transmettre ses données, je n’y vois pas d’inconvénient. Par contre, si la transmission est systématique : non ! Mon assureur et l’État n’ont pas à savoir où je vais et à quelle vitesse je roule en permanence.
Mon iPhone le fait déjà, mais je peux le laisser chez moi et ce n’est pas mon assureur qui récupère ces données. Je demande juste à avoir le choix. Et un vrai choix ! Pas un choix où ceux qui disent "non" sont mis au ban de la société. Ce n’est pas parce que l’État permet aux assureurs de faire des choses iniques par compromission que je dois perdre mes libertés et accepter une surveillance constante.

4 elricaac - iPhone

22/10/2021 à 20h29 :

@Humerus - iPhone
Perso je ne serais pas contre
Il suffit d’aller sur les réseaux sociaux ou de regarder certaines émissions sur la tnt pour s’apercevoir que dans certains pays les assureurs demandent d’avoir un camera dans la voiture
Quand on sait qu’au bout de 3 incidents on peut se faire radier de sons assurance même si les 3 ne sont pas de sa volonté...(un accrochage dans un parking/une tentative de vol...) si en ayant une preuve de sa non responsabilité ça permet de faciliter les démarches je suis pour.

3 Maay - iPhone

22/10/2021 à 20h17 :

Une fois décrypté, le message est apparu dans toute sa simplicité : « 🖕🏻 »

😂

2 loco93 - iPhone

22/10/2021 à 15h59 :

Surtout à force de financer les voitures électriques (1 voiture sur 10 est une Tesla à Amsterdam) ça commence à se poser des questions..

1 Humerus - iPhone

22/10/2021 à 15h01 :

On comprend surtout l’intérêt des États : pouvoir obtenir plus d’informations sur les déplacements des citoyens… Savoir où une personne ou une autre est allée ; savoir à quelle vitesse elle a roulé ou si elle respecté les distances de sécurité ; etc. Sans être complotiste, il est facile d’imaginer l’usage qui peut être fait de telles données… Sans compter les liens qui existent entre les politiciens et les assureurs qui ne tarderont pas à demander à avoir accès aux mêmes données…

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.