Antitrust : le congrès américain souhaite un contrôle des GAFA

Actu AppleLa publication du rapport antitrust du congrès américain sur Apple, Amazon, Facebook et Google a été retardée alors que les membres républicains et démocrates du comité se disputent sur son contenu.

Le représentant républicain Ken Buck a déclaré qu'il y avait un accord sur le fait qu'il y avait un problème de monopole, mais les deux parties ne sont pas encore parvenues à un accord sur les solutions à mettre en place.

 

tim cook
 

Apple pourra-t-elle tenir encore longtemps sous cette forme ?

Politico rapporte qu'il y a un accord sur ce qui doit être corrigé et sur la nécessité d'une plus grande surveillance gouvernementale des grandes entreprises technologiques. Buck dans un communiqué :

Je conviens avec le président Cicilline que la Big Tech a agi de manière anticoncurrentielle.

[ le rapport de la majorité] offre un regard effrayant sur la manière dont Apple, Amazon, Google et Facebook ont ​​utilisé leur pouvoir pour contrôler la façon dont nous voyons et comprenons le monde […]

Nous convenons que les organismes chargés de l'application des lois antitrust ont besoin de ressources et d'outils supplémentaires pour assurer une surveillance appropriée.

Il existe également un accord sur la portabilité des données : donner aux consommateurs des outils pour exporter leurs données d’une plateforme et les importer vers une autre. Cela permettrait aux gens de basculer plus facilement entre iOS et Android, et macOS et Windows, par exemple.

Cela permettrait également aux nouvelles plates-formes de s'implanter plus facilement sur le marché. Par exemple, une nouvelle entreprise de médias sociaux aurait une meilleure chance de réussir si les gens pouvaient importer leur timeline existante et leurs amis depuis Facebook.

Les deux parties s'accordent également sur une meilleure protection contre les entreprises qui avalent de plus petits rivaux chaque semaine.

Les recommandations incluront l'interdiction de certains types de fusions, comme les «futures acquisitions de concurrents potentiels et de start-ups» par les grandes plateformes.

Mais il y a encore deux points forts de discordance. Les démocrates veulent qu'il soit plus facile de forcer le démantèlement des géants de la technologie qui sont devenus si dominants qu'il est presque impossible pour les startups de rivaliser. Ils veulent également interdire les clauses d'arbitrage, dans lesquelles les entreprises interdisent aux clients d'intenter des actions collectives. Les républicains s'opposent aux deux mesures.

Reste désormais à attendre un accord des deux parties du comité ainsi que les premières lois qui en découleront.

Pensez-vous qu'Apple et ses concurrents vont être inquiétés à l'issue de cette enquête ?

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

1. kidam - iPhone

07/10/2020 à 06h49 :

Ce qui est intéressant, c’est que sous obama, le jeu du pouvoir/contre-pouvoir était totalement inversé...!

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus