Les USA et d'autres pays veulent accéder aux messages chiffrés

whatsapp messenger icone app ipa iphoneDepuis un certain temps, beaucoup d'applications de messagerie ont mis en place un chiffrement de bout en bout de vos données. Cela signifie qu'en dehors des personnes présentes dans la conversation, personne ne peut accéder à vos données sans votre consentement. C'est là que le problème arrive pour les autorités qui se plaignent que cette fonction (protection) protège aussi les "criminels".
 

Le chiffrement de bout en bout ne plaît pas aux autorités

On le sait, de plus en plus de services de messageries utilisent le chiffrage de bout en bout. Pour ceux qui ne seraient pas au courant, ce système permet de protéger les messages échangés par les utilisateurs sur ces plateformes. Ainsi, même les développeurs de l'application ne peuvent pas avoir accès à vos messages. La plupart des applications de messagerie connues comme WhatsApp, Signal, Telegram... utilisent cette méthode.

chiffrement bout en bout

Dans un monde où toutes nos données privées sont de plus en plus partagées, le chiffrement de bout en bout est forcément très apprécié par les utilisateurs. Cependant, un problème est apparu, la difficulté pour les autorités de traquer des communications sur un sujet illégal.

C'est ainsi que les représentants de la justice de 7 pays (États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Australie, Nouvelle-Zélande, Japon, Inde) ont déclaré au Telegraph :

Le chiffrement est crucial, et la vie privée ainsi que la cyber-sécurité doivent être protégées, mais cela ne devrait pas se faire en empêchant complètement la police, et l’industrie de la tech elle-même, de pouvoir agir contre les contenus et activités illégales en ligne les plus graves.

Ils espèrent donc que tous les services concernés mettront en place un système qui correspond à leur demande. Les services de police se sont toujours plaint de la difficulté de gérer des enquêtes criminelles à cause du chiffrement de bout en bout qui, si il n'était pas présent, pourrait surement permettre d'accéder à des données qui permettrait de faire avancer une enquête plus rapidement.

Il est vrai que cette demande paraît plus que logique même si cela reste délicat car si des personnes (même de la police) ont accès à vos messages, cela ne peut plus s'appeler chiffrage de bout en bout.

 

Télécharger l'app gratuite WhatsApp Messenger



whatsapp messenger capture app ipa iphone

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

9. Morzy Loeuil - iPhone

12/10/2020 à 20h06 :

@Rem125 - iPhone
Exactement.
Le but réel de cette demande n’a surement rien a voir avec les force de l’ordre , terrorisme etc... mais plutôt avec accès aux données par les usa.
La chine non mais les usa oui , ils peuvent tranquillement siphonner sans que personne ne dise rien.

8. Rem125 - iPhone

12/10/2020 à 19h50 :

@Tim64 - iPhone
Lorsque la plateforme ne proposera plus se service, il se mettront au mail, et chiffreront tout en PGP. Leurs communications seront toujours illisible pour les autorités, mais le commun des mortels ne pourra plus en profiter. Au final juste les gens normaux seront impacté et perdront encore de leurs droits.

7. Lord Redemptor - iPad

12/10/2020 à 14h13 :

Je résume : Oui à la protection des données mais pas quand cela nous empêche d’y accéder !
Cela dit si ça râle à ce point c’est que ça doit fonctionner ce cryptage donc il faut que les entreprises continuent à développer et affirmer cette protection !

6. Morzy Loeuil - iPhone

12/10/2020 à 13h33 :

Ils trouveront d’autres moyens pour communiquer.

5. Am4rok - iPhone premium

12/10/2020 à 13h05 :

@Tim64 - iPhone
Les messageries chiffrée sont utilisées depuis longtemps par ces organisations criminelles
Ce n’est pas les messageries grand publiques qui devraient les intéresser mais bien les alternatives utilisées par les grands criminels

Leur seul vrai intérêt est de mettre la population au pas. Le côté sécuritaire est un mythe

4. Tim64 - iPhone

12/10/2020 à 12h55 :

@Gaetan63 - iPhone
Je me fais l’avocat du diable : les écoutes téléphoniques existent depuis très longtemps et ont permis de démanteler des réseaux de pedophiles, trafiquants en tou genre. Elles sont parfaitement encadrées et aucun ne policier ou gendarme ne peut les mettre en œuvre sans une ordonnance. Donc de là à imaginer qu’on te surveillerait pour un rien on est pas loin de la théorie du complot.

D’où ma question : penses-tu qu’il faille donner des plateformes au pires d’entre nous qui vont pouvoir continuer leurs actes en toute impunité ?

La question n’est pas facile ;)

3. bidi - iPhone

12/10/2020 à 12h31 :

@Gaetan63 - iPhone
👍🏻🙏🏻👏🏻

2. Le Xam - iPhone premium

12/10/2020 à 11h59 :

@Gaetan63 - iPhone
Bien d’accord 👏

1. Gaetan63 - iPhone

12/10/2020 à 11h30 :

C’est ridicule ... la question est : veut-on vraiment vivre dans un monde où tout est contrôlé, fliqué, surveillé ? Sachant que les « criminels » arriveront sûrement toujours à passer entre les mailles du filets lorsqu’ils seront assez malins, alors que le commun des mortels n’aura plus le droit de faire un pas de travers ! Vouloir tendre vers un monde sans crime est une utopie, qui passera forcément par la création d’une dystopie.

Je n’ai rien à cacher dans mes messages, mais ai-je envie que Jean-Michel, 53 ans, une formation à l’éthique au rabais dans la police, puisse accéder à tous mes messages sous prétexte que mon stationnement en double file sur le parking d’Auchan était peut-être prémédité ? Non.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus