Apple répond à ProtonVPN sur le blocage de sa mise à jour

protonvpn vpn rapide securise icone app ipa iphone ipadIl y a deux jours, le fondateur de Proton Technologies, Andy Yen, a écrit une lettre ouverte affirmant qu'Apple se tenait «sur la voie des droits de l'homme». Le problème principal était qu'Apple n'approuvait pas une mise à jour de l'application ProtonVPN iOS en pleine tourmente au Myanmar.

ProtonVPN est un réseau privé virtuel entièrement gratuit qui met en avant le fait qu’il respecte les données personnelles.

Apple répond à ProtonVPN

Mais hier soir, une déclaration d'Apple à ce sujet a mis à mal la requête de ProtonVPN. Il semble que Proton ait volontairement omis certains détails, notamment en choisissant de retarder la mise à jour approuvée depuis deux jours.

Toutes les applications créées par Proton, y compris ProtonVPN, sont restées disponibles au téléchargement au Myanmar. Nous avons approuvé la version la plus récente de ProtonVPN le 19 mars. Suite à cette approbation, Proton a choisi de retarder la publication de sa mise à jour, la rendant disponible le 21 mars, puis de publier son article de blog le 23 mars.

Une affaire sur fond des droits de l’homme

Pour mémoire, voici le début de cette histoire.

Yen a envoyé une lettre ouverte sur son blog. Il a commencé en soulignant que ProtonMail et ProtonVPN ont été construits sur l'idée de fournir aux utilisateurs du monde entier un moyen de «communiquer en toute sécurité et en privé, de s'exprimer et de surmonter les blocages Internet».

Alors que les droits de l’homme sont au cœur des valeurs d’Apple, Yen pense que le blocage de la récente mise à jour de l’App Store de ProtonVPN est contraire à ces convictions.

Nous pensons que chaque entreprise a la responsabilité de protéger les droits humains fondamentaux partout où elle est menacée. Malheureusement, en bloquant les mises à jour de sécurité ProtonVPN, Apple a démontré qu'il ne partageait pas cette philosophie.

Yen explique que lorsque les Nations Unies ont demandé aux habitants du Myanmar de «recueillir et de conserver des preuves documentaires de crimes contre l'humanité», elles ont suggéré d'utiliser ProtonMail et Signal. Parallèlement à cela, ProtonVPN a vu un bon énorme des téléchargements dans la région.

Yen dit qu'Apple a «soudainement» bloqué ProtonVPN lorsque les Nations Unies ont recommandé l'application :

Le même jour, les applications Proton recommandées par l'ONU, Apple a soudainement rejeté les mises à jour importantes de notre application iOS ProtonVPN. Ces mises à jour incluent des améliorations de sécurité conçues pour améliorer encore les mesures de protection contre les tentatives de reprise de compte qui pourraient compromettre la confidentialité.

La réponse d'Apple a été que la mise à jour de l'application a été rejetée sur la base de la directive 5.4 de l'App Store en raison de la description de ProtonVPN :

Qu'il s'agisse de défier les gouvernements, d'éduquer le public ou de former des journalistes, nous contribuons depuis longtemps à apporter la liberté en ligne à un plus grand nombre de personnes dans le monde.

La directive 5.4 de l'App Store inclut notamment un passage sur les applications VPN qui ne doivent pas enfreindre les lois locales.

Apple aurait refusé la mise à jour de Proton à cause de la description, chose qui n’avait pas bougé depuis des mois. Nous pouvons confirmer qu’Apple revient sur des détails de manière aléatoire, parfois même des années plus tard comme ce fût le cas sur iSoft pour une icône par exemple.

Yen continue en disant qu'Apple retient une «bouée de sauvetage» pour les habitants du Myanmar «qui sont massacrés» et que la société est hypocrite :

Les actions d'Apple sont également hypocrites. Apple n'a aucun problème à défier les gouvernements lorsque cela est dans son propre intérêt financier (par exemple, en évitant les taxes de l'UE ou en éludant les charges antitrust). Cependant, lorsque Proton le fait pour des raisons de droits humains, il est soudainement contraire aux politiques d'Apple.

Apple a toujours eu un rôle d’équilibriste, elle doit à se conformer aux lois locales et à continuer à fonctionner, mais aussi à faire des droits de l'homme une valeur fondamentale.

Un exemple récent était Hong Kong en 2019, Apple a supprimé une application liée à la protestation appelée HKmap Live, puis l'a rétablie après de nombreuses critiques.

En fin de compte, Proton estime qu'il a été injustement contraint de supprimer les «gouvernements difficiles» de la description pour que la mise à jour soit approuvée par Apple le 21 mars.

Ce qui est également troublant, c'est qu'Apple a demandé la suppression de cette langue dans TOUS les pays où notre application est disponible. Ce faisant, Apple aide à diffuser des lois autoritaires dans le monde entier, même dans les pays où la liberté d'expression est protégée.

 

Télécharger l'app gratuite ProtonVPN: VPN rapide-sécurisé



protonvpn vpn rapide securise capture app ipa iphone ipad

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

2 setiquiela - iPhone

26/03/2021 à 11h30 :

Quand je pense que beaucoup beaucoup d'adeptes aveugles du Appletisme croient qu'une société comme Apple pense vraiment aux droits des peuples/personnes et se place toujours à leur côté! Elle qui rachète sans cesse ses concurrents ou les détruits, corrompt les politiques et autres quand un projet va à son encontre, refusé des lois partout dans le monde pour la liberté, se conforme aux lois liberticides pour le business,.... Ce type de société est là pour faire le plus d'argent possible! Rien d'autre!

1 J22 - iPhone

25/03/2021 à 17h24 :

Apple qui parle des droits de l’Homme lol. C’est comme si Freezer parlait des droits des anciens Nameks avant son arrivée

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.