Apple suggère de contourner l'App Store par les web apps

xcode icone app ipa macApple a répondu à une plainte antitrust australienne en affirmant qu'il est déjà possible pour les développeurs iOS de contourner l'App Store.

La société affirme que les développeurs peuvent utiliser le Web pour vendre des services tels que des abonnements. De manière amusante, la société poursuit en suggérant que les applications Web progressives sont une alternative viable aux applications iOS...

Apple propose ironiquement aux développeurs dont les apps ont été rejetées de passer par le web

Apple avait déjà demandé l'arrêt d'un procès australien pour un détail technique il y a quelques jours:

Le différend Epic Games contre Apple n'est pas la bataille David contre Goliath que le développeur du jeu veut que les gens croient. Il s'agit plutôt d'une bataille de deux Goliath.

Apple a demandé à un tribunal australien de se prononcer contre un procès dans le pays, affirmant qu'Epic avait accepté des conditions qui stipulaient clairement que toute contestation judiciaire devait être intentée en Californie.

xcode header


Mais dans un autre dossier local, Apple a élaboré une défense beaucoup plus substantielle.

Apple a répondu à la suite de l'enquête menée par le défenseur australien sur les marchés d'applications, rejetant cette fois la caractérisation selon laquelle l'App Store d'Apple est le marché d'applications le plus dominant et affirmant qu'il existe d'autres options pour les utilisateurs iOS, par exemple en se rendant sur un site Web.

Apple perçoit et traite les autres distributeurs d'applications, pour des plates-formes autres qu'iOS, comme des concurrents importants dont les prix et les politiques limitent la capacité d'Apple à exercer un pouvoir sur les développeurs.

Apple n’est pas en mesure de faire abstraction de l’environnement dans lequel son marché d’applications fonctionne et n’accepte pas la qualification par la Commission de l’App Store d’Apple comme « le marché d’applications le plus dominant de loin ».

Dans ce document, Apple suggère que les développeurs qui souhaitent mettre des applications à la disposition des propriétaires d'iPhone peuvent le faire en créant ce que l'on appelle des applications web progressives (PWA).

Les navigateurs Web sont utilisés non seulement comme portail de distribution, mais aussi comme plates-formes elles-mêmes, hébergeant des «applications Web progressives» (PWA) qui éliminent le besoin de télécharger l'application d'un développeur via l'App Store (ou d'autres moyens).

Les PWA sont de plus en plus disponibles pour et via les navigateurs et appareils mobiles, y compris sur iOS. Les PWA sont des applications conçues à l'aide d'une technologie Web courante telle que HTML 5, mais qui ont l'aspect, la convivialité et les fonctionnalités d'une application native. Ils peuvent même avoir une icône d'application qui réside sur l'écran d'accueil de l'appareil.

Les applications Web sont de plus en plus populaires. Des entreprises telles qu'Amazon, Google, Starbucks, Pinterest, Uber et le FT utilisent des applications Web. Amazon, par exemple, vient de lancer son service de jeu mobile Luna en tant qu'application Web. Microsoft et Google lancent également des applications de jeu sur iOS via des applications Web. Mais cela n'est du qu'au fait qu'Apple rejette ce genre de logiciels sur son App Store.

C'est quelque peu ironique car toute la raison de la création de l'App Store était que les applications natives offraient une expérience bien supérieure aux applications Web. Lors du lancement de l'iPhone en 2007, Steve Jobs avait initialement prévu que les développeurs créeraient des applications Web, mais a rapidement changé d'avis - et l'App Store a été lancé l'année suivante en promulguant ses propres outils dont Xcode.

Mais loin c'est loin d'être une plaisanterie puisque l'enjeu est de taille, à savoir si Apple est en position de monopole ou pas.

Apple fait valoir qu'elle n'a pas de position dominante sur ce marché, car elle considère que le marché pertinent est soit les «smartphones», soit les «applications». La société détenant une part minoritaire du marché des smartphones dans la plupart des pays où elle opère, elle estime ne pas pouvoir être considérée comme ayant une position dominante. Google ayant près de 80% du marché avec Android.

Les régulateurs de la concurrence ont tendance à considérer que le marché pertinent est celui des «applications iOS», et ici Apple détient le monopole à 100% de leur vente et de leur distribution. Mis à part le jailbreak, il n'y a aucun moyen pour un développeur de commercialiser une application iOS sans la vendre via l'App Store.

Apple fait face à des pressions antitrust dans le monde entier sur l'App Store, y compris le gouvernement fédéral américain, un certain nombre d'États américains, le Royaume-Uni et un certain nombre d'autres pays européens dont la France où la CNIL est en train de poser des questions.

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

7 Wacko - iPhone premium

26/03/2021 à 08h37 :

@ropi59 - iPhone
Apple fait ce qu'elle veut, et cela ne me dérange pas. Après, c'est vrai qu'on devrait avoir Gatekeeper sur nos iPhones, pour que l'on puisse choisir la source d'installations d'apps, soit via l'App Store uniquement, soit via le web provenant d'éditeurs certifiés. Mais surtout pas de réglage "n'importe où", pour éviter d'installer n'importe quoi !

6 Wacko - iPhone premium

26/03/2021 à 08h34 :

@italienfantatique
On voit que tu connais très mal le produit... 😂

5 PLH - iPhone

26/03/2021 à 03h32 :

@italienfantatique
Tu dis n’importe quoi !
Les macs à processeur m1 peuvent très bien installer dès exécutable sous architecture Intel.
Il y a aussi toute une offre d’apps gratuite et payante sur l’appStore. Mais libre à toi d’installer ce que tu veux.
Il serait bien de vérifier ce que tu dit avant d’induire les gens en erreur.

4 italienfantatique

25/03/2021 à 23h56 :

@Wacko - iPhone premium :
- Windows est conçu par Microsoft et leur store est pas obligatoire contrairement à Apple qui vont jusqu'à bloquer leurs nouveaux Macs M1 pour utiliser l'AppStore uniquement.


3 ropi59 - iPhone

25/03/2021 à 20h46 :

@Wacko - iPhone premium
Quand tu achetes une voiture d’une marque X cest sa technologie, son design, son logiciel maintenant, etc. Bien sur ils te conseillent de faire ton entretien chez eux mais rien ne t’empêche d’aller au petit garage du coin ou meme chez une marque concurrente. Le probleme cest qu’apple ne laisse personne aller voir ailleurs avec ses produits...
d’un autre côté je les comprends quand tu vois la part des services dans les résultats financiers apple veut garder ses benefices en ne proposant pas grand chose finalement. Et les autres groupes se disent qu’ils aimeraient bien en prendre une partie...

2 Wacko - iPhone premium

25/03/2021 à 19h28 :

Pour la dernière fois, il n'y a pas de monopole !
Apple contrôle l'App Store à 100% et definit ses règles, et c'est tout à fait normal ! C'est son propre store, et il est uniquement présent sur ses propres smartphones et tablettes ! De plus, les iPhones ne dominent absolument pas le marché du smartphone. Donc, ou est le monopole ? Nulle part !

Les gouvernements confondent tout et ne comprennent rien. Du coup, certains éditeurs comme Epic Games se servent de situation pour les induire en erreur, declencher des plaintes absurdes et ainsi obtenir le beurre, l'argent du beurre et la crémière sur une plateforme qui n'est pas la leur, mais dont ils aimeraient bien en avoir le plein contrôle et ainsi se faire un max de blé !


1 J22 - iPhone

25/03/2021 à 17h54 :

App Valley > App Store

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.