Apple Store aux États-Unis : Apple essaie de décourager les employés de se syndiquer

apple-store ipa iphone ipad Depuis plusieurs mois, Apple constate une certaine tendance inquiétante dans les Apple Store. De plus en plus de salariés décident de prendre les choses en main pour se faire entendre par la direction et demander des augmentations de salaire, de meilleures conditions de travail... Cela passe sans surprise par des formations de syndicats, ce qui ne semble pas plaire à l’employeur !

Apple essaie de décourager les employés tentés par les syndicats

Comme dans toutes les entreprises, les salariés parlent beaucoup entre eux pendant les pauses déjeuner, sur les applications de messageries instantanées... Énormément d'employés d'Apple Store ressentent une frustration concernant les conditions de travail, les salaires peu élevés ou encore les faibles opportunités d'évolution.

Le premier réflexe est parfois de se rapprocher de son responsable pour exprimer son mal-être et dire ce qui ne va pas. Malheureusement, les managers n'ont pas de "baguette magique" et ne peuvent pas toujours résoudre les problèmes courants à certains postes.

C'est là qu'interviennent les syndicats, des organisations professionnelles qui commencent progressivement à se former dans les Apple Store. Si c'est une bonne chose pour les salariés, c'est une mauvaise nouvelle pour Apple qui va se retrouver face à des employés mécontents qui se regroupent avec des actions stratégiques pour faire plier la direction.

Selon le média Vice, une note de service qui révèle les points de discussion antisyndicaux a fuité, celle-ci a été distribuée aux directeurs de tous les Apple Store aux États-Unis, elle apporte des solutions et des arguments pour dissuader un travailleur qui serait tenté de rejoindre un syndicat pour s'exprimer.

apple store annapolis vide

Évidemment, la note interne recommande aux directeurs des boutiques de ne jamais utiliser les menaces, mais plutôt d'être ouverts à la discussion, de prendre du temps avec l'employé et de répondre à ses inquiétudes.
Apple affirme que les syndicats ont un impact sur la façon de travailler, l'entreprise va encore plus loin en expliquant que cela peut fragiliser "l'engagement direct" de l'employé.

Au-delà de la discussion, les managers sont également invités à mettre en avant les récents efforts qu'a réalisés Apple il y a 3 mois, on pense par exemple à :

  • 12 jours d'arrêts maladie entièrement rémunérés par an pour les contrats partiel et plein
  • L'autorisation de se déclarer en "arrêt maladie pour santé mentale" pour ceux qui rencontrent des difficultés dans leur vie personnelle (décompté des 12 jours)
  • L'autorisation de se déclarer en arrêt maladie pour emmener des membres de sa famille à des rendez-vous médicaux (décompté des 12 jours)
  • Un accès plus rapide aux congés payés pour les employés à temps plein qui viennent d'être recrutés
  • 6 jours de vacances offerts par an aux employés à temps partiel
  • 6 semaines de congé parental payé pour les employés à temps partiel
  • Soutien des employés à temps partiel pour un accès à des soins de secours d'urgence à prix réduit pour eux, leurs enfants ou leur famille (les hôpitaux concernés sont sélectionnés proche du lieu de travail, ne fonctionnent pas dans tous les hôpitaux aux États-Unis)

Voici les arguments que doivent mettre en avant les managers pour raisonner un salarié qui serait tenté de rejoindre un mouvement syndical.

Et si tout cela ne marche pas...
Apple recommande de faire peur à l'employé (sans le menacer)

On connait tous une personne qui est impossible à faire changer d'avis quand elle a une idée en tête. Pour ce type de profil, Apple recommande aux managers d'utiliser : la peur.
La note explique qu'il est conseillé de souligner qu'une syndicalisation engendre « moins d'opportunités » et « moins d'attention au mérite » pour tout ce qui concerne les évolutions de poste, les augmentations de salaire, les jours de congé...

Autrement dit, se syndicaliser, c'est être le vilain petit canard qui n'a plus aucun avantage, mais le strict minimum qui est prévu dans son contrat de travail !

Pour conclure la note, Apple interdit aux managers d'obliger les employés à ne pas soutenir la syndicalisation. Chacun a le droit de faire ce qu'il veut, l'entreprise estime que les salariés en Apple Store sont adultes et peuvent prendre par eux-mêmes une "décision éclairée" au sujet des syndicats sur le lieu de travail.

La rédaction vous conseille

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

1 tom17 - iPhone

13/05/2022 à 17h07 :

En gros ça veut dire si tu te syndic on fera tout pour que tu te casse !! Mais sa ne m’étonne même pas en faite.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.