La DGSI se dote d'une équipe pour créer des "logiciels espions"

Actu AppleLes services de renseignements sur le territoire français, la DGSI, vont faire un grand-pas vers la modernité à travers nos mobiles.

Le Monde vient d'affirmer que le gouvernement a récemment décidé la création d'une "unité spécialisée dans les logiciels espions" à la Direction générale de la sécurité intérieure. Les smartphones des terroristes et de nombreux malfrats pourront ainsi être bien plus facilement surveillés. 

 

la DGSI aura bientôt ses propres logiciels espions


Comme aux Etats-Unis et ailleurs, les forces de l'ordre française sont constamment confrontées à des smartphones dans leurs enquêtes et ils n'ont pas souvent les moyens financiers ou pratiques d'en tirer toutes les informations qu'ils souhaiteraient.

Selon le quotidien de référence, le nouveau "Service technique national de captation judiciaire (STNCJ) aura pour mission de travailler sur des logiciels capables d’extraire discrètement d’un appareil informatique des données pouvant être utiles à l’enquête (documents stockés dans la mémoire, frappe du clavier ou images affichées à l’écran). Bref, de donner aux enquêteurs les moyens de pirater les appareils informatiques de toute personne qui serait mise en cause dans un dossier judiciaire."

Ces logiciels espions pourraient être utilisés dans "un grand nombre de crimes ou délits commis en bande organisée (meurtre, torture, vol, enlèvement, destruction de biens, proxénétisme, escroquerie, recours au travail dissimulé, destruction de patrimoine naturel). Même chose pour le trafic de drogue et d’armes."

Quand on pense que le FBI aurait payé 1 million de dollars pour débloquer un iPhone 5c, dans l'affaire de San Bernardino, il paraît plus judicieux de chercher des solutions en interne, car le prix du marché est élevé.

dgsi


A l'origine, le budget de ce nouveau service devait être de 10 millions d'euros par an selon les souhaits du gouvernement précédent, mais pour l'instant... seulement trois postes à temps-plein auraient été inscrits au budget.

Source

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions

7. TwoHands45 - iPhone

16/11/2017 à 21h08 :

Ça fait des années que la dgsi et la dgse travaillent sur ce genre de sujet

6. zadek92 - iPhone premium

16/11/2017 à 20h33 :

Vol de donnée et non respect de la vie privée bonjour...
100000% de chance que qu'il vont pas ce tenir qu'au criminel, les particulier vont être fliqué h24...
dictature numérique et mort de la liberté d'expression bonjour....

5. Lantenac - iPhone premium

16/11/2017 à 20h12 :

@RestonZen - iPhone
Les grandes puissances ont des grands gouvernements qui en matière de sécurité se sortent les doigts

4. Le Passant - iPhone premium

16/11/2017 à 19h10 :

bien sur il y aura des dérives mais c'est ainsi il n'y a pas d'autres solutions... Je comprend qu'il faille en arriver là... C'est la vie de nos concitoyens qui est en jeux... Bien souvent..

3. RestonZen - iPhone

16/11/2017 à 17h37 :

Il était temps la police française en matière de technologie est un peu à la traîne comparé aux grandes puissances qui elles on des agences spécialisées et bien équipés...

2. vampirehilare - iPhone

16/11/2017 à 17h27 :

Pour ceux qui sont mis en cause dans un dossier judiciaire why not. Mais on connaît les dérives de certains services de sécurité, comme la NSA, qui ont collecté des milliards de données...

1. Titan - iPhone

16/11/2017 à 17h04 :

C’est bien sûr le gouvernement s’y mettent
On a besoin de sécuriser le « territoire virtuel » aussi

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus