OpenCore propose des Hackintosh "Velociraptor"

os-x-el-capitan ipa iphoneComme un certain Psystar en son temps, une nouvelle société appelée "OpenCore Computer" vient de lancer cette semaine un ordinateur Hackintosh appelé "Velociraptor". Un pari osé qui constitue une violation du contrat de licence utilisateur final ou du CLUF d'Apple pour macOS.

Voilà qui pourrait intéresser ceux qui n'ont pas les compétences pour suivre notre tutoriel Hackintosh 2020.

 

 

Un Mac à prix canon ?

Sur son site, OpenCore Computer ambitionne de rendre les postes de travail de type Mac Pro plus accessibles. Avec un prix d'appel fixé à 2 199$, OpenCore propose  des «Hackintosh sans compromis» qui sont livrés avec macOS Catalina et Windows 10 Pro préinstallés.

Le premier modèle disponible est le «Velociraptor», une station pouvant accueillir un processeur AMD Ryzen jusqu'à 16 cœurs, jusqu'à 64 Go de RAM, 4 To de stockage SSD et un GPU Vega VII. Dans un futur proche, OpenCore Computer a l'intention de lancer d'autres modèles avec des options permettant jusqu'à un processeur 64 cœurs et 256 Go de RAM.

De base, le Velociraptor affiche un processeur 8 coeurs, 16 Go de RAM, une carte Radeon Pulse RX 580 8GB GDDR5, et deux SSD de 256 Go. C'est donc plus abordable qu'un Mac Pro 2019 qui demande plus du double.

opencore hackintosh velociraptor
 

Attention aux Hackintosh et à OpenCore

Les hackintoshs sont des ordinateurs qui exécutent macOS sur du matériel non autorisé par Apple. OpenCore est un outil open source gratuit utilisé pour préparer un système pour démarrer macOS. La société qui vend ces Hackintoshes semble s'être approprié le nom du chargeur de démarrage open-source et n'a aucune affiliation avec les développeurs d'OpenCore. Les machines Hackintosh doivent contourner les technologies de protection contre la copie qu'Apple utilise pour protéger macOS contre le clonage, ce qui leur confère un statut juridique douteux lors de leur vente. OpenSource Computer rapporte que ses ordinateurs "fonctionnent exactement comme un Apple Mac classique".

Pour la petite histoire, les hackintosh commerciaux ont une histoire juridique notoire. Psystar Corporation, aujourd'hui disparue, a vendu des «ordinateurs ouverts» à partir de 2008, avec la possibilité de préinstaller Mac OS X Leopard. Le CLUF d'Apple interdit les installations tierces de ses logiciels, et tout clone Mac commercial est une violation de cet accord, ainsi que du Digital Millennium Copyright Act (DMCA). Apple a poursuivi Psystar en 2009 et a obtenu une injonction permanente contre la société, et la Cour suprême des États-Unis a refusé de réexaminer l'affaire en 2012. Compte tenu de cette jurisprudence, il est particulièrement surprenant qu'OpenCore Computer ait choisi de vendre un Hackintosh.

OpenCore Computer semble essayer de contourner le CLUF en acceptant uniquement les paiements en crypto-monnaie Bitcoin. Afin de prouver que la société n'est pas une arnaque, elle propose l'utilisation du paiement séquestre via "Bitrated", qui vise à apporter des mesures de protection des consommateurs et de prévention de la fraude aux transactions de crypto-monnaie. Tout comme le scepticisme de Psystar en 2008 lorsqu'il a annoncé son clone Mac, la légitimité d'OpenCore Computer n'est pas claire. Aucune adresse n'est indiquée pour l'entreprise et il y a peu d'informations supplémentaires à ce sujet en ligne.

Vous êtes prévenus !

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions
Aucun commentaire pour le moment.
Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus