Une procureure de New York publie un avertissement sur les AirTags

airtags icon L'AirTag est un magnifique produit qui permet de facilement retrouver les clés de sa voiture, son portefeuille, le jouet de son enfant... Malheureusement, beaucoup d'utilisateurs s'en servent pour traquer à leur insu des proches ou des inconnus. Si le phénomène est peu répandu en Europe, l'utilisation frauduleuse des AirTags est extrêmement fréquente aux États-Unis, au point où Apple ne cesse d'avoir des remontées des forces de l'ordre.

Une procureure générale de
New York lance une alerte

Il y a moins d'une semaine, Apple a réalisé un communiqué de presse pour annoncer de nouvelles mesures anti-harcèlement avec ses AirTags. Ayant conscience des multiples plaintes impliquant ses traqueurs d'objet aux États-Unis, la firme de Cupertino n'a pas eu d'autres choix que de réagir.
Des solutions comme une augmentation du son émis par l'AirTag ont été mises en place, mais visiblement ce n'est toujours pas assez.

La procureure générale de New York, Letitia James, a publié un avertissement demandant aux New-Yorkais de faire attention quant à l'utilisation malveillante et malsaine que peuvent faire certaines personnes avec les AirTags.
Pour mettre en avant les problématiques que représente le traqueur d'objet d'Apple au quotidien, la procureure a mentionné différentes affaires dont elle a eu connaissance ces derniers mois.

airtag

James explique avoir vu des plaintes liées à des AirTags :

  • Discrètement attachés à des voitures
  • Glissé dans un sac à main
  • Glissé dans des poches de manteaux

Les personnes qui exploitent les AirTags pour suivre une personne regorgent d'idées pour dissimuler la présence du traqueur d'objet d'Apple et c'est précisément ce qui inquiète cette procureure générale.
Dans le média The Mac Observer, elle explique :

Partout aux États-Unis, les Apple AirTags sont mal utilisés pour suivre les gens et leurs biens afin de causer du tort. Le suivi des personnes à leur insu ou sans leur consentement est un crime grave et ne sera pas toléré par mon bureau. J'exhorte tous les New-Yorkais à porter une attention particulière à leurs biens et à suivre les conseils fournis par mon bureau pour rester en sécurité. La sécurité des New-Yorkais est ma priorité absolue et mon bureau continuera de faire tout ce qui est en son pouvoir pour protéger les New-Yorkais.

Quelles sont les recommandations de Letitia James ?

La procureure a pris le temps de se renseigner sur le fonctionnement des AirTags et les procédures qui existent pour stopper une situation de harcèlement. Elle explique qu'il est impératif de :

  • Surveillez les notifications "AirTag détecté près de vous" sur iOS
  • Télécharger l'application Android "Tracker Detect" sur le Play Store
  • Écoutez et repérez rapidement d'où viennent des bips en continu

James affirme également que tous les AirTags ne sont pas malveillants, dans certains cas, il peut s'agir d'un traqueur qui a été égaré. Ces conseils sont évidemment les mêmes qui sont communiqués par Apple depuis le lancement de son traqueur d'objet.

La rédaction vous conseille

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

Aucun commentaire pour le moment, lancez la discussion.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.