Des développeurs pressent Apple d’accepter d’autres moteurs web sur iOS

safari 2017 iconLes plaintes contre Apple pour pratiques anticoncurrentielles se multiplient ces dernières années, et il semble que ce ne soit pas fini. Cette fois, un groupe de développeurs a lancé un projet appelé "Open Web Advocacy" qui met au défi Apple d'autoriser d'autres moteurs de navigateur sur iOS.

Le but de la manœuvre est que les développeurs aient la possibilité d’utiliser des moteurs de navigateurs tiers tout en ayant accès aux mêmes fonctionnalités que celles disponibles dans la version iOS de Safari.

Webkit est le seul moteur autorisé sur l’App Store

Pour ceux qui ne le savent pas, iOS s'appuie sur le moteur WebKit, qui alimente non seulement Safari mais aussi tout le contenu web du système d'exploitation d'Apple. En effet, contrairement à macOS, les applications iOS sont tenues d'utiliser WebKit comme moteur de navigation. En d'autres termes, chaque navigateur ou application web que vous voyez sur iOS est fondamentalement Safari exécuté sous une autre "peau", car chaque Chrome, Firefox, Edga, DuckDuckGo, Opera et autres sont obligés d’utiliser le composant WKWebview d’Apple pour afficher des contenus HTML.

wwdc21 keynote ios 15 safari extension

Apple limite les fonctionnalités disponibles

La raison d'être du groupe est d'essayer de persuader Apple qu'ils doivent autoriser d'autres moteurs de navigation sur iOS, afin que iOS puisse être une meilleure plateforme pour développer des choses pour le web moderne. Parce qu'à l'heure actuelle, chaque navigateur sur iOS, qu'il soit appelé Chrome, Firefox ou Edge, n'est en fait qu'un habillage de marque de Safari, qui est à la traîne [des autres navigateurs] parce qu'il n'a pas de concurrence sur iOS.

Comme le groupe anglais l'a expliqué, limiter les applications à WebKit est devenu un problème puisque les développeurs n'ont même pas accès à certaines des fonctionnalités dont dispose Safari.

Par exemple, les fonctionnalités plein écran sont limitées dans les navigateurs tiers, et Apple restreint l'intégration d'Apple Pay à Safari. Parallèlement, les applications web n'offrent pas la possibilité d'ajouter une application web à l'écran d'accueil. Les développeurs se plaignent également de l'absence de NFC et d'autres API dans le WebKit d'iOS ainsi que l’impossibilité d’intégrer des extensions.

Comment convaincre Apple ?

L'idée principale du groupe est de faire part de leurs préoccupations à l'autorité britannique des marchés et de la concurrence (CMA) afin de la convaincre qu'Apple doit modifier sa politique. Mais c’est loin d’être gagné.

Apple, bien sûr, a ses propres raisons de forcer l'adoption de WebKit sur iOS. Plus que de maintenir les utilisateurs sous le moteur Safari, cela permet un grand contrôle en matière de sécurité mais aussi d’expérience de navigation. Apple peut ainsi s’assurer que chaque page affichée sur un iPhone l’est de la même manière partout dans le monde. De plus, cette limitation permet à la firme de bien gérer la séparation entre les apps et les sites webs. Et Apple ne veut pas nuire à ses activités de l'App Store.

La rédaction vous conseille

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

1 Mig03 - iPad

02/03/2022 à 11h42 :

Me concernant , toujours « peur » de Google , Google chrome , etc…

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.