Apple et le FBI questionnés sur le logiciel espion Pegasus

pegasus icone app ipa iphone ipadPlus tôt cette année, un rapport du New York Times a révélé qu'une version américaine spéciale du logiciel espion Pegasus avait été créée par NSO et achetée par le FBI pour accéder aux iPhone et aux Android des suspects dans des affaires importantes. Aujourd'hui, deux législateurs républicains font pression sur Apple et le Federal Bureau of Investigation à ce sujet.

Le législateur américain demande des éclaircissements sur Pegasus

Des lettres obtenues par CNBC, datées de jeudi et signées par Jim Jordan, membre principal de la commission judiciaire de la Chambre des représentants, et Mike Johnson, membre principal de la sous-commission des droits civils, montrent que la commission enquête sur cette affaire :

Le Comité examine l'acquisition, le test et l'utilisation par le FBI du logiciel espion de NSO, ainsi que les implications potentielles sur les libertés civiles de l'utilisation de Pegasus ou Phantom contre des personnes américaines.

nso group pegasus apple

Jordan et Johnson demandent notamment au PDG d'Apple, Tim Cook, de fournir des détails sur la capacité de l'entreprise à détecter lorsque des iPhones ont été ciblés par les outils du groupe NSO. Selon le rapport, la lettre demande à Apple de fournir le nombre d'attaques détectées par les outils, ainsi que le moment et le lieu où elles ont eu lieu. Elle demande également à Apple un "briefing au niveau du personnel" sur les communications de l'entreprise avec les agences gouvernementales au sujet du logiciel espion.

Apple, le FBI et le NSO Group n'ont pas répondu aux demandes de commentaires de CNBC, bien qu'un porte-parole du FBI ait déclaré au Times, au début de l'année, qu'ils examinent les nouvelles technologies "non seulement pour explorer une utilisation légale potentielle, mais aussi pour combattre le crime et protéger le peuple américain et nos libertés civiles".

Qu'est-ce que Pegasus ?

Pegasus est un logiciel espion pour iPhone et Android fabriqué par NSO Group. L'entreprise israélienne achète des vulnérabilités de type "zero-day" à des pirates informatiques et son logiciel serait capable de monter des exploits "zero-click", c'est-à-dire ne nécessitant aucune interaction de l'utilisateur avec la cible. Une sorte de jailbreak ultra simple qui permet de récupérer des données sensibles à distance.

En particulier, il est rapporté que la simple réception d'un iMessage particulier - sans l'ouvrir ou interagir avec lui de quelque manière que ce soit - peut permettre à un iPhone d'être compromis, avec des données personnelles exposées. Le créateur d’Amazon, Jeff Bezos, avait été hacké via WhatsApp,

NSO ne vend Pegasus qu'aux gouvernements, en tout cas officiellement.

La rédaction vous conseille

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

Aucun commentaire pour le moment, lancez la discussion.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.