L'iPhone X de Jeff Bezos (Amazon) piraté via WhatsApp ?

amazon fr iconeEncore une histoire de piratage d'iPhone mais cette fois, il ne s'agit pas de rentrer dans le téléphone d'un terroriste ou d'un tueur en série mais de celui de Jeff Bezos, le patron d'Amazon.

Le richissime homme d'affaires aurait été hacké par le prince héritier d'Arabie Saoudite, Mohammed ben Salman. Un scénario digne des films hollywoodiens...

apple iphone xs max or mugshot

WhatsApp comme porte d'entrée sur le téléphone de Jeff Bezos

Les conclusions du rapport des Nations Unies vont dans le sens des soupçons du fondateur d'Amazon, Jeff Bezos. Agnès Callamard, rapporteur spécial de l’Onu sur les exécutions extra-judiciaires, et David Kaye, rapporteur spécial chargé de la liberté d’expression, ont publié des conclusions immédiatement jugées "absurdes" par le prince Faiçal ben Farhan al Saoud, ministre saoudien des Affaires étrangères. Les accusations visent nul autre que Mohammed ben Salman. 

En réponse, l'ambassade d’Arabie saoudite à Washington a exigé une enquête sur les propos des deux experts. 

Sans commenter l'actualité, les américains, via le Wall Street Journal, indiquent qu’une enquête du FBI sur le piratage du téléphone du patron d’Amazon est en cours. 

Les faits se seraient produits juste avant le meurtre de Jamal Khashoggi en octobre 2018, alors qu'il se trouvait au consulat saoudien à Istanbul. Ce journaliste écrivait régulièrement pour le Washington Post, l'une des entreprises appartenant à Jeff Bezos. 

Pour les experts de l'ONU, les informations “reçues laissent soupçonner une possible implication du prince héritier dans la surveillance de M. Bezos dans le but d’influencer, si ce n’est d’étouffer l’actualité saoudienne par le Washington Post”.

Du coup, l'ONU demande l’ouverture d’une “enquête immédiate” sur “l’implication personnelle, directe, continue et étalée sur plusieurs années du prince héritier dans les efforts destinés à prendre pour cible les opposants supposés”.

En détail, l'iPhone X de Jeff Bezos aurait été piraté le 1er mai 2018 grâce à l'envoi (et donc la réception) d’une vidéo vérolée envoyée depuis la messagerie WhatsApp appartenant au prince héritier saoudien Mohamed ben Salman. Suite à l'ouverture du message, les données du téléphones auraient été tout simplement entièrement siphonnées. La faille aurait été ouverte pendant des mois, laissant échapper des giga-octets de données. Une mauvaise publicité pour Apple et Facebook, propriétaire de WhatsApp.

Enfin, toujours d'après le rapport, les seules entreprises privées capables de réaliser un tel hack peuvent être soit NSO Group basé à Tel Aviv ou la Hacking Team de Milan. Ambiance, ambiance...

Source

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions

2. hellllowwww - iPhone premium

23/01/2020 à 17h50 :

@jacky shoun - iPhone
En 2018??

1. jacky shoun - iPhone

23/01/2020 à 17h35 :

jeff tu pourais te payer le 11 pro max quand meme.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus