La loi DMA veut forcer Apple à autoriser les App Store tiers, le sideloading, etc

european union iconDe nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur aujourd'hui. Elles pourraient contraindre Apple à permettre aux utilisateurs d'accéder à des magasins d'applications tiers et à autoriser le chargement latéral d'applications sur les iPhone et les iPad (sans passer par l'App Store donc), parmi d'autres changements radicaux destinés à rendre le secteur numérique plus équitable et plus compétitif. Et iMessage n'y échapperait pas.

Une nouvelle loi DMA

En vertu de la loi sur les marchés numériques (DMA), les règles s'appliqueront aux géants de la technologie qui répondent à ses critères de "gardien" et les obligeront à ouvrir leurs différents services et plateformes à d'autres entreprises et développeurs.

Il est presque certain qu'Apple sera classée parmi les "gardiens" en raison de l'importance de son chiffre d'affaires annuel dans l'UE, du grand nombre d'utilisateurs actifs et de sa "position bien établie et durable" en raison de la durée pendant laquelle elle a satisfait à ces critères.

apple logo europe

L'ouverture aux autres stores

La DMA adoptée cet été et qui entre en vigueur ce jour pourrait obliger Apple à apporter des changements majeurs au fonctionnement de l'App Store, de iMessage, de FaceTime et de Siri en Europe. Par exemple, elle pourrait être contrainte d'autoriser les utilisateurs à installer des magasins d'apps tiers et des applications sans passer par l'App Store (sideloading), de donner aux développeurs la possibilité d'interagir étroitement avec les services d'Apple et de promouvoir leurs offres en dehors de l'App Store, d'utiliser des systèmes de paiement tiers et d'accéder aux données recueillies par Apple.

iMessage bientôt ouvert ?

L'un des ajouts les plus récents à la DMA est l'obligation de rendre les services de messagerie, d'appel vocal et d'appel vidéo interopérables. Les règles d'interopérabilité signifient théoriquement que des applications Meta telles que WhatsApp ou Messenger pourraient demander à interopérer avec iMessage d'Apple, et que cette dernière serait obligée de s'y conformer au sein de l'UE.

Quel délai pour l'application de la loi

La DMA a été proposée par la Commission européenne en décembre 2020 et approuvée par le Parlement européen et le Conseil en un temps record, en mars 2022. Il entre maintenant dans une phase de mise en œuvre de six mois et commencera à s'appliquer le 2 mai 2023. Ensuite, dans un délai de deux mois et au plus tard le 3 juillet 2023, les portiers potentiels devront informer la Commission de leurs services de plateforme de base s'ils atteignent les seuils établis par la DMA.


Une fois que la Commission aura reçu les informations complètes, elle disposera de 45 jours ouvrables pour évaluer si l'entreprise en question atteint les seuils et pour la désigner comme gatekeeper. Après leur désignation, les gatekeepers auront six mois pour se conformer aux exigences du DMA, au plus tard le 6 mars 2024.

Voici ce qu'a déclaré la vice-présidente exécutive, Margrethe Vestager, dans une déclaration accompagnant un communiqué de presse de la Commission :

Le DMA va profondément modifier le paysage numérique. Avec elle, l'UE adopte une approche proactive pour garantir des marchés numériques équitables, transparents et contestables. Un petit nombre de grandes entreprises détiennent un pouvoir de marché important. Les "gatekeepers" qui jouissent d'une position bien établie sur les marchés numériques devront montrer qu'ils pratiquent une concurrence loyale. Nous invitons tous les portiers potentiels, leurs concurrents ou les organisations de consommateurs, à venir discuter avec nous de la meilleure façon de mettre en œuvre la DMA.

Si Apple est véritablement désignée comme un "gatekeeper" (ce qui ne fait guère de doute), elle devra apporter des changements majeurs à ses plateformes iOS et iPadOS pour répondre aux exigences. En mars, avant l'adoption de la loi, Apple a déclaré qu'elle était préoccupée par le fait que certaines dispositions de la DMA créeront des vulnérabilités inutiles en matière de confidentialité et de sécurité pour nos utilisateurs.

Apple est également confrontée à une législation similaire aux États-Unis, les législateurs de la Chambre des représentants ayant présenté en juin des projets de loi antitrust qui, s'ils étaient adoptés, entraîneraient des changements majeurs dans l'industrie technologique.

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

20 morzyloeuil - iPhone

03/11/2022 à 17h14 :

@xbdndndnnd - iPhone
Pourquoi insulter ?
Donner son point de vue n’est pas plus pertinent ?

19 kulseep - iPhone

02/11/2022 à 21h45 :

@xbdndndnnd - iPhone
En attendant lui il a très bien compris contrairement à toi … du coup c’est peut être pas lui le plus c.. mais bel
Et bien toi😘

18 kulseep - iPhone

02/11/2022 à 21h44 :

@acretias - iPhone
Pourtant chaques années c’est bien iOS le plus vulnérable et vérolé…

17 Tewiel - iPhone

02/11/2022 à 14h40 :

Il étais temps… et la si j’avais un encore un doute sur l’existence du syndrome de Stockholm, en voyant l’affligeante partie commentaire, j’en ai soudain plus aucun.

16 red - iPhone premium

02/11/2022 à 11h49 :

Peut-être faudrait-il demander d’abord l’avis des clients apple non ? C’est juste une façon de reprendre la mains sur les données et l’économie. Des gratte m…

15 kulseep - iPhone

02/11/2022 à 07h45 :

@Wacko - iPhone premium
Aussi dangereux que Android … mec j’ai jamais eu autant de pub de partout avec iOS là où sous Android tu peut contrôler tout ça ( blockada etc…) chaque jours je reçois les spams en sims là où avec Android je ne les reçois pas ou peut tellement la fonction anti spam de Google message est plus puissante sur ça ,

Donc oui vivement l’ouverture au stores extérieur et bien plus même.

14 acretias - iPhone

01/11/2022 à 22h27 :

@ljuba - iPhone
On demande pas à être limité, ça te dit de me laisser l’accès au mur de ta maison, t’inquiète, je vais juste mettre une porte fermée à clé.

13 ljuba - iPhone

01/11/2022 à 21h25 :

@malikou - iPhone
Non la majorité des gens ne sont pas la pour ca.

12 ljuba - iPhone

01/11/2022 à 21h25 :

Quand les utilisateurs sont formatés par les gafa. Ils veulent eux meme qu’on les limites 👏👍

11 Wb Ler - iPhone

01/11/2022 à 20h55 :

@SamSuffit - iPhone premium
De plus en plus de décision de la commission UE me pousse à créer un dossier pour lancer une pétition.

10 xbdndndnnd - iPhone

01/11/2022 à 20h25 :

@morzyloeuil - iPhone
toi tu est tres tres con

9 morzyloeuil - iPhone

01/11/2022 à 19h17 :

Où est le problème, ceux qui ne seront pas intéressées resteront sur le store apple.

8 SamSuffit - iPhone premium

01/11/2022 à 19h12 :

@Wb Ler - iPhone
Oui d’une façon ou d’une autre il faut qu’on manifeste notre mécontentement à ce sujet… c’est pour ça qu’on achète Apple…

7 tintin17 - iPhone

01/11/2022 à 18h15 :

Je suis pour seulement si c’est sécurisé sinon non

6 Fabrice Cauet - iPad

01/11/2022 à 18h09 :

@iSebw - iPhone premium

Tu décides de rien, tu vas subir, et comme un bon fanboy tu achèteras toujours du Apple.

5 iSebw - iPhone premium

01/11/2022 à 17h58 :

Je ne veux pas !!! L’ouverture gênera plus de mauvais que de bon ils comprennent rien et ne sont guidés que par leur intérêt. Pitoyables 👎

4 Wb Ler - iPhone

01/11/2022 à 17h51 :

Non mais là il faut aller manifester contre ou faire une pétition je sais pas mais non

3 malikou - iPhone

01/11/2022 à 17h45 :

En fait je comprend pas ? Si on est chez Apple c’est justement pour ça. Moi ça me convient comme c’est …

2 pifpaf - iPhone

01/11/2022 à 17h40 :

L’Europe qui se veut le protecteur des utilisateurs. Ce que veut l’Europe c’est transformer iOS en Android, avec toutes ces applications malsaines.

A croire que le lobbyiste Google, a fait pression sur la commission européenne, pour obtenir l’ouverture de l’écosystème apple.

1 Wacko - iPhone premium

01/11/2022 à 17h26 :

Alors, les stores tiers et le sideloading, je veux bien à condition qu'Apple puisse garder la main niveau sécurité : interdiction d'accès à Apple Pay et à d'autres services d'Apple pour les apps hors App Store par exemple.

L'ouverture d'iMessage est d'une débilité profonde. Le mieux serait de pouvoir choisir sa messagerie par défaut. Reste la question des SMS et des contacts que les apps tierces pourraient sniffer à des fins publicitaires.

Cette ouverture voulue par l'UE est assez bien sur le papier. Mais je redoute qu'iOS ne devienne une plateforme aussi dangereuse que sur Android. Apple devrait porter la fonctionnalité GateKeeper de macOS sur iOS : ceux qui ne veulent pas de cette ouverture devrait pouvoir choisir !

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.