Analyse des photos iCloud : le régulateur australien ne comprend pas l'abandon d'Apple

icloud drive iconeIl y a plus d'un an, Apple avait expliqué vouloir se servir de l'intelligence artificielle pour trouver des photos pédopornographiques hébergées sur des comptes iCloud. Si cela avait ravi les associations de protection de l'enfance, les organismes qui défendent la vie privée étaient très soucieux du chemin qu'était en train de prendre Apple avec nos données personnelles sur le cloud. Apple a finalement abandonné son idée d'analyser les photos iCloud, ce qui déplaît aujourd'hui au régulateur australien !

L'Australie ne comprend pas ce retrait d'Apple

Apple est une entreprise qui rassemble par ses idées, ses produits et innovations, mais avec l'analyse des photos iCloud afin de trouver du contenu pédopornographique, Apple a divisé sa communauté. D'un côté, il y avait ceux qui étaient prêts à mettre de côté leur vie privée et que l'ensemble de leurs photos soient analysées par une IA, de l'autre il y avait ceux qui pensaient qu'Apple franchissait une limite inquiétante pour la vie privée de ses clients.

Pour mettre fin à toute cette polémique, Apple a préféré ne pas aller plus loin dans cette démarche, l'entreprise avait dans un premier temps mis une "pause" au projet pour que les esprits se calment, puis l'entreprise a prévenu que tout était terminé il y a un peu plus d'une semaine.

apple

Cette décision n'a pas plu au régulateur australien qui espérait qu'Apple aille jusqu'au bout de ses plans quitte à décevoir un grand nombre de clients qui accordent une importance majeure à la protection de leur vie privée.
Le régulateur a expliqué que les grandes entreprises comme Apple et Microsoft n'arrivent pas à prendre des mesures pour protéger "les plus vulnérables des plus prédateurs".

Selon Reuters, le commissaire australien chargé de la sécurité électronique a accusé Apple et Microsoft de ne pas faire suffisamment d'efforts pour empêcher les contenus pédopornographiques de circuler dans les clouds :

Le commissaire à la sécurité en ligne, chargé de protéger les utilisateurs d'Internet, a déclaré qu'après avoir envoyé des demandes d'informations légales à certaines des plus grandes entreprises Internet du monde, les réponses ont montré qu'Apple et Microsoft ne procédaient pas à un dépistage proactif des contenus pédopornographiques dans leurs services de stockage, iCloud et OneDrive.

L'annonce par Apple, il y a une semaine, de l'arrêt de l'analyse des comptes iCloud pour détecter les abus commis sur des enfants, suite à la pression exercée par les défenseurs de la vie privée, a constitué "un grand pas en arrière par rapport à leurs responsabilités de contribuer à la sécurité des enfants", a déclaré Inman Grant.

L'incapacité des deux entreprises à détecter les abus en direct revient à ce que "certaines des plus grandes et des plus riches entreprises technologiques du monde ferment les yeux et ne prennent pas les mesures appropriées pour protéger les plus vulnérables contre les plus prédateurs", a-t-elle ajouté.

Apple ne devrait pas revenir sur sa décision d'abandonner son projet d'analyser les photos iCloud, la seule solution pour que l'entreprise reprenne là où elle s'est arrêtée, c'est une obligation légale qui contraindrait les grandes entreprises comme Apple à réaliser ce type de vérification.

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

2 Ar No - iPhone

15/12/2022 à 15h59 :

Le chiffrement total sur iCloud les empêche maintenant de le faire de toute manière

1 kidam - iPhone

15/12/2022 à 15h40 :

Quand on voit le niveau de répression dans ce pays pour quoi ce soit… cela m’étonne pas qu’il soit triste de pas avoir une raison de plus traquer les gens…

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.