Le taux d'imposition d'Apple au coeur de la campagne

Apple actualitéAlors que les débats politiques occupent la majorité des esprits en France, les Etats-Unis sont également en pleine période électorale. L'un des points névralgiques de toute campagne politique dans les pays industrialisés est certainement la réduction des déficits et les USA n'y échappent pas.

Les grosses sociétés réalisant de très gros bénéfices sont pointées du doigt en ce moment car elles ne payeraient pas assez d'impôts.

C'est le New York Times qui a publié samedi dernier, un article de plusieurs pages à propos des ficelles légales utilisées par Apple pour minorer son imposition.


Tout est passé en revue, de la délocalisation interne dans des états américains pratiquant des taux d'imposition proches de zéro, aux délocalisations européennes en Irlande ou encore au Luxembourg pour iTunes.

Evidemment Apple n'a pas tardé à réagir en déclarant que la société avait déjà payé en impôts 5 milliards de dollars durant la première moitié de son exercice 2012, qu'elle possèdent 47 000 employés à plein temps à travers 50 états américains et qu'elle ferait directement travailler 500 000 américains via les sous-traitants et revendeurs.

Il est clair qu'Apple, tout comme Google ou Microsoft, auront un impact fort lors du choix présidentiel. Le candidat qui ne pénalisera pas ces géants de l'informatique aura sûrement trouvé de quoi payer sa campagne...

appletax-campagne

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions
Aucun commentaire pour le moment.
Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus