Apple Music : Dr Dre accusé de meurtre pour une histoire d'argent

Actu Apple MusicDr Dre est peut-être devenu assez respectable pour signer un deal record avec Apple, mais un de ses anciens acolytes l'accuse d'avoir gardé de mauvaises habitudes.

Le producteur de "gangsta rap" Suge Knight vient en effet de porter plainte contre son ancien protégé, en expliquant que le co-fondateur de Beats a essayé de le tuer, plutôt que lui payer les 300 millions qu'il lui devait, suite à la vente de Beats pour plus de 3 milliards.

 

L'ancien patron sulfureux du label Death Row Records affirme en effet qu'il avait signé un accord "à vie" avec Dr Dre et que ce dernier devait donc lui reverser 30 % de ses revenus.

knight dre


Pour rappel, Suge Knight s'était fait tirer dessus à sept reprises lors des Video Music Awards de 2014 et un an plus tard, il avait fini par écraser un homme alors qu'il cherchait à rendre visite à Dre, car il pensait que la victime avait justement été recruté par le rappeur pour le tuer.

Même si Dre est blanchi par la justice, Tim Cook doit moyennement apprécié cette affaire.

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions

5. Tom670 - iPhone

25/10/2016 à 22h15 :

Suge ne supporte pas la réussite des autres

4. tonio - iPhone

25/10/2016 à 13h29 :

@edzoulai - iPhone
Beats n'était pas qu'à lui

3. Nemo - iPhone

25/10/2016 à 13h00 :

😂😂😂😂

2. Crocosaure - iPhone

25/10/2016 à 12h46 :

Non mais WTF...

1. edzoulai - iPhone

25/10/2016 à 12h29 :

30% de 3 milliards c'est 900 millions pas 300

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus