Un mandat d'arrêt réclamé contre l'héritier de Samsung pour corruption

samsung-smart-wLes galères s'enchaînent depuis plusieurs mois pour Samsung et le géant de Séoul fait encore l'actualité aujourd'hui pour de mauvaises raisons.

Lee Jae-yong, l'héritier de l'empire Samsung qui devait bientôt reprendre la direction du groupe, pourrait se retrouver très prochainement sous les verrous. Il vient de faire l'objet d'une demande de mandat d'arrêt par les enquêteurs au tribunal de Séoul, après avoir été interrogé pendant 22 heures la semaine dernière.

 

lee jae yong samsung

L'héritier de Samsung risque la prison


Le petit-fils du fondateur de Samsung est lié au scandale qui a poussé la président du pays, Park Geun-Hye, a être suspendue et il risque la prison comme le rapporte le Figaro :

"Les enquêteurs coréens ont requis un mandat d'arrêt contre Lee Jae-Yong. La demande doit être examinée le tribunal du district central de Séoul, et pourrait conduire à l'arrestation de l'hériter Samsung ce mercredi. Compte tenu du poids de Samsung dans l'économie coréenne, l'arrestation de Lee Jae-Yong aurait un impact «important» sur l'économie sud-coréenne, a reconnu Lee Kyu-Chul, un porte-parole de l'équipe d'enquêteurs. Cette arrestation surviendrait à un moment clé pour le groupe, qui se débat déjà dans d'épineux problèmes liés à la succession du patriarche. Lee Jae-Yong faisait figure de sauveur, son emprisonnement rouvrirait le dossier."

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions
Aucun commentaire pour le moment.
Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus