Tim Cook a tout vérifié, l’article de Bloomberg est faux et doit être retiré

tim cook iconTim Cook est énervé à propos de l’histoire des puces chinoises espions, implantées sur les serveurs californiens de plusieurs grandes sociétés dont Apple.

Pour mémoire, c’était Bloomberg BusinessWeek qui a allumé la mèche et qui a provoqué de nombreuses réactions en moins de deux semaines. Cette fois, c’est encore Tim Cook qui réagit, lui qui avait rapidement démenti les accusations.

tim cook
 

Tim Cook chez BuzzFeed

Cette fois, c’est sur BuzzFeed que le CEO a réaffirmé ses propos en demandant carrément la suppression de l’article, une première :

il n'y a aucune vérité dans leur histoire à propos d'Apple. Ils doivent désormais faire ce qui est juste et se rétracter.

Nous avons examiné avec minutie toute la société, recherché dans les e-mails, mais également les enregistrements des centres de données, les enregistrements financiers, les fiches d'expédition des produits. Nous avons vraiment fouillé partout et en profondeur. Et à chaque fois nous avons abouti à la même conclusion : il n’y a pas de puce. Ce n’est pas vrai.

 

De son côté, Bloomberg a vite réagit via un communiqué :

L’enquête de Bloomberg Businessweek est le résultat de plus d’une année de recherches au cours desquelles nous avons mené plus d’une centaines d'interviews. Dix-sept sources individuelles, y compris des responsables gouvernementaux et des personnes des entreprises, ont confirmé la manipulation de matériel informatique et d'autres éléments des attaques. Nous avons également publié les déclarations complètes de trois sociétés, ainsi qu’une déclaration du ministère des Affaires étrangères de Chine. Nous restons fidèles à notre histoire et sommes confiants dans nos reportages et nos sources.

 

Alors, qui croire dans cette histoire ? D’un côté Bloomberg est un journal sérieux, de l’autre, Apple doit absolument éviter un scandale de ce type car contrairement à d’autres, elle met toujours en avant la sécurité de nos données et le respect de notre vie privée.

Source

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions

7. Cedric - iPhone premium

21/10/2018 à 07h43 :

@Balthazare - iPhone premium
Faux, c’est l’assemblage qui a lieu en chine. Les pièces viennent d’un peu partout (il y a même des pièces venant de France)
Merci de te renseigner avant de dire ce qu’il te passe par la tête.

6. Balthazare - iPhone premium

20/10/2018 à 21h05 :

Pour info ton iPhone est 100% chinois

5. Dragus - iPhone

20/10/2018 à 20h43 :

Qu’y a t’il à réfléchir ? L’histoire aurait été plausible, voire même probable jusqu’à ce que Bloomberg prétendent que la Chine confirme...

Il est naturellement évident que si les chinois avaient vraiment une puce espion 1) il ne le confirmeraient pas et 2) ils le nieraient avec force

La seule raison pour que l’info soit confirmée côté chinois c’est qu’ils ont que dalle et qu’ils espèrent que ça boostera les ventes de leurs fabriquants de merdes chinoises...

4. missappleaddict - iPhone premium

20/10/2018 à 17h44 :

Ça donne à réfléchir quand même tout ça!! 🤔

3. vampirehilare - iPhone

20/10/2018 à 09h33 :

Bientôt ils fabriqueront tous ces beaux matériels nus, comme les grossistes pour faire emballer leur came hummm…Au moins il n’y aura aucun doute. 🤨

2. Frostth - iPhone

20/10/2018 à 09h15 :

Tim Cook : on a vraiment fouillé partout, meme dans le frigo, et on a pas trouvé de puces espions donc vous mentez ....

/vanish

1. Alpha0 - iPhone

20/10/2018 à 09h13 :

Un beau bordel...

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus