Le procès avec Epic Games ? Pour Apple, c'est juste un coup de pub !

app store logo icon ios 11Le procès Apple VS Epic Games ne cesse d'être commenté sur les réseaux sociaux et d'après la récente déclaration de la firme de Cupertino, tout cela serait voulu par le créateur de Fortnite. À travers des déclarations et des statistiques, Apple apporte la preuve que Epic Games cherche essentiellement le buzz avec ce procès !

La plainte contre Apple, juste un coup de publicité ?

Il est rare que des affaires judiciaires soient autant médiatisé que celle d'Apple contre Epic Games. En effet, la société éditrice de Fortnite a déposé plainte contre la firme de Cupertino pour se plaindre d'un abus de position dominante et des règles injustes envers les développeurs iOS et iPadOS.
Pour Apple, toute cette affaire n'est qu'un coup de publicité désespéré pour relancer le jeu Fortnite qui est en fort déclin par rapport à l'année dernière. Epic Games serait très loin des statistiques de son premier chapitre et rencontrerait des difficultés pour recruter de nouveaux joueurs !
Du coup, chez Epic on aurait décidé de s'en prendre à Apple pour créer le buzz et faire la Une de tous les médias qui s'empressent de relayer le procès dès qu'une nouvelle information surgit.
Aujourd'hui, le média The Verge a repéré dans la motion d'opposition mise en ligne ce matin cet extrait :

Pour des raisons n'ayant rien à voir avec les affirmations d'Epic contre Apple, la popularité de Fortnite est en déclin. En juillet 2020, l'intérêt pour Fortnite avait diminué de près de 70% par rapport à octobre 2019. Ce procès (et les gros titres qu'il a générés en première page) semble faire partie d'une campagne de marketing conçue pour redynamiser l'intérêt pour Fortnite.
Si Epic craignait vraiment de subir un préjudice à sa réputation en raison de ce différend, elle ne s'engagerait pas dans ces efforts élaborés pour en faire la publicité. De toutes les apparences (y compris la campagne #freefortnite), Epic pense que sa conduite ici engendrera de la bonne volonté, renforcera sa réputation et conduira les utilisateurs vers Fortnite, et non l'inverse. Ce n’est pas un mal. 

epic games vs apple

De récentes déclarations provenant du site Buy Shares avaient expliqué que Epic Games perdait environ 26 millions de dollars par mois et que la société éditrice de Fortnite avait perdu sa plus grosse part de revenus.
Pour Apple qui a accès aux revenus que gagnait Epic Games sur l'App Store, c'est complètement faux. La firme de Cupertino affirme que Epic gagnait bien sur sa boutique d'applications, mais était loin d'avoir les mêmes revenus que sur les autres plateformes comme Windows, PlayStation ou encore Xbox.
Cette rumeur qui affirme que Apple coupe Epic de la majorité de ses revenus est fausse et essaie de faire passer l'éditeur comme la victime dans l'histoire.

Apple compte bien ne pas changer sa position

Epic Games a demandé à la justice d'obliger Apple à accepter de nouveau le jeu Fortnite sur l'App Store. Pour la firme de Cupertino, cela est absurde, surtout qu'aucune interdiction de revenir sur l'App Store n'a été faite, la seule chose que demande Apple c'est que Epic Games retire le paiement direct de Fortnite et repasse à nouveau par la commission de 30%. Si Epic accepte, tout reviendra comme avant. Malheureusement, les avocats d'Epic Games ont déjà dit à plusieurs reprises qu'ils ne voulaient pas revenir dans un contrat anticoncurrentiel.
Apple ne comprend pas d'où est venue l'idée à Epic Games d'obliger la réintégration de Fortnite sur l'App Store par la voie de la justice, l'entreprise explique :

Epic a allumé un incendie et a versé de l'essence dessus, et demande maintenant à la Cour une aide d'urgence pour l'éteindre, même si Epic peut le faire elle-même en un instant en adhérant simplement aux conditions contractuelles qui ont régi avec profit sa relation avec Apple pour années. Notre Cour avait raison lorsqu'elle avait précédemment statué que «les blessures auto-infligées ne sont pas des blessures irréparables».

Le 28 septembre 2020 aura lieu l'audience qui déterminera si Apple devra accueillir à nouveau Fortnite sur l'App Store avec le paiement direct. Apple demande également à la justice le remboursement des revenus générés par le paiement direct, puisque comme la commission de 30% n'a pas été respectée, Epic a fraudé le contrat signé et a volontairement "volé" la part des bénéfices qui était normalement réservée à Apple.
La suite de l'épisode dans une semaine et demie !

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

5. malikou - iPhone

17/09/2020 à 08h51 :

@Phylyby - iPhone
Donc si on suit ton raisonnement : tu crées un produit tu le distribue par exemple dans une
Chaîne style carrefour : ils vendent ton produit mais ne touche rien ? Ah ouais ok mdr

4. Phylyby - iPhone

16/09/2020 à 21h10 :

Epics Games est propriétaire de son jeu qu'il est libre de vendre en priorité sur quelques plate-formes qu'il juge rentable pour son business. Apple ne peut lui exiger de payer une commission de 30.% et l'empêcher de quérir d'autres clients sur sa propre plste-forme ! C'est scandaleux car Fornite n'est ni un employé d'Apple, ni un sous-traitant d'Apple.
Apple peut exiger les 30% de droits sur sa plate-forme tout en laissant Fornite faire également de la vente directe de ses produits sur sa propre plate-forme.

3. Oklesmistons

16/09/2020 à 20h24 :

Ça me rappelle le système féodal avec les taxes qui laissait les Paysans et le peuple sur la paille. ;-)🤪

2. Oklesmistons

16/09/2020 à 20h20 :

@Alibi640 - iPhone :
Exacte, ne se fatiguent pas de justifier qu'ils prendraient 30% d'un don offert à une cause via une application du store.
Bien peu de gens connaissaient avant ces histoire que chaque payement effectué pour un jeu allait dans la poche d'Apple qui fait payer le développeur 99$ chaque année, prélèvent 30% du prix de l'application si elle est vendue, ainsi que chaque contribution achetée amputée de 30% au développeur.
On ne devient pas riche pour rien...il y a les bandits, les voleurs, les dictateurs, les tricheurs...

1. Alibi640 - iPhone

16/09/2020 à 18h21 :

Typiquement Américain. Détourner l’attention qui est portée sur eux.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus