Apple supprime l’app du réseau Parler (màj : Google et Amazon)

parler icone app ipa iphone ipadApple a informé le réseau de médias sociaux Parler qu'il dispose de 24 heures pour filtrer les contenus inappropriés de la plateforme, sinon il fera face à une suppression dans l'App Store. La nouvelle a été rapportée par Input Mag, qui a obtenu une copie du courrier électronique envoyé par Apple à Parler. De son côté, Google l’a déjà fait sur son Play Store.

Publicité

Parler en grand danger sur App Store

Apple a écrit dans l'e-mail qu'il n'était pas d'accord avec l'approche de Parler en matière de modération, soulignant qu'il ne distribuera pas d'applications qui incluent les types de contenu trouvés sur Parler. Apple affirme que Parler est responsable de tout le contenu généré par les utilisateurs, conformément aux directives d'examen de l'App Store.

Nous voulons être clairs que Parler est en fait responsable de tout le contenu généré par l'utilisateur présent sur votre service et de s'assurer que ce contenu répond aux exigences de l'App Store pour la sécurité et la protection de nos utilisateurs. Nous ne distribuerons pas d'applications présentant un contenu dangereux et préjudiciable.

Apple cite spécifiquement les «activités illégales» qui ont eu lieu à Washington DC le 6 janvier à titre d'exemple avec les violences au Capitol. Apple explique que Parler a été utilisé pour «planifier, coordonner et faciliter» ce qui s'est passé.

Nous avons reçu de nombreuses plaintes concernant du contenu répréhensible dans votre service Parler, des accusations selon lesquelles l'application Parler a été utilisée pour planifier, coordonner et faciliter les activités illégales à Washington DC le 6 janvier 2021 qui ont conduit (entre autres) à des pertes de vies, de nombreuses blessures et la destruction de biens. L'application semble également continuer à être utilisée pour planifier et faciliter de nouvelles activités illégales et dangereuses.

Apple a partagé des liens vers plusieurs exemples de messages de Parler incitant à la violence dans l'e-mail, non limités à mais comprenant :

Publicité

 L’ultimatum d'Apple

Si le contenu cité par Apple, et tout contenu similaire, n'est pas supprimé dans les prochaines 24 heures, l'application Parler sera supprimée de l'App Store. Parler, qui s’est démarquée par une approche favorisant la liberté de parole, doit prouver à Apple qu'elle adoptera des systèmes et des pratiques pour éviter que ce type de contenu n'apparaisse sur le réseau social à l'avenir.

parler app
 

Veuillez supprimer tout contenu répréhensible de votre application et soumettre votre binaire révisé pour examen. Un tel contenu comprend tout contenu similaire aux exemples joints à ce message, ainsi que tout contenu faisant référence à des dommages à des personnes ou à des attaques contre des installations gouvernementales maintenant ou à une date future. En outre, vous devez répondre à ce message avec des informations détaillées sur la façon dont vous avez l'intention de modérer et de filtrer ce contenu de votre application, et ce que vous ferez pour améliorer la modération et le filtrage du contenu de votre service pour ce type de contenu répréhensible à l'avenir.

Apple cite spécifiquement la directive 1.2 de ses règles de l'App Store, qui stipule que les applications avec un contenu généré par l'utilisateur doivent également avoir des précautions en place pour gérer les débordements :

Directive 1.2 - Sécurité - Contenu généré par l'utilisateur

Votre application permet l'affichage du contenu généré par l'utilisateur, mais ne dispose pas de précautions suffisantes pour gérer efficacement le contenu répréhensible présent dans votre application.

Enfin, Apple a également cité les commentaires du PDG de Parler, John Matze, dans lesquels il a déclaré qu'il ne «se sentait responsable de rien de tout cela et la plate-forme non plus», en référence aux émeutes au Capitole à Washington DC cette semaine.

Votre PDG a récemment déclaré : "Mais je ne me sens responsable de rien de tout cela et la plate-forme non plus, étant donné que nous sommes une place neutre qui respecte simplement la loi."  Nous tenons à préciser que Parler est en fait responsable de tout le contenu généré par l'utilisateur présent sur votre service et de s'assurer que ce contenu répond aux exigences de l'App Store pour la sécurité et la protection de nos utilisateurs.  Nous ne distribuerons pas d'applications présentant du contenu dangereux et préjudiciable.

En réponse à la menace d'Apple d'interdire Parler de l'App Store, le copropriétaire de Parler, Dan Bongino, a posté sur Twitter (mais son compte a été supprimé depuis) qu'il s'agissait «clairement d'une décision idéologique et non fondée sur des principes». Il a ensuite appelé les utilisateurs de Parler à «faire passer le mot sur cette guerre destructrice contre les libertés civiles». Il évoque également le monopole d’Apple sur son App Store.

Étant donné que Parler a publiquement vanté qu'il adopterait à jamais une approche sans modération, il va falloir voir s'il cédera à la pression d'Apple. L’ultimatum expire normalement ce samedi matin.

Mise à jour du 10/01 :

Publicité

Apple a bel et bien supprimé Parler de l’App Store. Voici le message du constructeur :

Nous avons toujours soutenu la représentation de divers points de vue sur l’App Store, mais il n’y a pas de place sur notre plateforme pour les menaces de violence et les activités illégales. Parler n’a pas pris les mesures adéquates pour faire face à la prolifération de ces menaces à la sécurité des personnes.
Nous avons suspendu Parler de l'App Store jusqu'à ce qu'ils résolvent ces problèmes.

La suppression de Parler de l'App Store empêchera les nouveaux utilisateurs de le télécharger, mais l'application continuera probablement à fonctionner pour ceux qui l'ont déjà installé. Cependant, cela signifie que Parler ne sera pas en mesure de publier des mises à jour de l'application et que les futures mises à jour iOS pourraient la rendre obsolète.

Enfin, dans sa réponse, Apple affirme que les solutions proposées par Parler pour lutter contre le «contenu dangereux et nuisible» sur la plate-forme ne sont pas suffisantes. Cela signifie que les responsables ont donc envisager de modérer une partie du contenu.

La firme de Cupertino va-t-elle aussi regarder de près les publications que l’on trouve sur Twitter, Instagram et autre Snapchat ? Il est facile de trouver des images ou textes violents...

Amazon coupe les accès à Parler

Mise à jour 2 du 10/01 : Amazon a également coupé les accès de Parler à AWS. Le service risque d’être off pendant quelques jours car les serveurs ne sont plus accessibles aux développeurs...
 

Télécharger l'app gratuite Parler



parler capture app ipa iphone ipad

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

22 angelmugler

10/01/2021 à 19h17 :

@Le Xam - iPhone premium :
Ce sont les services Google qui sont interdits en Chine, et ceux d' Apple dans un futur assez prôche, et le France devrait un peut y prendre exemple...

21 angelmugler

10/01/2021 à 19h11 :

@Gersifflet :
avant de donner des fausses infos à la manière américaine, testez donc cette application de recherche d'application.
Elle nous dirige vers apk mirror ou encore apk Pure, donc rien à voir avec la Chine...
Décidément, ça fait peur les mentalités racistes et menteurs de premier ordre ici...
Il faudrait qu'iSoft fasse de l'ordre..

20 Le Xam - iPhone premium

10/01/2021 à 14h09 :

@angelmugler
Alors non utilisation libre en Chine ça n’existe pas, car toute compagnie en Chine doit donner un droit d’accès à toute les données au gouvernement... cf loi sécurité national aussi connu sous le nom « la grande muraille numérique » 😅

19 Gersifflet

10/01/2021 à 12h58 :

Ceux qui crient a l'entrave a la liberté d'expression oublie un détail. Twitter est une plateforme privée et a le droit de fixer des règles et de prendre des mesures. Twitter, c'est pas la rue, c'est pas la presse, c'est un réseau social avec des règles ! Pareil pour Facebook, YouTube, etc. Même l'App Store et Google Play, c'est des plateformes privés !

Si Donald Trump veut s'exprimer librement, rien ne lui interdit de monter son blog ou son Twitter à lui ! Il pourra ainsi dire ce qu'il veut, dans les limites fixées par la loi de son pays !

18 angelmugler

10/01/2021 à 12h49 :

@Le Xam - iPhone premium :
Utilisation libre de son produit à rien à voir avec une quelconque politique.
Avec Petal shearch de Huawei, il y a pas 1 ou 2 Stores, mais des dizaines sélectionnés.
La mise à jour des apps est automatique et Petal s'installe facilement depuis le Store officiel Google étrangement...
Faut arrêter avec ces suppressions d'applications...
Pourquoi peut-on encore acheter des couteaux ou des armes alors ? il y a pourtant des morts chaque minute avec une arme à feu et des décapitations et des gens poignardés même en France...

17 Le Xam - iPhone premium

10/01/2021 à 12h38 :

@angelmugler
Et à la place des restrictions US tu auras les restrictions chinoise qui sont x1000 👏
Car c’est mondialement connu la Chine pour la liberté d’expression : le pays est classé juste avant la liberté en Corée du Nord.

Grypas tu change de pseudo, mais pas de discours. 👋

16 angelmugler

10/01/2021 à 12h23 :

Sur le site officiel, on télécharge déjà depuis un lien externe hors Store pour Android.
Je crois que ces limitation et interdictions d'applications diverse pour de bonne raisons, met en périle l'utilisation des stores officiels toujours plus restrictifs aux libertés de chacuns pour l'utilisation de son produit acheté (smartphone)
Les Google-Apple en arrive à toujours plus mettre à la porte les produits autres que ce qui leur appartient.
Apple ont encore leurs possibilité d'éliminer sans alternatives, mais chez Google, heureusement, il y a le choix.
Comme Huawei, il est fort possible que les 60% des produits vendus en smartphone mondialement se tourne sur le moteur de recherche "petale" de Huawei qui permet l'utilisation complète de son smartphone sans les restrictions Us.

15 mike12548 - iPhone premium

10/01/2021 à 12h15 :

@Ghu - iPhone
Merci :-)
Je voulais dire « envers April Benayoum »

14 Wormhole02 - iPhone

10/01/2021 à 10h19 :

Rappel pour ceux qui parle de censure : la liberté d’expression a des limites dans toutes les démocraties (et c’était déjà écrit dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 !).
En Europe, la cour européenne reconnaît 2 types de limitation :
- l'intérêt public : sécurité nationale, intégrité territoriale, sûreté publique, défense de l’ordre et prévention du crime, protection de la santé, protection de la morale, etc.
- la protection de la réputation ou des droits d’autrui : protection des informations confidentielles, protection du droit à l'image, protection de la présomption d’innocence, etc.

Parler (et Twitter) enfreignent constamment un (voire les 2) type(s) de limites.

13 katsuhiro - iPhone

10/01/2021 à 10h12 :

@Hugo
Il me semble que ce qui est interdit ce sont les appels à la haine et à la violence. Mais y’a pas d’opinion interdites.Dans tous les réseaux ou même dans les sections commentaires de tous les sites d’infos on est prié de s’exprimer avec respect sans violence sans appel à la haine , etc.... les supporters de trump ne sont pas censurés pour leur soutien ou leurs idées, suffit d’aller sur n’importe quel réseau ( même ici ) pour les voir parler librement.. Organiser une manif violente ou menacée d’agression c’est pas une opinion et c’est pas à proprement parler de la liberté d’expression.

12 Hugo

10/01/2021 à 09h58 :

@Ghu - iPhone :
C’est de plus en plus le cas. Chaque parole est scrutée et il n’est plus permis de dire quoique ce soit.

Sans parler des limitations arbitraires sur Facebook quand une publication évoque la confidentialité d’une app comme Messenger ou Whatsapp.

11 Ghu - iPhone

10/01/2021 à 09h55 :

@mike12548 - iPhone premium
Tu as absolument tout dit. C’est une liberté d’expression très sélective qui nous dit ce que l’on peut dire, ce que l’on doit penser et lire...

10 katsuhiro - iPhone

10/01/2021 à 09h35 :

@Teddy Smith - iPhone
D’autant que la liberté d’ expression est différente d’un pays à l’ autre. En France la loi cadre beaucoup plus qu’aux usa... le problème c’est que les réseaux sociaux mettent les propos de tout le monde au même niveau et que sous prétexte de liberté d’ expression, des propos stupides ont la même valeur que des propos réfléchis. Y’a pas de filtre ou de contextualisation, chacun peut lancer sa conspiration, et chacun est « libre » d’y adhérer..

9 mike12548 - iPhone premium

10/01/2021 à 09h31 :

Donc Twitter devrait être surprime de l App Store pour les mêmes raisons
Et Trump , personne ne le dit , avait appelé au manifs pacifiques
Je ne comprends pas cet acharnement médiatique
Cette liberté d expression commence à dépasser les bornes de toute façon , le monde tourne à l envers
Si on supprime l accès de Trump a Twitter que fait on de tous ceux qui avaient tenu des propos extrêmes et racistes antisemites avec April Benayoum ?
On vit dans un monde de merde

8 djtoon59 - iPhone

10/01/2021 à 08h50 :

urgent!!!

Apple va faire une mise à jour sur tous les téléphones pour éteindre le système de diffusion d'urgence.
désactivez les maj auto

7 halodysse - iPhone

09/01/2021 à 19h08 :

La liberté d’expression ne limite pas à une diffusion par facedebouk et twittwit heureusement.

6 Francois53 - iPhone

09/01/2021 à 17h44 :

La liberté commence à devenir rare dans ce monde où va t on 😔

5 Federline - iPhone premium

09/01/2021 à 15h48 :

Supprimez donc Parler de l’Apple Store, on l’installera par des stores alternatifs

4 SuperTomate

09/01/2021 à 13h24 :

Je peux comprendre que la liberté d'expression nécessite des barrières, beaucoup de gens lancent des appels à la violence ou au meurtre et se réfugient derrière la liberté d'expression pour se protéger. Ce qui n'est pas normal.
En même temps, pourquoi Apple et Google ne supprime pas Twitter ? On peut lire bien pire dessus et Twitter ne semble pas agir pour modérer sa plateforme...

3 adn26 - iPhone

09/01/2021 à 12h36 :

Cela fait des mois que parler sert de déversoir aux théories du complot les plus délirantes, au vu et au su de tout le monde Apple et Google jouent là les résistants de la 25eme heure. Ils font semblant de s’insurger maintenant que Trump ne peut plus s’attaquer à eux.

2 Tim64 - iPhone

09/01/2021 à 11h46 :

Il serait bien de mentionner que cette demande est faite suite à la décision de supprimer le compte de Trump par Twitter.
Trump ayant clairement annoncé se tourner vers des alternatives, dont parler, Apple en profite pour prendre les devants.

1 Teddy Smith - iPhone

09/01/2021 à 09h58 :

C’est le plus dur ,trouver un équilibre entre le respect de la loi et la liberté d’expression...
C’est pas gagné 🙂

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus