Epic Games dépose plainte contre Apple devant le régulateur du marché australien

app store logo icon ios 11Epic Games a décidé de ne rien lâcher et cherche à tout prix à faire condamner Apple. Si cela n'aura peut-être pas lieu aux États-Unis, l'éditeur de Fortnite compte bien obtenir une décision en sa faveur à l'étranger. On vient d'apprendre cette nuit qu'une nouvelle plainte a été déposé, cette fois en Australie !

Publicité

Epic Games veut aller jusqu'au bout

Depuis que Epic a décidé de combattre les politiques de l'App Store et du Google Play Store, l'entreprise a dû investir des sommes de folies dans son équipe d'avocats. En effet, l'éditeur de Fortnite est sur tous les fronts et ne cesse d'étudier de nouvelles attaques pour les prochaines audiences, l'entreprise lance aussi de nouvelles procédures dans des pays qui ont des lois qui pourraient lui être favorables.

Epic Games a déposé plainte auprès de l'Australian Compétition and Consumer Commission, dans le document fourni, Epic se plaint qu'Apple oblige les développeurs à payer une commission de 30% sur chaque achat intégré vendus. Une situation que Epic décrit comme "insupportable", "anticoncurrentielle", "injuste" et "abusive".
Epic affirme auss quei la "puissance de marché éfrénée" d'Apple provoque une perte de concurrence et d'innovation, quelque chose qui est inadmissible aux yeux de l'éditeur de Fortnite. 

La conduite d'Apple est symptomatique d'une puissance commerciale effrénée qui entraîne un préjudice important pour les consommateurs australiens et le processus concurrentiel. En l'absence de ces restrictions anticoncurrentielles, les développeurs d'applications auraient une plus grande capacité à distribuer leurs applications, ce qui conduirait à une concurrence et à une innovation accrues au profit des consommateurs australiens

epic games vs apple

La question qu'on pourrait se poser aujourd'hui c'est : "pourquoi Epic Games a été se plaindre auprès de l'Australian Compétition and Consumer Commission ?". Comme dit précédemment, Epic a une armée d'avocats qui étudient chaque pistes éventuelles pour faire condamner Apple. Le régulateur du marché australien s'intéresse justement à l'affaire de l'App Store et du Google Play Store depuis bientôt plus d'un an.
Une enquête est en cours et doit déterminer s'il y a bien des pratiques anticoncurrentielles dans la politique des deux géants des applications mobiles. Ayant eu écho de cette enquête, Epic Games s'est probablement dit qu'ajouter un peu d'huile sur le feu permettrait peut-être d'apporter une pression supplémentaire et d'obtenir un résultat qui reconnaitrait un problème dans la politique du store d'Apple et de Google.

L'Australie n'est pas un terrain inconnu pour Epic Games, l'année dernière, l'entreprise a directement été devant la Cour fédérale pour poursuivre la firme de Cupertino. Les avocats ont affirmé que l'App Store enfreignait plusieurs articles de la loi sur la concurrence et la consommation du pays.
Vous l'aurez compris, Epic Games cherche la faille qui fera tomber Apple aux États-Unis ou n'importe où dans le monde.

Source

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

1 dgibv

06/02/2021 à 12h21 :

ça profite de l'écosystème d'Apple pendant des années, ça engrange des milliards et des que ça enfreint les règles et se fait bannir, ça jour la victime.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus