Validation de l'App Store : 500 experts et 5 millions d'apps soumises tous les ans

app store logo icon ios 11Le procès qui oppose Apple et Epic Games nous permet d'en apprendre plus sur les coulisses de l'App Store. Dans l'audience qui a eu lieu aujourd'hui, Apple a donné plusieurs informations sur le processus de validation d'une nouvelle application.

5 millions d'apps sont soumises à Apple chaque année

Trystan Kosmynka (l'un des dirigeants de l'App Store) a présenté un document inédit faisant mention du processus de validation d'une application.
Kosmynka a expliqué que l'équipe est composée de 500 personnes, elle reçoit chaque année environ 5 millions d'applications à approuver ou à refuser, dans ce chiffre on retrouve les apps iOS, iPadOS, macOS, watchOS et tvOS.
Évidemment, cela génère beaucoup de travail, mais aussi beaucoup de refus lors de l'examen de l'app. Selon les propos du dirigeant, il y a en moyenne 40% des applications qui ne passent pas l'étape de la validation, pour diverses raisons.

Le motif de refus le plus fréquent est l'infraction aux règles de confidentialité, beaucoup de développeurs prennent les directives d'Apple à la légère, ce qui cause beaucoup de tort au moment de la réponse de l'équipe de validation.

Si l'équipe s'occupe de la majorité des vérifications manuelles, il y a aussi des tests automatiques effectués par des logiciels spécialisés. Le dirigeant appelle cela une analyse dynamique et statique, c'est un passage indispensable pour toutes les applications (quel que soit l'OS). Ces tests permettent de détecter des violations aux règles de l'App Store ou encore l'utilisation d'API privées.
Plus surprenant encore, un test de plagiat est effectué. L'une des étapes consiste à vérifier si l'application se rapproche trop d'une autre application déjà validée. Ce système exclut toute hypothèse d'imitation dans un but d'escroquerie.

app store

Après les tests automatisés, l'application arrive dans sa dernière phase de vérification, cette fois-ci ce sont les humains qui prennent le relais.
Chaque semaine, l'équipe examine 100 000 applications, ils ont pour mission de vérifier si l'application est stable, performante et réagit correctement.
Pour cela, Apple met à disposition de nombreux produits, les employés ont des iMac, MacBook, iPhone, iPad, Apple TV, Apple Watch, iPod Touch... Tout est fait pour que l'application soit testée, quel que soit le support !
Pour simplifier les choses, les 500 personnes ont chacun des produits dédiés sur leur bureau ce qui évite qu'ils se déplacent à longueur de journée.

Que se passe-t-il en cas de rejet ?

C'est toujours désagréable d'avoir travaillé sur un projet qui a duré plusieurs mois (ou même plusieurs années) et de se voir refuser son app finalisée.
Apple a conscience de la frustration que cela peut provoquer, pour éviter que le développeur baisse les bras ou se démotive, Apple explique ouvertement et avec de nombreux détails pourquoi l'application n'a pas été approuvée sur l'App Store.

Le développeur a alors deux solutions : continuer son développement et régler les problèmes ou abandonner. Ce choix est entre ses mains. Dans tous les cas, Apple encourage fortement à corriger les erreurs et soumettre à nouveau l'application.

Trystan Kosmynka a expliqué que les développeurs ont tout à fait le droit d'être en désaccord avec le refus de validation. L’entrée sur l'App Store n'est pas une dictature, ce n'est pas parce qu’Apple a refusé l'app que le développeur doit se taire et accepter cette décision.
Au contraire, la firme de Cupertino est ouverte au dialogue, une procédure de contestation est proposée s’il n’y a pas satisfaction.
Le document qui a transité dans l'audience explique que cela est peu utilisé puisque la majorité des développeurs comprend et rectifie les erreurs pour repasser le processus. Malgré toutes les explications fournies, Apple reçoit quand même 1% d'appel au rejet.

Pourquoi Apple a communiqué tous ces détails ?

Sans le procès avec Epic Games, jamais ces informations ne seraient sorties publiquement (on peut donc remercier Epic). Si Apple a expliqué tout cela, c'est parce que les avocats de l'éditeur de Fortnite n'ont cessé d'affirmer que de nombreuses applications frauduleuses sont présentes dans l'App Store.
Epic Games a ouvertement dit devant la juge que la validation des applications n'est pas réalisée dans beaucoup de cas. Une situation inacceptable que n'a pas laissé passer Apple !
Voilà pourquoi nous en sommes arrivés à tous ces détails.

Source

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions
Aucun commentaire pour le moment.
Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.