Donald Trump porte plainte contre Facebook, Twitter et Google pour censure illégale

twitter icone app ipa iphone ipadDepuis la prise d'assaut du Capitole le 6 janvier 2021, le 45e Président des États-Unis est banni de l'ensemble des réseaux sociaux, du moins ceux qui sont les plus populaires et qui ont le plus d'utilisateurs. Donald Trump avait accepté sa suspension jusqu'ici, mais plus les mois passent et plus cette situation devient insupportable pour l'ancien Président qui meurt d'envie de s'exprimer comme il le faisait avant !

Une poursuite judiciaire est lancée

Avant que Donald Trump soit banni des réseaux sociaux, le Président a donné beaucoup de fil à retordre à la modération de Twitter, on retrouvait majoritairement dans ses tweets de fausses informations liées aux élections ou encore à la pandémie Covid-19.
Même s'il s'agissait du Président des États-Unis, Twitter a catégoriquement refusé de laisser Donald Trump sans aucun contrôle, c'est pour cette raison que des messages d'avertissements apparaissaient sous quasiment chaque tweet du compte @realdonaldtrump.
Puis est arrivé la goutte d'eau qui a fait déborder le vase : l'envahissement du Capitole où se passait la séance de certification de la victoire de Joe Biden, un acte grave qui a été relayé dans les médias du monde entier !

Rapidement après cet événement, Donald Trump a été accusé d'avoir incité ses partisans à contester et entrer de force dans le bâtiment qui sert de siège au Congrès.
Trump a temporairement été banni de Facebook et définitivement du réseau social qu'il préférait par-dessus tout : Twitter.

Aujourd'hui, Donald Trump a pris la décision d'attaquer les principaux réseaux sociaux : Facebook, Twitter, mais aussi Google. L'ancien Président affirme dans sa plainte déposée en Floride être victime d'une "censure illégale et anticonstitutionnelle". Selon plusieurs retours, Donald Trump a constitué un solide dossier et mis plusieurs de ses avocats sur cette affaire. L'objectif principal n'est pas de sanctionner financièrement les trois entreprises attaquées par Trump, mais plutôt de débloquer ses comptes qui existent toujours, mais qui lui sont inaccessibles !

twitter et donald trump

Pour apporter du poids à sa plainte, Donald Trump a pu compter sur l'organisation America First Policy Institute, il s'agit d'une association à but non lucratif qui soutient l'ancien Président et défend ses thèses politiques.
Alors qu'il est banni des réseaux sociaux, Donald Trump a fait une annonce à plusieurs médias qui se sont déplacés dans son club de golf de Bedminster dans le New Jersey, il a déclaré :

Aujourd’hui, aux côtés de l’America First Policy Institute, je dépose, en tant que principal représentant, une action collective majeure en justice contre les géants de la tech comprenant Facebook, Google et Twitter, ainsi que leurs patrons Mark Zuckerberg, Sundar Pichai et Jack Dorsey. Nous demandons au tribunal fédéral du district sud de la Floride d'ordonner l'arrêt immédiat de la censure illégale et honteuse de la part des groupes de réseaux sociaux visant les Américains.

Donald Trump a aussi affirmé que la Big Tech était devenue hors de contrôle, censurer un Président des États-Unis alors que celui-ci était toujours en fonction est quelque chose de très grave. Trump se dit déterminé et engagé à gagner son combat contre la censure des réseaux sociaux.

 

Télécharger l'app gratuite Twitter



twitter capture app ipa iphone ipad

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

3 El Salonio - iPhone premium

08/07/2021 à 02h41 :

@maxxi - iPhone

+1

2 maxxi - iPhone

08/07/2021 à 00h36 :

j’espère qu’il gagnera !

1 Gurvan - iPhone premium

07/07/2021 à 23h16 :

Il a toujours le droit d’y croire… 💤

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.