Apple se bat contre le législateur américain qui veut autoriser les stores tiers sur iOS

app store logo icon ios 11Depuis la sortie de la première génération de l'iPhone, Apple a toujours contrôlé à 100% la distribution des applications. Depuis le procès contre Epic Games, la situation est devenue tendue puisque le créateur de Fortnite a dévoilé au grand jour des problèmes anticoncurrentiels qui ont fait beaucoup trop de buzz dans les médias pour être oubliée.

Apple refuse catégoriquement
les stores tiers

Apple l'a toujours dit, si aujourd'hui iOS a une supériorité dans la sécurité et la confidentialité par rapport à son principal concurrent Android, c'est parce que tous les contenus qu’installent les utilisateurs sont contrôlés avant qu'ils soient accessibles.
Apple a une équipe de validation de l'App Store qui s'occupe de minutieusement vérifier l'état des applications (si elles ne contiennent pas de malwares, si elles sont authentiques, si elles n'imitent pas une autre application pour récupérer des données personnelles...).

Cette bienveillance d'Apple à l'égard de votre sécurité ne pourra pas être présente si vous venez à télécharger des apps ou d'autres contenus (films, séries, musiques...) sur des stores qui n'appartiennent pas à Apple.

Ce qui inquiète aujourd'hui la firme de Cupertino, c'est que le Comité judiciaire du Sénat des États-Unis va examiner ce jeudi un projet de loi intitulé "les marchés ouverts". À travers ce texte, il est clairement mentionné que les grands acteurs de la distribution des applications ne pourront plus avoir le monopole et devront s'ouvrir aux stores tiers.

app store

L'objectif à travers cette idée, c'est de faire jouer la concurrence pour que les utilisateurs profitent de prix moins chers et que les développeurs puissent accéder à des commissions plus raisonnables. Vous l'aurez compris, cette loi ne vise pas Google, mais bien Apple qui refuse systématiquement d'ouvrir iOS et iPadOS à d'autres stores.

Cette journée du 3 février 2022 pourrait donc faire basculer à tout jamais l'histoire de la distribution des applications dans l'écosystème Apple. Le géant californien a indiqué à son chef des affaires gouvernementales de prendre contact avec les membres du comité qui vont analyser cette loi. Un courrier a été envoyé il y a quelques jours pour demander ouvertement de rejeter cette loi qui ne serait pas bénéfique pour la sécurité, mais aussi le respect de la vie privée des utilisateurs Apple.

Le Sideloading permettrait à des acteurs malveillants d'échapper aux protections d'Apple en matière de confidentialité et de sécurité en distribuant des applications dépourvues des contrôles essentiels de confidentialité et de sécurité. Ces dispositions permettraient aux logiciels malveillants, aux escroqueries et à l'exploitation des données de proliférer.

Si l'aspect "business" semble préoccuper Apple (puisque la perte financière deviendra gigantesque), l'entreprise se dit encore plus angoissée pour la confidentialité de ses utilisateurs. Selon les dires d'Apple, les clients feront face à des problèmes majeurs, car des entreprises du type "Big Media" vont en profiter pour traquer et surveiller les utilisateurs afin d'augmenter leurs revenus dans le ciblage publicitaire et revendront toutes les informations qu'elles récupèrent à des tiers. On imagine que l'ouverture des stores sur iOS est un véritable rêve pour des groupes comme Facebook !

Source

La rédaction vous conseille

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

3 SamSuffit - iPhone premium

03/02/2022 à 19h54 :

Le hic c’est que les dev vont déserter le magasin car il y aura toujours des blaireaux pour télécharger sur les circuits parallèles…. Et ce plaindre ensuite!

2 Daisho - iPhone

03/02/2022 à 12h58 :

Apple n’a qu’à autoriser les stores tiers mais précise que si une app ne respect pas son règlement qu’il ne soit pas responsable des fuites personnelle de l’usager car cette dernière n’aura pas passer la validation d’Apple

1 Teddy Smith - iPhone

03/02/2022 à 07h58 :

Qu’on autorise les stores tiers et que chacun choisissent où il veut aller télécharger où acheter des applications.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.