L’Illinois veut obliger Apple et Google a autoriser les paiements tiers

app store logo icon ios 11Après que l'Arizona ait tenté sans succès de forcer Apple et Google à autoriser d'autres méthodes de paiement dans les applications tierces distribuées sur l'App Store et Google Play en mars 2021, l'Illinois lui emboîte le pas. Les sénateurs deux 21e État américain ont déposé un projet de loi visant à obliger les deux entreprises à ouvrir les vannes sur le paiement.

Encore une attaque contre les géants du mobile

Comme le rapporte Lizzie Seils de WGEM, le "Freedom to Subscribe Directly Act" vise à interdire à Apple et Google d'obliger les développeurs à utiliser l'App Store et Google Play pour "vendre leurs produits et services". En d'autres termes, la loi permettrait aux développeurs de distribuer des applications qui vendent des articles sans utiliser le système natif d'achats in-app ou même en dehors de l'App Store.

app store 2021 best apps games

La proposition des sénateurs de l'Illinois est soutenue par la société de logiciels Basecamp, qui est également située dans l'Illinois. Basecamp, qui est responsable du client de messagerie HEY, a eu un différend avec Apple par le passé, la société de Cupertino ayant rejeté HEY sur l'App Store car les développeurs ne voulaient pas s’acquitter de la commission de 30%.

Heinemeier-Hansson, cofondateur de Basecamp a déclaré :

Apple a exigé que nous vendions notre nouveau service par le biais de leur processeur de paiement, afin qu'ils puissent prendre leur part de 30%, ou nous serions jetés de l'App Store.

Basecamp fait peut-être partie des quelques entreprises désireuses de s'exprimer, mais nous sommes loin d'être les seuls à faire face à ces régimes oppressifs.


Cette proposition de loi intervient à un moment où les grandes entreprises technologiques sont confrontées à de multiples enquêtes antitrust. Les gouvernements et même d'autres entreprises les accusent de pratiques monopolistiques. En ce qui concerne Apple, la plupart des plaintes sont dues au fait que les développeurs ne peuvent pas distribuer les applications iOS en dehors de l'App Store, ce qui les oblige à accepter les conditions et les tarifs d'Apple.

Des projets de loi similaires ont été proposés dans d'autres États américains tels que la Floride, New York et le Dakota du Nord. Toutefois, aucune d'entre elles n'a abouti jusqu'à présent. Apple a récemment été contraint d'autoriser des systèmes de paiement alternatifs aux Pays-Bas et en Corée du Sud, mais même ainsi, la société affirme qu'elle continuera à facturer aux développeurs la commission de 30 %. Sauf ceux qui font moins de 1 million de chiffre d’affaires par an, la commission est divisée par deux, soit 15%.

La rédaction vous conseille

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

Aucun commentaire pour le moment, lancez la discussion.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.