Le UK veut faire plier Apple sur le Cloud Gaming et WebKit

app store logo orange iconL'organisme de surveillance de la concurrence au Royaume-Uni cherche à "remédier" aux restrictions imposées par Apple aux moteurs de rendu web dans iOS et aux jeux en streaming via l'App Store par le biais d'un processus réglementaire de haut niveau, a annoncé aujourd'hui l'organisme.

La CMA veut supprimer la restriction WebKit

Cette annonce intervient après la publication de l'étude menée pendant un an par la Competitions and Markets Authority (CMA) sur les écosystèmes mobiles d'Apple et de Google, qui constate qu'Apple et Google ont un "duopole effectif" sur les écosystèmes mobiles qui leur permet "d'exercer une mainmise sur ces marchés", notamment sur les systèmes d'exploitation, les app stores et les navigateurs web.

En l'absence d'interventions, les deux entreprises sont susceptibles de maintenir, voire de renforcer, leur emprise sur le secteur, restreignant encore davantage la concurrence et limitant les incitations pour les innovateurs.


Le rapport identifie "une série d'interventions potentielles" qui pourraient être prises pour résoudre les problèmes soulevés, mais la CMA a spécifiquement examiné les moyens de prendre des "actions immédiatement ciblées" en utilisant ses pouvoirs actuels, y compris le lancement d'une "référence d'enquête de marché" de grande envergure sur les moteurs de navigateurs mobiles et les jeux en nuage.

app store uk angleterre

L'étude fait état de préoccupations quant au fait que l'interdiction par Apple des moteurs de navigation alternatifs sur iOS et iPadOS "limite fortement la possibilité pour les navigateurs rivaux de se différencier de Safari (par exemple, sur des caractéristiques telles que la vitesse et les fonctionnalités) et limite les incitations d'Apple à investir dans son moteur de navigation." Elle souligne également que la restriction du moteur de navigation d'Apple "entrave sérieusement la capacité des applications web", ce qui priverait "les consommateurs et les entreprises de tous les avantages de cette technologie innovante", ainsi que l'avantage clé qu'Apple et Google tirent de la vente d'appareils avec leur propre application de navigation préinstallée. Il est certain que de passer obligatoirement par Webkit pour proposer un navigateur sur l'App Store est une contrainte forte pour Firefox, Chrome, Opéra, DuckDuckGo, Edge et compagnie.

Dans l'ensemble, les preuves que nous avons vues ne suggèrent pas que la restriction de WebKit soit justifiée par des préoccupations de sécurité. Nous notons qu'Apple profite financièrement de l'affaiblissement de la concurrence dans les navigateurs via l'interdiction des moteurs de navigation.

Entre-temps, dans de récentes soumissions à la National Telecommunications and Information Administration (NTIA) des États-Unis, Google, Microsoft et Mozilla ont tous explicitement condamné la restriction WebKit d'Apple.

Les jeux dans le Cloud aussi

Le rapport de l'AMC critique également les restrictions imposées par Apple aux services de jeux dans le cloud sur l'App Store.

Les applications de jeux sont une source de revenus essentielle pour Apple et le cloud gaming pourrait constituer une réelle menace pour la position forte d'Apple dans la distribution d'applications. En empêchant ce secteur de se développer, Apple risque de priver les utilisateurs de mobiles de tous les avantages du cloud gaming.

La proposition de référence de l'AMC pour une étude de marché cherche à déterminer quelles mesures correctives spécifiques peuvent être prises pour améliorer la concurrence en ce qui concerne les moteurs de navigation et le cloud gaming sur les plateformes Apple, y compris potentiellement des ordonnances qui obligent Apple à apporter des changements importants à ses pratiques. L'étude sur les écosystèmes mobiles est destinée à servir de base à la négociation d'engagements et à l'imposition d'ordonnances.

Les enquêtes de marché sont un processus de haut niveau par lequel la CMA peut demander des informations approfondies aux entreprises pour tirer des conclusions et mettre en œuvre des solutions juridiquement contraignantes.

Par ailleurs, la CMA continue d'examiner les conditions de l'App Store d'Apple dans le cadre d'une enquête sur le droit de la concurrence qui a débuté en mars 2021, et le gouvernement britannique dote son unité des marchés numériques de pouvoirs statutaires lui permettant de sanctionner les entreprises qui ne respectent pas ses règles par des amendes considérables.

L'écosystème d'Apple est de plus en plus critiqué de la part des gouvernements du monde entier, notamment aux en Europe, aux États-Unis, au Japon, en Corée du Sud, etc.

La rédaction vous conseille

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

2 Mediadirect - iPad

11/06/2022 à 12h08 :

Tout est dit dans l’article. Apple empêche tout innovation qui ne serait pas de son initiative. Il faut que cela cesse.

1 rophi - iPhone

10/06/2022 à 20h20 :

Qui c’est qui veut faire plier Apple le plouc qui sait même pas se coiffer?

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.