Le Royaume-Uni lance une enquête sur le monopole d'Apple et de Google dans le mobile

app store logo orange iconL'organisme britannique de surveillance de la concurrence a commencé son enquête sur la domination du marché par les navigateurs mobiles d'Apple et de Google, des mois après avoir dit qu'il envisageait une enquête de haut niveau en début d'année. Le Royaume-Uni suit ainsi la "mode" avec des enquêtes en Corée du Sud, aux Pays-Bas, aux USA, etc.

L'enquête est officiellement lancée

La Competition and Markets Authority (CMA) a annoncé mardi que les réponses à sa consultation de juin avaient révélé un "soutien substantiel" pour une enquête complète sur la façon dont Apple et Google dominent le marché et sur la façon dont l'entreprise de Tim Cook restreint les jeux dans le cloud par le biais de son App Store.

app store uk angleterre

La consultation a révélé que 86 % des répondants sont favorables à un examen plus approfondi de la domination du marché par Apple et Google. Les éditeurs de navigateurs, les développeurs web et les fournisseurs de services de cloud gaming ont déclaré que les écosystèmes mobiles des géants de la technologie nuisent à leurs activités, freinent l'innovation et ajoutent des coûts inutiles.

Les réactions justifient les conclusions d'une étude menée pendant un an par la CMA sur les écosystèmes mobiles d'Apple et de Google, que l'organisme de réglementation a qualifiés de "duopole effectif" permettant aux entreprises "d'exercer une mainmise sur ces marchés". Selon la CMA, 97% de toute la navigation web mobile au Royaume-Uni en 2021 s'est produite sur des navigateurs alimentés par le moteur de navigation d'Apple ou de Google, de sorte que toute restriction peut avoir un impact majeur sur les expériences des utilisateurs.

Sarah Cardell, directrice générale par intérim de la CMA, a déclaré dans un communiqué :

De nombreuses entreprises et développeurs web britanniques nous disent qu'ils ont l'impression d'être freinés par les restrictions imposées par Apple et Google.

Nous prévoyons d'enquêter pour savoir si les inquiétudes que nous avons entendues sont justifiées et, le cas échéant, d'identifier les mesures à prendre pour améliorer la concurrence et l'innovation dans ces secteurs.

Dans le cadre de l'enquête de marché, qui doit se terminer dans un délai de 18 mois, la CMA peut demander des informations approfondies à Apple pour tirer des conclusions et mettre en œuvre des remèdes juridiquement contraignants, qui pourraient potentiellement inclure des ordonnances obligeant la firme de Cuerptino à apporter des changements importants à ses pratiques.

Un porte-parole d'Apple a déclaré :

Nous continuerons à nous engager de manière constructive avec l'Autorité de la concurrence et des marchés pour expliquer comment notre approche favorise la concurrence et le choix, tout en garantissant que la vie privée et la sécurité des consommateurs sont toujours protégées.

Séparément, la CMA continue d'examiner les conditions générales de l'App Store d'Apple dans le cadre d'une enquête sur le droit de la concurrence qui a débuté en mars 2021, et le gouvernement britannique dote son unité des marchés numériques de pouvoirs statutaires lui permettant de pénaliser les entreprises qui ne respectent pas ses règles par des amendes considérables. D'ailleurs, il présentera avant le mois de mai de l'année prochaine une réglementation visant à lutter contre les abus anticoncurrentiels sous la forme d'un projet de loi sur la concurrence des marchés numériques et les consommateurs.

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

Aucun commentaire pour le moment, lancez la discussion.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.