La dictature des applications mobiles selon Apple

itunes-connect-Apple est bien connu pour sélectionner les applications disponibles sur son App Store de façon drastique. Petite étude d'une dictature moderne.

Tout le monde le sait, Apple aime avoir un œil (parfois assez critique) sur les applications qui sont disponibles sur son Store. Depuis la création de l'App Store, les temps de validation d'une application ont varié de façon exponentielle.

Le temps moyen s'est relativement amélioré depuis les débuts de l'App Store. De deux semaines au départ, il faut maintenant en moyenne une semaine pour faire valider une application. Ce processus inévitable pour tout développeur d'applications sur iOS a ses partisans et ses détracteurs. Et quelque part, il est difficile de trancher : d'un côté, un système ouvert tel que le propose le Google Play Store permet de publier une application en une heure. Cependant, ce système a pour conséquence de laisser passer des applications de piètre qualité, voir contenant parfois des virus. D'un autre côté, le système d'Apple est très lent et peut parfois être frustrant, car on ne peut jamais être sûr qu'Apple validera l'application. En revanche, il permet tout de même d'assurer un niveau de qualité minimum des applications disponibles. On ne rentrera pas ici dans la polémique des applications coussin péteur et autres joyeusetés.


Il y a cependant quelque chose d'assez dérangeant, et qui tend à comparer le processus de validation d'Apple à une dictature : l'opacité des raisons qui anime parfois ses choix.

Dans la plupart des cas, tout se passe bien et Apple valide les applications dans des délais convenables. Cependant, il y a des cas où Apple rechigne à valider les applications, pour des raisons que l'on peut parfois trouver à la limite du raisonnable... Nous les avons classées pour vous en plusieurs catégories.


1) Les petites raisons qui énervent

Il s'agit là des raisons qui ont un sens, mais qui semblent futiles : se faire refuser à cause d'une information de prix dans la description, d'une description en chinois inexistante (c'est du vécu) ou d'une mauvaise catégorisation de l'application, qui n'a pas changé depuis la première version mais qui avait probablement dû "passer au travers du filet". Lorsque les modifications à effectuer portent sur les "meta-data" (entendez par là tout ce qui ne touche pas à l'application : description, photos...), la nouvelle validation peut intervenir assez rapidement, en quelques jours. Au début de l'App Store, il fallait refaire la queue et perdre à nouveau deux semaines.


2) Les raisons acceptables

Apple teste vraiment les applications, et c'est une bonne chose. On notera ici toutes les catégories de crash, fonctionnalités boguées et autres bizarreries techniques. C'est quelque part normal de fournir une application de qualité et qui fait ce qu'elle dit, on ne peut donc pas reprocher cela à Apple.


3) Les raisons subjectives

L'utilisation d'un bouton de telle ou telle façon, le look & feel d'une page d'accueil... Eh oui, Apple peut aussi refuser une application pour ça ! Nous avons recueilli le témoignage d'un développeur qui s'était vu refuser son application car la page d'accueil "ressemblait trop au dashboard", alors que les icônes avaient pourtant un design bien à elles, original et pertinent. Seule la forme ressemblait à celle de l'écran d'accueil... Cela ne sera pas sans rappeler les récentes altercations entre Samsung et Apple au sujet des brevets du "rectangle aux coins arrondis".


4) Les raisons injustes

Apple se permet parfois de refuser des applications en indiquant que l'application ne rend pas un service assez intéressant. Là, on se rapproche un peu de la dictature puisque le message envoyé est que le secteur concerné est, d'après Apple, déjà bien rempli d'applications. C'est comme si l'État français décidait d'empêcher des entreprises de s'implanter dans sur un certain marché... Bien sûr on pourra prendre le contre-exemple de l'ARCEP, qui limite le nombre d'opérateurs téléphoniques, mais les raisons sont aussi dans ce cas-là physiques, puisque les bandes de fréquence ne sont pas extensibles à l'infini. Apple se permet donc de décider lorsqu'une catégorie est trop remplie, et c'est d'ailleurs le cas d'un autre développeur que nous avons eu l'occasion d'interviewer.


5) Les raisons dictatoriales

Enfin, la dernière catégorie est la pire. Celle qui rappelle que quelque part, Apple peut, si elle le décide, bloquer la publication d'une application sur son bon vouloir. Quelque part, un droit de véto sur l'un des deux principaux Stores d'applications au monde. Et les exemples sont nombreux. Certains développeurs ont vu leur application bloquée sans raison pendant des mois, pour finalement recevoir un appel d'Apple indiquant que cela ne serait pas possible pour telle ou telle raison. Et on remarquera bien que dans ces cas-là, Apple n'écrit pas ces raisons en général honteuses, elle les annonce simplement par téléphone, sans laisser de trace. Nous avons plusieurs exemples à vous donner : une application qui se rapproche trop de celles de l'iPhone (comme Viber), ou encore une application qui parle d'Android ou débridage... Et dans ce cas-là, on ne peut s'empêcher de comparer Apple à une dictature qui fait ce qu'elle veut.


En conclusion, Apple reste un acteur incontournable du mobile. Cependant, de plus en plus, la grogne des développeurs monte et un bon nombre d'entre eux décide de passer sur Android, un système ouvert qui permet de publier des applications en moins d'une heure. Android a par ailleurs dépassé Apple en termes de couverture de la population. Les applications restent ce qui fait la valeur des terminaux mobiles, et bon nombre d'exemples le montre. Windows Phone a du mal à décoller en partie à cause du manque d'applications dédiées. De même, l'iPad reste la référence des tablettes car la plupart des applications Android ne sont pas optimisées pour ces nouveaux supports. Il ne tient qu'à Apple d'assouplir sa politique de validation et de contrôle, sous peine de se retrouver bientôt sans carburant...


Et vous, avez-vous eu des expériences décevantes de validation de vos applications mobiles ? Racontez-les nous dans les commentaires ! Les meilleures feront l'objet d'un article ultérieur.

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions

30. Tim0theeb0dy - iPad

07/05/2013 à 09h40 :

Très bon article dans la forme, mais dans le fond, l'appstore reste le "magasin" d'Apple donc c'est normal que ce soit eux qui choisissent qu'elles applications peuvent y figurer. Ça choquerais personne de savoir que l'épicier du coin choisit les produits de sa boutique et personne ne lui demande de justifier ses choix. Et bien je vois pas pourquoi se serait différent pour Apple.

29. iDoowap - iPad

24/03/2013 à 13h10 :

Ah oui, les applications arnaques et avec des emulateurs de gameboy, ou même celle qui permettait au développeur d'accéder aux données personnelles de l'utilisateur, d'effet quelle qualité et quelle sécurité face au Google play !

28. lynx2025

24/03/2013 à 12h23 :

Moi je ne comprend toujours pas pourquoi les développeurs sortent d'abord leurs applications sur ios et ensuite livrent une très piètre copie sur android le plus souvent plusieurs mois après. Il y en a même qui ne font que du ios tel qu'infinity blade. Ou encore ceux qui n'offrent pas la même expérience sur les deux plateformes tel EA qui fait du fifa 13 sur iphone au top et du fifa 12 (fifa 11 en termes de niveau) sur android. Pourquoi tant d'écarts ? J'en suis obligé à trimballer un ipod touch 5. Et je serai obligé d'acheter l'iphone suivant ou le dernier itouch si l'écran grandit, ce qui reste le principal inintérêt d'apple. Un petit dossier la dessus ? Les développeurs nous enferment presque dans une plateforme. Pourquoi sur android ils ne font rien du tout la dessus ?

27. Waldo57000 - iPhone

24/03/2013 à 12h09 :

C'est hors sujet mais est ce que c'est moi ou les applications de l'app store sont très longue à télécharger en ce moment.

26. piezo - iPhone

24/03/2013 à 09h01 :

super article: on y apprend beaucoup de choses et c'est trop rare pour être souligné !
bravo a l'équipe sur ce coup la !

25. piezo - iPhone

24/03/2013 à 09h00 :

...

24. Civo - iPad

24/03/2013 à 08h49 :

@Zoltam - iPhone

C est vrai que le s4 à 699€ tt seul Samsung ne te prendra pas nn plus pr une vache à lait

:-))


23. Blahblah - iPod touch

24/03/2013 à 07h45 :

Bravo, super article !



Par contre vous allez avoir des problemes :'P lol

22. Céd - iPod touch

24/03/2013 à 03h12 :

Plusieurs menus? Réglages=>tu met l'interrupteur Bluetooth à Off.

C'est vrai que c'est long!

21. •L0rd_Azer• - iPod touch

24/03/2013 à 02h40 :

@Clément
+1
Totalement d accord avec toi !!!

20. jerome26240 - iPhone

24/03/2013 à 00h24 :

Se que vous pouvez être rancunier juste parce que Apple a refuser plusieurs fois la mise à jour sa y est de sont des dictateurs ils ont tout à fais raison les applications inutiles peuvent être utiles pour d'autre le coussin peteur une amie l'as et s'amuse tous le temps a faire des pets avec enfin après je sais pas chacun sa jugotte tant mieux que apple refuse certaine appli et d'autre pas sinon le store de iOS serait encore pire que android il y aurai une boulimie d'application sur l'applestore

19. Plouf - iPhone

23/03/2013 à 22h29 :

S'il pouvait breveter la dictature, il le ferait...

C'est le problème d'un système fermé, tu fais ce que l'on te dit de faire. Tu crois être libre, mais tu ne l'est pas, on décide ce qui est bon pour toi et il ne faut pas de voir discordante.

Lisez 1984 d'Orwell et vous comprendrez mieux Facebook, Apple, etc... Bref, le monde en générale.

18. Ghost - iPhone

23/03/2013 à 22h27 :

J'adooore l'article, ça montre qu'isoft est une app qui pousse sa communauté vers la liberté d'expression et l'ouverture d'esprit, et oui on peut parlé du mal d'appel meme si on aime bien la marque

17. Manu45 - iPhone

23/03/2013 à 22h05 :

@Zoltam - iPhone

Je suis entièrement d'accord avec toi.
De plus en plus de personnes quittent l'Iphone car ils en ont ras le bol d'être manipuler alors que chacun a le droit à sa liberté !

Si Le prochain IPhone n'est pas exceptionnel tout le monde va se tourner vers androïd où les terminaux sont moins cher et plus configurables selon les besoins de chacun.

C'est tout de même fort de devoir passer par plusieurs menus pour activer ou désactiver le Wifi ou le Bluetooth qui sont 2 gourmands d'énergie ...

Leur politique les tueront...


16. Yoann

23/03/2013 à 16h48 :

@medhi - mobile : +1, totalement d'accord !

15. medhi - mobile (rédacteur)

23/03/2013 à 16h29 :

Ok apple fait dans la qualité mais quand on voit qu'on peut pas sortir une app car ce n'est pas utile alors que d autres app font exactement pareil et ont des millions d utilisateurs...
C'est du vécu sur au moins 4 apps qui ne sont jamais sorties et que vous auriez sûrement aimées.

Je ne parle même pas des arnaques qu'on voit sur le store tout le temps!

14. Clément

23/03/2013 à 15h07 :

La qualité, ça se paye comme on peut le voir dans cet article. Publier une application sur l'App store a beau être long, compliqué et chère, Apple prend quand même le temps de veiller au bon fonctionnement du produit pour ne pas décevoir celui qui en profitera au final, l'utilisateur de l'iDevice.
C'est ce qu'on ne retrouve pas forcément sur Google Play.

Je pense d'ailleurs que Apple à raison de ne pas accepter les application qui parle de Jailbreak. Là encore, il s'agit d'un soucis de qualité, car ce logiciel non-officiel peut provoquer des bugs, qui sont parfois graves et irréparables.

Après, il y a d'autre chose qui me dérange plus avec la politique d'Apple.
D'une part, ils sont mauvais joueur d'après ce qu'on peut lire. On devrai avoir la permission de parler librement d'Android. Ce n'est pas parce qu'on aime les smartphone autre que les iPhone qu'on aime pas les produit d'Apple. Moi même, j'ai un iPod Touch que j'utilise beaucoup ainsi qu'un smartphone xperia que j'apprécie autant.
De plus, la seconde chose qui me dérange, c'est que Apple met trop de limite aux développeur. On n'a pas autant de possibilité que sur Android. Qu'ils ne s'étonnent pas après qu'il y ait des programme comme Cydia. Je pense aussi à Mozilla qui refuse de publier son navigateur Firefox sur l'App Storre car ils ne peuvent pas utiliser leur propre Webkit à cause de la politique d'Apple.

Donc, je pense que la plupart des arguments de cet article ne révèle pas un problème mais le soin que prend Apple à contrôler les applications. Le vrai soucis est que cette grande sociétés prend tellement de soin pour la qualité, que cela en devient contraignant bien qu'ils aient parfois raison. Mais d'autres fois, s'ils nous empêchent de faire des applications qui parlent d'Android, c'est pour limité la concurrence. Et c'est un problème constater chez tout les géants de la bourse, et Apple ne fait pas exception. Ça reste avant tout une entreprise. Certes, comme je l'ai dit précédemment, ce n'est pas très élégant de la part d'Apple, mais c'est comme ça.

13. PheniX_IDF - iPhone

23/03/2013 à 13h33 :

@Sasdoe - iPhone

C'est pas normal quand même !! T'avouera :(

12. Dragonrave - iPhone

23/03/2013 à 13h28 :

@Kevs - iPhone

Shhh...

11. Eric (rédacteur)

23/03/2013 à 13h05 :

@Rhym - iPhone : oui, depuis un moment ;)

10. Kevs - iPhone

23/03/2013 à 13h05 :

Dictature ptdrrr c abuser

9. Rhym - iPhone

23/03/2013 à 13h03 :

@Max viens de le voir ... Très bonne nouvelles pour vous, prenez vous déjà en compte la dernière spécification d'Apple sur l'écran retina ?

8. iGuess❕ - iPad

23/03/2013 à 13h00 :

@Max
J'allais lui dire, c'est ironique ce qu'il dit.

7. Luc

23/03/2013 à 12h58 :

Excellent article de fond très instructif merci.

6. Max

23/03/2013 à 12h52 :

@Rhym - iPhone : elle a déjà été validée hier ;)

5. Rhym - iPhone

23/03/2013 à 12h51 :

Apparemment le fait que iSoft c'est fais refuser sa m.a.j est mal passé dans l'équipe ! Et les mecs ne rester pas sur un échec votre appli est réellement utile donc je pense qu'elle serez validé prochainement ...
A +

4. 83n017 - iPod touch

23/03/2013 à 12h48 :

De là à parler de dictature, c'est exagéré.
C'est tout à fait normal qu'Apple puisse contrôler ce qui apparaît sur SA boutique d'app.

3. Sasdoe - iPhone

23/03/2013 à 12h41 :

@PheniX_IDF - iPhone

C'est précise dans le contrat, t'auras rien. Ils ne te vendent pas une application, mais le droit de t'en servir, et la nuance est forte. Donc non. A personne.


2. Zoltam - iPhone

23/03/2013 à 12h35 :

Moi je passe sous Android a la sortie du S4. Finit de nous prendre pour des vaches à lait avec leur dictature. On peut rien faire d'autre avec son iphone que ce qui a été prévu initialement par Apple.
Quand on JB son iphone pour installer ses fonctionnalités complémetaires (pas d'apps crackées), je vois pas le probleme.

1. PheniX_IDF - iPhone

23/03/2013 à 12h32 :

Tiens et bien moi j'ai une question piège , sur iPhone depuis maintenant 3 ans donc forcément achat d'applications, quand Apple les suppriment de leurs store, qu'elle ne réapparaissent jamais , et t'on en droit de demander le remboursement intégral de l'application ? Ou on a rien à dire et faire avec ?

Si on es en droit de demander le remboursement, vers qu'elle services faut t'il faire un requête ?


Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus