Terrorisme : Le procureur général des États-Unis demande à Apple de déverrouiller les iPhone du tireur

Actu AppleIl y a un peu moins d'une semaine, on vous dévoilait l'affaire de l'attaque terroriste perpétrée par Mohammed Saeed Alshamrani. Le FBI avait formulé une demande officielle à Apple pour déverrouiller les deux iPhone qu'utilisait le tireur. Aujourd'hui, le dossier a été repris par le procureur général des États-Unis qui ne compte pas lâcher Apple à ce sujet.

Une affaire très sensible

On imagine le désarroi du FBI quand ils prennent en charge une affaire très sensible et que le smartphone du suspect est un... iPhone !
Quand la firme californienne reçoit une demande du FBI ou tout autre organisme pouvant faire ce type de demande, elle communique à chaque fois les informations qu'elle a en interne sur cet utilisateur, mais à chaque fois Apple refuse de déverrouiller l'iPhone de l'accusé, estimant ne pas pouvoir le faire !

Aujourd'hui, l'affaire impliquant le terroriste de la base aéronavale de Pensacola en Floride a pris une nouvelle ampleur. Les enquêteurs ont des difficultés à avancer dans l'enquête et avoir l'accès aux iPhone serait d'une grande aide pour en savoir plus sur le terrible acte de Mohammed Saeed Alshamrani. En effet, l'homme est l'auteur d'une fusillade de masse qui a eu lieu le mois dernier.

Le procureur des États-Unis William Barr a demandé aujourd'hui à Apple de déverrouiller les deux iPhone du tireur. L'un est en bon état et l'autre a pris une balle dans l'écran, mais malgré cela les informations pourraient toujours être récupérables.

entrer le mot de passe

William Barr s'est plaint d'Apple, affirmant que la firme californienne ne fait aucun effort pour aider le FBI dans cette affaire.
Il en a profité pour déclarer : "Cette situation illustre parfaitement pourquoi il est essentiel que le public puisse avoir accès aux preuves numériques".

Apple n'a pas encore réagi suite à cette prise de parole du procureur des États-Unis. Une chose est sûre, c'est que pour de nombreux américains, la position que prend Apple dans ces affaires n'est clairement pas la bonne.
La firme californienne a quand même fait une déclaration officielle la semaine dernière lors de la première demande qui provenait du FBI : "Nous avons le plus grand respect pour les forces de l'ordre et nous avons toujours travaillé en coopération pour les aider dans leurs enquêtes. Quand le FBI nous a demandé des informations concernant cette affaire il y a un mois, nous leur avons donné toutes les données en notre possession et nous continuerons à les soutenir avec les données dont nous disposons".

En 2016, le gouvernement américain avait décidé d'en découdre avec l'attitude d'Apple dans ce genre de situation. Un juge fédéral avait ordonné à Apple de déverrouiller l'iPhone appartenant au tireur de San Bernardino. La firme californienne a immédiatement sorti son armée d'avocats et s'est battue nuit et jour pour bloquer la décision de justice.
Apple avait finalement gagné face au gouvernement américain. Le FBI avait alors lâché l'affaire et s'était rapproché d'une société israélienne au nom de Cellebrite, qui a trouvé une technique pour accéder aux appareils Apple depuis plusieurs années.
Le prix de cette sollicitation aurait coûté 900 000 dollars aux États-Unis. Vous pensez bien que Cellebrite en profite, puisque c'est l'une des seules entreprises dans le monde à pouvoir réaliser cela !

On verra comment prendra la tournure de l'affaire, mais il ne faut clairement pas s'attendre à que Apple coopère.

Source

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

6. capcop9 - iPhone

14/01/2020 à 18h48 :

Oublier pas que chaque état peut dire que une personne a fait si ou sa alors que se n’est pas le cas et si le pouvoir de débloquer n’apporte qu’elle téléphone était utilisé n’apporte comment

5. KeueR - iPhone

14/01/2020 à 11h20 :

@Ecureuil Amical - iPhone
Merci mec 👍🏼

4. Ecureuil Amical - iPhone

14/01/2020 à 10h53 :

@Acno Said - iPhone premium
Et donc ? Sous prétexte qu’il ne respecte pas les lois on dois vivre dans un monde ou il n’y a plus de chiffrement ? Dans un monde ou les données appartiennent aux états ?

C’est aussi ridicule que cette phrase « je n’ai rien à cacher donc je n’ai rien à craindre » ! Je ne suis effectivement pas enclin à vivre dans un monde ou il y a des meurtres et des viols mais c’était déjà le cas avant l’ère numérique et ce le sera toujours après, fondamentalement j’ai même envie de te dire qu’au final nos données ont que très peu d’importance... Il n’existe pas de database rassemblant toutes les opinions et les schémas de vie de chaque personne afin de prédire leur comportement. Donc oui, j’assume totalement ma vision quand à la vie privée peut importe l’être humain en question ( ps : les droits de l’Homme s’appliquent à tout le monde )

3. Acno Said - iPhone premium

14/01/2020 à 08h13 :

@Ecureuil Amical - iPhone
Chaque être humain? Mais bordel les gens qui tuent des enfants ou les viols, les tueurs en série, les tueurs de masses... tu crois qu’ils ont respecté les droits????? N’importe quoi

2. bouffe un Q - iPhone

14/01/2020 à 06h03 :

@Ecureuil Amical - iPhone
C’est croquignolesque la poudre de perlimpinpin 🤣

1. Ecureuil Amical - iPhone

13/01/2020 à 23h44 :

Je ne suis clairement pas du côté du terroriste, mais je suis complètement d’accord avec Apple et cette politique de confidentialité. Chaque être humain dispose de ses données comme il l’entend, peut importe les actes que peuvent faire l’être humain en question... De la même façon que chaque personne a ses petits secrets, éventuellement des ressources ou d’autres petites choses qui lui sont propres et qu’il ne souhaite pas forcément partager avec d’autres individus.

Sinon on change de vie et on opte pour une vision marxiste, puis on partage absolument tout.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus