Apple étoufferait la création technologique concurrente d’après un ancien employé

a13 cpu apple iconL’affaire continue entre Apple et Gérard Williams III, l’ancien concepteur des processeurs qu’on retrouve dans les iPhone, iPad et iPod Touch. Il avait démissionné pour créer sa propre entreprise en emmenant avec lui d’anciens salariés de la firme de Cupertino. Suite à un différent avec Gérard Williams III, Apple avait déposé plainte.

« Apple essaie d’étouffer la nouvelle technologie »

La situation n’est pas simple pour Gérard Williams II, Apple lui reproche d’avoir travaillé pour les processeurs AXX de ses produits et en simultané d’avoir créé sa propre entreprise qui entre en concurrence avec son travail au sein d’Apple.
Ce que n’apprécie pas également la firme de Cupertino, c’est que Gérard Williams II a convaincu plusieurs de ses collègues d’abandonner Apple pour rejoindre « Nuvia » sa nouvelle entreprise.

Le procès a déjà commencé et lors des audiences préparatoires, Apple a remporté deux requêtes, quand Gérard Williams II en a remporté q’une. Ce qui ne veut pas dire que tout est perdu pour l’ancien salarié.

puce a13

Hier Bloomberg a donné de nouvelles informations sur ce dossier qui est au cœur des discussions chez les salariés Apple travaillant dans la division processeur : « Gerard Williams II, qui a cofondé Nuvia Inc. après avoir travaillé comme architecte principal pour Apple jusqu'en février 2019, allègue que le procès d'Apple est conçu pour "étouffer la création de nouvelles technologies et solutions par une nouvelle entreprise, et pour diminuer la liberté des entrepreneurs à chercher un travail plus épanouissant », voici ce que dit le dossier judiciaire.

Lors des premières audiences, Williams II a aussi eu l’occasion de s’exprimer à plusieurs reprises. Voici l’une de ses déclarations qui dévoile Apple comme une firme oppressante auprès des salariés qui veulent créer leur propre entreprise après leur démission : « vise à dissuader indûment ses employés de faire des préparatifs, même préliminaires et légalement protégés, pour former une nouvelle entreprise - qu'elle soit compétitive ou non ».

Quoi qu’il en soit, les avis sont partagés puisque beaucoup de personnes pensent qu’il n’y a aucun mal à créer sa propre entreprise si celle-ci n’a rien à voir avec le secteur de son contrat de travail, mais si celle-ci empiète, il est normal que l’employeur soit furieux, puisqu’il peut y avoir un vol de technologies et d’informations au profit de cette nouvelle société. Pour mémoire, Nuvia crée des processeurs...

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

5. music21050 - iPhone

16/02/2020 à 20h59 :

Ça s’appelle la clause de non concurrence...
Qui doit être dans tous les contrats apple ...comme beaucoup d’autres..

4. meh - iPhone

15/02/2020 à 23h53 :

Les voleurs n’aiment pas être volé...

3. mis-en-ligne

15/02/2020 à 21h04 :

pendant ce temps, tous les Galaxy Z Flip dispos en Corée et aux USA ont eu preneur.
Huawei ont aussi fait des miracles en étant le meilleur vendeur entre le 10 et le 13 de ce mois avec le Honor V30 premier 5g de la sous-marque Huawei comportant 5 caméras (2 frontales et 3 au dos)...
Le monde tourne sans Apple. Et pas au ralenti comme le voudraient les USA

2. Thomas Orlando - iPhone

15/02/2020 à 15h29 :

Troisièmement, on ne dit pas « C’est que Gérald III il n’a pas... » C’est pas français

1. Zorro - iPad

15/02/2020 à 09h05 :

Non. Premièrement l’entreprise ne travaille pas dans le secteur du mobile mais des serveurs de calculs. Ce n’est pas un produit grand public mais réservé aux entreprises.
Deuxièmement, son nom est Gerard Williams III et non pas Gerard Williams II.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus