La Suisse, la Lettonie, l'Estonie et l'Allemagne intégreraient l'API d'Apple et Google

Actu AppleL'API issu de la collaboration entre Apple et Google a été un véritable débat dans de nombreux pays. Si le gouvernement français la refuse catégoriquement, d'autres pays ont rapidement réfléchi et déjà sauté le pas. Au total ils sont 22 à travers le monde, mais la liste des pays participants n'est pas connue pour l'instant.

La Suisse, la Lettonie, l'Estonie et l'Allemagne seraient dans la liste des participants

Proposer un système maison ou un système créé par Apple et Google qui contrôlent à eux deux le marché des OS mobile ?
Pour certains pays dire "oui" aux deux entreprises a été une évidence. Pour les autres, il y a eu des doutes et des détails qui n'ont pas été acceptés. Au total, ils sont 22 pays à prendre en charge le traçage Bluetooth des deux firmes américaines.
Si pour l'instant la liste des pays est inconnue, nous avons déjà une certitude concernant la Lettonie qui aurait donné son accord pour intégrer l'API dans son application "StopCovid".
D'après le rapport de Reuters :

La Lettonie vise à devenir l'un des premiers pays à lancer une application pour smartphone à l'aide d'une nouvelle boîte à outils créée par les géants américains de la technologie Apple et Google d'Alphabet pour aider à retracer les infections à coronavirus […] L'application lettone Apturi Covid (Stop Covid) est basée sur une technologie lancée la semaine dernière par Apple et Google, dont les systèmes d'exploitation iOS et Android utilisent 99% des smartphones du monde. Les développeurs pensent que le recours à cette norme garantira une adoption généralisée et une compatibilité dans le temps avec les applications de suivi des contacts dans le monde entier qui devraient également adopter le même cadre de notification d'exposition", ont déclaré les développeurs de l'application dans un communiqué.

apple et google

Concernant l'Allemagne, le gouvernement avait dans un premier temps réagi comme la France puis avait changé d'avis. Il y a moins d'un mois, la ministre de la Chancellerie Helge Braun avait annoncé sur la chaine de télévision ARD : "Nous soutiendrons une architecture décentralisée qui ne stockera les contacts que sur les appareils. C’est bon pour la confiance". Pour rappel, c'était le principal motif qui refroidissait les Allemands à l'idée d'utiliser l'API d'Apple et de Google. L'Allemagne voulait à la base que le stockage des données se fasse sur un serveur externe et non sur le smartphone de l'utilisateur. Quelque chose qu'avaient catégoriquement refusé les deux firmes américaines.

Du côté de la Suisse et de l'Estonie, les dernières informations confirment que l'API sera bien prise en charge dans les applications dédiées pour le ralentissement de la propagation du Covid-19.
En ce qui concerne la France et le Royaume-Uni, le chemin se fera chacun de son côté, sans l'aide de personne. Les deux pays ont privilégié le développement de leur propre système. Un challenge qui s'annonce difficile, mais qui n'est pas insurmontable ! À voir si celui-ci sera aussi efficace que ce que proposait Apple et Google.
Le lancement de StopCovid en France est estimé pour dans 8 jours.

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

2. SamSuffit - iPhone premium

25/05/2020 à 19h44 :

Chez nous ils veulent nous surveiller alors...

1. Risitas - iPhone

25/05/2020 à 19h29 :

En méme temps , les pays non américain 😂 ont pas trop le le choix

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus