Une étude affirme que les réseaux sociaux sont dangereux pour les ados

twitter icone app ipa iphone ipadAvec la pandémie qui sévit dans le monde, les réseaux sociaux ont un rôle encore plus important que d'habitude, celui de maintenir le lien avec ses proches quand on est à plusieurs kilomètres d'eux. Cependant, s’ils ont un impact limité sur les adultes, les réseaux sociaux seraient très néfastes pour la santé mentale des adolescents.

Publicité

Une étude demande aux parents d'être vigilants

Il est difficile de trouver aujourd'hui un adolescent qui n'a pas de compte Instagram, Twitter ou Facebook. Les réseaux sociaux sont devenus omniprésents dans notre quotidien et nous suivent partout grâce aux applications sur notre smartphone. S'ils permettent de continuer à garder un semblant de vie sociale en période de confinement, ils restent malgré tout dangereux pour les plus jeunes. La raison ? Le contenu qu'on y trouve dessus.

L'Education Policy Institute et le Prince's Trust ont publié une nouvelle étude sur laquelle les deux institutions ont travaillé pendant plusieurs mois.
Dans les résultats, on peut apercevoir que le bien-être des adolescents disparait progressivement à partir de 14 ans, l'âge à laquelle on commence a téléchargé des applications et que notre activité en ligne devient plus intense. 
D'après les révélations de cette étude, une forte utilisation des réseaux sociaux agirait directement sur l'estime de soi, ce qui provoquerait un mal être et une baisse de confiance dans ce qu'on veut entreprendre.

reseaux sociaux

Selon Amy Orben, chercheuse au Emmanuel College de l'Université de Cambridge, de plus en plus de jeunes (en particulier dans cette période) ressentent le besoin de se créer un compte sur un réseau social pour rejoindre une communauté et y trouver du réconfort.

Dans un temps normal, les activités à l'extérieur permettent de se couper pendant plusieurs heures de cet univers connecté où on like des posts sur Instagram, où on regarde les dernières stories qui s'affichent en haut de son fil et où on retweet des tweets. En période de confinement et de couvre-feu, toutes ces activités n'existent plus, il n'y a plus de restaurants, plus de cinémas, plus de parc d'attraction, plus de club sportif...
L'étude explique :

Publicité

La participation aux activités et aux sports a considérablement diminué en raison de la fermeture des écoles et aux confinements, cela a des répercussions négatives sur la santé mentale et le bien-être. Les jeunes sont parmi les plus durement touchés par la pandémie, et il est donc plus important que jamais qu'ils puissent avoir accès à un soutien concernant leur santé mentale pendant cette période critique de leur vie. 

Plusieurs statistiques relayées sont également assez inquiétantes. D'après les recherches, une jeune fille sur trois ne serait pas à l'aise avec son apparence physique dès 14 ans et un adolescent sur six serait en dépression (contre un sur neuf en 2017).

Source

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

9 Wiwo - iPhone

28/01/2021 à 10h39 :

Ha bon ? Incroyable

8 YuneYune - iPhone

28/01/2021 à 08h48 :

@Le Xam - iPhone premium
Il faut demander aux grands parents si leur vie était si mauvaise avant, à cause du fait ne pas avoir « internet »(dans ce cas-ci: réseaux sociaux, vu que c’est le sujet) Leur réponse, ont la connaît

7 tom17 - iPhone

27/01/2021 à 19h20 :

Les réseaux sociaux sont un fléau pour tout le monde, ils ne servent à rien. Ça ne date pas d’aujourd’hui, seulement tout le monde le sait et personnes ne fait ou ne dis rien. Donc après tout si les gens sont assez bête pour y aller ou y rester bien fait pour eux. Mes enfants je les préviens à longueur de temps que c’est dangereux.

6 Lord Redemptor - iPad

27/01/2021 à 18h47 :

Parce qu’il y a besoin d’étude pour dire ça. C’est logique que c’est nocif. Les réseaux sociaux sont le temple de l’égocentrisme, de se montrer soi disant meilleur que les autres et surtout de s’inventer une vie. Donc forcément pour les adolescents qui se construisent et qui veulent plaire c’est ultra nocif. Cela peut mener à de l’égocentrisme démesuré ou à l’inverse à de la dépression car on pense avoir une vie médiocre par rapport à celles des autres.
Et évidemment pas mal d’entreprises, lobbys politiques profitent de cela pour se faire de l’argent et influencer les ados.

5 Le Xam - iPhone premium

27/01/2021 à 18h28 :

Avant avant... vous voulez dires avant internet ? 😂

4 YuneYune - iPhone

27/01/2021 à 17h46 :

Mais tellement, ca atteint tout le monde. On était tellement bien avant. Moi en tout cas j’ai quitté :)

3 kensei - iPhone premium

27/01/2021 à 17h41 :

@Francois53 - iPhone
Voila, meme pour les adultes 🤣 c'est devenu du grand n'importe quoi...

2 Francois53 - iPhone

27/01/2021 à 17h34 :

De toute façon c’est dangereux pour tous le monde c’est devenu l’endroit où critiquer et s’insulter y’a qu’à supprimer les réseaux sociaux pour qu’on puisse revivre heureux comme avant enfin si on l’était 🤔

1 J22 - iPhone

27/01/2021 à 17h22 :

On le sait depuis longtemps. Ça finance ces personnes pour de telles « etudes » sur des choses dont ils ont déjà la réponse. Mais bien entendu certains crieront au génie

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus