Apple poursuivi pour discrimination par une ingénieure Hindoue

Actu AppleUne ingénieure du nom d'Anina Nariani a affirmé devant la justice avoir été victime de discrimination par deux managers qui étaient ses supérieurs. Elle explique avoir vécu une situation malsaine au quotidien, comme son travail qui n'était pas pris en compte ou encore l'exclusion de réunions alors que ses collègues avaient le droit d'y participer. Des comportements qui ont poussé la jeune femme à poursuivre Apple, qui n'a rien fait.

Une ingénieure poursuit Apple

Les avocats d'Apple ont tout fait pour que cette affaire soit abandonnée devant la justice, puisque c'est à la fois une mauvaise image pour l'entreprise dans les médias, mais aussi un risque d'une lourde sanction en cas de condamnation.
Heureusement pour Anina Nariani, le juge de la Cour supérieure du comté de Santa Clara a rejeté la demande des avocats d'Apple, le procès aura bien lieu.

L'ingénieure explique dans sa plainte que le comportement discriminatoire était lié à son origine, la jeune femme est Hindoue de la région du Sindh au Pakistan. Selon ses propos, les deux managers qui sont de nationalités Indienne et Pakistanaise considèrent les femmes comme "serviles", la femme explique que c'est quelque chose d'historique qui perdure en 2021 chez certains hommes pakistanais et indiens.

apple et la justice

La femme d'origine Hindoue a raconté dans le dépôt de sa plainte avoir vécu un véritable enfer à cause de deux de ses managers. Au quotidien, la plaignante se rendait au travail et était exclue des réunions importantes et son travail n'était pas pris en compte.
À plusieurs reprises Anina Nariani a fait remonter des erreurs dans le travail d'équipe où il y a une majorité d'hommes. Les deux managers refusaient catégoriquement d'entendre ce que la jeune femme avait à dire, ils lui répondaient à chaque fois de manière condescendante.
Dès qu'il y avait un retard dans le travail d'équipe, c'était toujours elle qu'on blâmait, la faute était en permanence rejetait sur elle !

Anina Nariani avait aussi le droit à une surveillance exclusive, les deux managers regardaient à tour de rôle où elle en était.
Ce traitement "spécial" a exaspéré au plus haut point l'ingénieure, qui n'a toujours pas compris pourquoi elle devait rendre 2 à 3 fois plus de comptes que ses collègues masculins.

Quand Apple a appris cette nouvelle poursuite judiciaire, le géant californien a appelé son armée d'avocats pour établir une solide défense. La stratégie employée par l'Apple Park a été de pousser la Cour supérieure à rejeter l'affaire, car celle-ci était basée sur des stéréotypes. Le juge a bien évidemment refuser, mais à toute fois empêché d'élargir l'affaire à d'autres potentielles plaignantes qui travaillent pour Apple.

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

3 djidji63 - iPhone

31/03/2021 à 13h40 :

@marc12659 - iPhone

Vous avez repéré une erreur dans cet article ? Signalez-la nous.

2 marc12659 - iPhone

30/03/2021 à 07h05 :

Là faute était rejetait sur elle

1 Mediadirect - iPad

29/03/2021 à 21h09 :

Ce sont ces managers qu’il faut avant tout sanctionner, en les virant sans ménagement, et quels que soient leurs résultats professionnels. Mais puisque Apple n’a rien fait (apparemment c’est même tout le contraire), il est alors autant responsable qu’eux.
De manière générale, ce genre de comportement est encore très (trop) fréquent dans les entreprises. Affligeant de voir ça encore en 2021.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.