4 membres du Congrès accusent Apple de mettre en danger les données des chinois

Actu AppleIl y a 72 heures, un article du New York Times a fait beaucoup de bruit aux États-Unis, celui-ci dévoilait les coulisses d'une confidentialité quasiment absente pour les utilisateurs Apple en Chine. Un rapport qu'a rejeté la firme de Cupertino en affirmant que les informations étaient toutes fausses et que les utilisateurs chinois qui ont des données dans iCloud ne risquent rien. 

Quatre membres du Congrès réagissent

"Apple est un pion dans la malfaisance de la Chine", voici les mots prononcés par les quatre membres du Congrès qui osent prendre la parole pour dénoncer les actes et les décisions d'Apple envers les consommateurs chinois.
La firme de Cupertino est accusée d'avoir baissé les bras en ce qui concerne la protection des données pour les utilisateurs chinois, l'entreprise aurait laissé les vannes ouvertes au gouvernement chinois trahissant ses propres règles sur la confidentialité.
Le New York Times a assuré que des compromis et divers arrangements ne permettaient plus à Apple de s'assurer aujourd'hui que le gouvernement chinois n'a pas la possibilité d'espionner les données des utilisateurs Apple en Chine. On parle ici des emails, photos, documents, contacts ou encore la localisation de millions de chinois !

logo apple en chine

En apprenant cette nouvelle, quatre membres du Congrès ont décidé de rappeler à Apple l'importance de la confidentialité et de la vie privée des clients, quel que soit le pays dans le monde. Dans une lettre ouverte, les membres du Congrès n'ont pas hésité à dire ce qu'ils pensaient de l'attitude d'Apple face au gouvernement de Xi Jinping :

Cher M. Cook,

Sur la base d'informations récemment rapportées, nous vous écrivons pour exhorter Apple à réévaluer ses pratiques commerciales en Chine et avec le gouvernement chinois.

Récemment, vous avez vanté la priorité accordée par votre entreprise au contrôle des utilisateurs d'Apple sur leurs données. Cependant, la mise en œuvre fallacieuse de ces droits par votre entreprise est frappante. Les utilisateurs d'Apple en Chine n'ont aucune protection contre l'utilisation par le gouvernement chinois de leurs données stockées par l'entreprise, et au lieu de travailler pour contrer cette réalité problématique, Apple continue de céder aux demandes du gouvernement chinois.

Bien qu'une entreprise puisse s'engager dans des marchés problématiques afin d'avoir un siège à la table et d'être en mesure de tirer parti de son influence sur le marché pour faire progresser la vie privée des utilisateurs et les droits de l'homme, ce n'est pas la réalité dans cette situation. En fait, alors que votre entreprise a compromis ses utilisateurs et ses chaînes d'approvisionnement en Chine, Apple s'est mêlée aux violations des droits qu'elle prétend combattre. La capitulation progressive et quasi-totale d'Apple face au régime communiste chinois dans le stockage des données des utilisateurs sous la juridiction légale expresse du PCC, la censure de son App Store en Chine et dans d'autres domaines est déconcertante.

À première vue, les valeurs d'entreprise d'Apple soutiennent les droits de l'homme et la vie privée des utilisateurs, allant jusqu'à affirmer que " la vie privée est un droit de l'homme fondamental ".2 Malheureusement, l'incapacité systémique de l'entreprise à respecter ces valeurs dans ses relations avec la Chine contredit cette affirmation.

Une fois de plus, nous vous demandons instamment de considérer la position d'Apple en tant que pion dans la malfaisance de la Chine et de prendre les mesures nécessaires pour séparer votre entreprise des abus du gouvernement chinois envers son peuple, la paix et la stabilité internationales, et les principes démocratiques de liberté et d'égalité.

Ken Buck, Scott Fitzgerald, Burgess Owens, Dan Bishop

Le rapport du New York Times a provoqué une certaine colère des Américains vis-à-vis du comportement d'Apple qui ne saurait pas dire "Non" au gouvernement chinois. Probablement par peur de représailles. Apple dépend beaucoup de la Chine en ce qui concerne la production de ses produits, mais aussi dans le chiffre d'affaires, le pays représente une grosse part du gâteau dans les résultats financiers trimestriels.

L'Apple Park a répondu assez vite au New York Times, un porte-parole de l'entreprise a rappelé qu'aucun compromis n'avait été fait sur la sécurité des données des utilisateurs en Chine. La firme de Cupertino a aussi assuré qu'elle utilise l'une des meilleures technologies de chiffrement au monde, spécialement pour la Chine.

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions
Aucun commentaire pour le moment.
Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.