Un nouveau procès contre Apple et la fonction ECG de l'Apple Watch

icon apple watchAliveCor qui propose une application possédant des fonctions similaires au capteur ECG de l'Apple Watch estime qu'Apple à tout simplement défavorisé son application de manière illégale. Un nouveau procès antitrust en perspective d'autant plus que la société souligne également qu'Apple a volé les brevets concernant l'ECG et que cette technologie leur appartient.

 

Apple : des milliards d'euros et des milliards de procès

Les mots "Apple" et "justice" ne font qu'un en ce moment. La Pomme est attaquée de tous les côtés et mène en ce moment même un procès intense contre Epic Games. Mais il semblerait qu'il va falloir enchaîner avec un nouveau procès et cette fois-ci c'est au tour de l'Apple Watch de passer sur le devant de la scène.

Le fabricant de dispositifs médicaux connu sous le nom de AliveCor vient de déposer une réclamation en justice contre Apple pour contrefaçon de brevet. À l'aide de cette action en justice antitrust, la société souhaite démontrer devant le tribunal fédéral qu'Apple a non-seulement volé sa technologie pour ensuite créer un pouvoir monopolistique.

Le principal concerné n'est autre que le fameux capteur ECG implanté par Apple en 2018 dans ses Apple Watch qui permet d'enregistrer votre rythme cardiaque ainsi que vos pulsations par minute. Après le dépôt du procès auprès du district nord de Californie, AliveCor s'est fendu d'un communiqué.

apple watch ecg

AliveCor a développé le premier ECG personnel au monde et cherche à devenir le cardiologue virtuel 24/7 pour les patients. Les tactiques d'Apple sur le marché de l'analyse du rythme cardiaque ont nui à la concurrence, réduit le choix des consommateurs et potentiellement porté atteinte à la santé publique.

Lorsque AliveCor a développé pour la première fois ses offres pour l'Apple Watch, Apple a accepté SmartRhythm dans l'App Store sans objection. Mais peu de temps après, Apple a soudainement affirmé que l'application avait enfreint les directives non écrites de l'App Store.

 Lorsque AliveCor a rejeté cette accusation, Apple a répondu en réécrivant littéralement les règles. Néanmoins, AliveCor a adapté SmartRhythm à plusieurs reprises afin de respecter les directives en constante évolution d'Apple. Enfin, Apple a apporté des modifications à l'algorithme de fréquence cardiaque de watchOS qui garantissait que SmartRhythm et d'autres applications concurrentes ne fonctionneraient pas.

Comme souvent dans ce genre d'accusations, le plaignant (AliveCor) réclame des dommages et intérêts pour la perte d'attractivité causé par Apple, les nombreux soucis au niveau "relations commerciales" ou encore le blocage de l'application SmartRhythm qui selon AliveCor aurait mis en danger la vie de nombreux utilisateurs. Une affaire supplémentaire à suivre dans la vie mouvementée d'Apple.

Source

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

2 dragoncryst - iPhone premium

27/05/2021 à 19h32 :

Ça commence à etre c***** de voir que du Apple contre ceci et cela

Une fois 1 finis paf un deuxième tombe et un ci de suite

1 userapple - iPhone premium

27/05/2021 à 13h28 :

Encore une entreprise en PLS face à la puissance d’Apple

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.