Google a caché les options de confidentialité dans Android

android iconApple n’est pas seule sur le banc des accusés. Cette fois, c’est Google qui fait face à un procès en Arizona sur la collecte de données à l’insu des utilisateurs. Des documents publiés ont révélé que le géant de la recherche a tout fait pour enfouir les paramètres de confidentialité dans Android, notamment sur la localisation.
 

 

Google veut vous suivre à tout prix

Si Google Maps propose un mode de navigation privée depuis 2019 et que Android 12 améliore grandement les options sur la vie privée, l’entreprise américaine n’a pas toujours été un modèle du genre. En effet, selon des documents repérés par Business Insider, Google a déplacé les paramètres de localisation dans son système d’exploitation Android afin que les clients ne les désactivent pas, tout en mettant certains employés mal à l’aise.

Google utilise diverses méthodes pour collecter les données de localisation des utilisateurs, selon les documents, y compris le WiFi et même par l’intermédiaire d’applications tierces non affiliées à Google, forçant les utilisateurs à partager leurs données afin d'utiliser ces applications ou, dans certains cas, même de connecter leurs téléphones au WiFi.

Cette mesure n’avait évidemment qu’un but lucratif, celui de préserver la collecte de données qui alimentent les activités publicitaires du géant de Mountain View. C’est d’ailleurs pour cela qu’une plainte a été déposée en France récemment à propos du traçage des smartphones.

google maps header
 

Les utilisateurs désactivent le suivi, Google cache l’option

Google aurait donc caché les réglages de la localisation après avoir constaté une « augmentation substantielle » de désactivation lorsqu’ils étaient assez facilement accessibles. Pour préserver cette donnée essentielle pour le ciblage, Google aurait enfoui ces informations dans les méandres des paramètres du système d’exploitation, les rendant quasiment impossible à trouver. Il n’est pas précisé si la version était Android 9 ou Android 10.

Selon les avocats de l'Arizona, le géant de la technologie en a fait de même avec ses partenaires comme LG afin qu’ils enterrent ces options dans leur surcouche Android. Une pression qui pourrait paraître inutile quand on sait que Google arrive même à localiser les utilisateurs si ces derniers ont désactivé le suivi de la localisation. Mais c’est certainement par des biais détournés, ce qui reste moins précis.

Autre point, des employés interrogés dans l’affaire ont déclaré : «C'est peut-être ainsi qu'Apple mange notre déjeuner», affirmant qu'Apple était «beaucoup plus susceptible» de permettre aux utilisateurs de profiter des applications et services géolocalisés sur leurs téléphones sans partager les données avec Apple. Comprenez qu’Apple grappille des parts de marché en mettant en avant ses efforts sur la vie privée depuis plus de deux ans désormais. Tout avait démarré au CES 2019.

Enfin, Jack Menzel, ancien vice-président de Google chargé de Google Maps, donne une astuce à ceux qui veulent tromper Google sur leur position GPS. Il faut définir ses adresses enregistrées comme des lieux aléatoires, afin que le système ne pas puisse déterminer correctement les lieux de résidence et de travail.

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

2 Gurvan - iPhone premium

31/05/2021 à 21h03 :

Oui… chassez-Les par la porte, ils reviennent par les égouts… Un ‘’googlegate’’ en quelque sorte…🕳

1 Packiie33 - iPhone premium

31/05/2021 à 09h21 :

Ça ne m’étonne même pas de la part de Google

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.