Donald Trump est banni de Facebook jusqu'en janvier 2023

facebook icone app ipa iphone ipadDepuis que Donald Trump n'est plus le Président des États-Unis, l'actualité n'est plus la même. Trump, c'était la guerre commerciale contre la Chine, les coups de gueule contre Apple, l'acharnement contre TikTok et Huawei. Autrement dit, il y avait de l'animation ! Donald Trump avait aussi une réputation d'exprimer tout ce qui lui passait par la tête sur les réseaux sociaux, un comportement qui n'a pas été à son avantage puisqu’aujourd'hui Trump est banni de partout... Enfin pas vraiment !

Donald Trump pourra revenir sur Facebook et Instagram en 2023

Depuis l'incident au Capitole, Donald Trump n'est plus autorisé à utiliser les principaux réseaux sociaux populaires (on pense à Facebook, son favoris Twitter, Instagram...).
Cette décision commune a été prise après que l'ancien président ait été accusé d'avoir encouragé ses partisans à envahir le Capitole le 6 janvier 2021, un grave événement qui a été relayé dans tous les médias du monde.
Aujourd'hui, le groupe de Mark Zuckerberg a annoncé que l'interdiction de Donald Trump sur Facebook et Instagram ne va pas être définitive, la direction a expliqué mettre en place une sanction qui va durer 2 ans, ce qui signifie que le 45e Président des États-Unis pourra faire son grand retour sur les deux réseaux dès janvier 2023. Cela tombe bien pour lui puisque communiquer sur Facebook et Instagram va être un énorme atout pour la campagne présidentielle de 2024 (puisque c'est quasi sûr qu'il se représentera).

Ce délai ne commence pas à partir d'aujourd'hui, mais à partir de quand Donald Trump a été bloqué sur Facebook et Instagram, ce qui correspond à la deuxième semaine du mois de janvier 2021.
Un porte-parole de Facebook a déclaré au média The Verge :

Nous annonçons aujourd'hui de nouveaux protocoles d'application de la loi à appliquer dans des cas exceptionnels comme celui-ci, et nous confirmons la pénalité limitée dans le temps compatible avec les protocoles que nous appliquons à Mr Trump. Compte tenu de la gravité des circonstances qui ont conduit à la suspension, nous pensons que ses actions constituaient une violation grave de nos règles qui méritent la peine la plus élevée disponible en vertu des nouveaux protocoles d'application. Nous suspendons ses comptes pour deux ans, à compter de la date de la suspension initiale, le 7 janvier de cette année.

donald trump

Facebook explique tout de même que si cette décision est prise aujourd'hui, elle pourra à tout moment changer à la dernière minute. Le groupe se laisse le temps de réfléchir d'ici à janvier 2023, l'équipe de Mark Zuckerberg va aussi se rapprocher des experts pour évaluer le risque pour la sécurité publique avant la réactivation.

Nous évaluerons les facteurs externes, y compris les cas de violence, les restrictions aux rassemblements pacifiques et d'autres marqueurs de troubles civils. Si nous déterminons qu'il existe toujours un risque grave pour la sécurité publique, nous prolongerons la restriction pour une période déterminée et continuerons à réévaluer jusqu'à ce que ce risque ait diminué.

La page Facebook de Donald Trump est toujours accessible, elle recueille à l'heure actuelle plus de 32 millions de likes. Le dernier message date du 6 janvier 2021, date à laquelle l'ancien Président des États-Unis a perdu l'accès à la gestion de la page.
Le compte Instagram de Trump est aussi disponible, on peut revoir ses anciens posts ainsi que tous les commentaires de ses followers.  

Télécharger l'app gratuite Facebook



facebook capture app ipa iphone ipad

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

22 maxomini - iPhone

06/06/2021 à 18h51 :

s'il est reelu en 2025, j'en connais un qui va prendre tres cher.... hein pain de sucre!!!!

21 apple4ever - iPhone premium

06/06/2021 à 13h19 :

Il va juste se créer un autre compte

20 katsuhiro - iPhone

05/06/2021 à 13h00 :

@Federline - iPhone premium
1m90 il me semble.....

19 Federline - iPhone premium

05/06/2021 à 12h02 :

Vite, le retour du plus grand président des États-Unis

18 Gerfaut - iPhone

05/06/2021 à 11h58 :

@Wormhole02 - iPhone
MERCI

17 Robin123 - iPhone

05/06/2021 à 10h51 :

@AlexLeGeek - iPhone
Le concept de droit fondamental a une signification particulière en droit : c'est un droit garantit (en général) par la constitution ou un texte similaire selon le pays et qui en principe ne peut pas faire l'objet de restrictions. Cependant il y a deux problèmes avec l'utilisation de cet argument quand il s'agit de Trump sur facebook (ou twitter d'ailleurs) premièrement comme les gens le rappellent un droit fondamental peut très bien être restreint dans des cas prévus par le même texte qui les garantit "en principe" (en cas de risque de trouble à l'ordre public ou de risque pour la sécurité nationale ou d'individus) : exemple la liberté de se déplacer qui est limitée pour les prisonniers ou dans un contexte de crise sanitaire (pas forcément le covid mais une crise sanitaire en général) ou alors même la liberté d'expression en cas de message violent ou haineux ou même en cas de diffamation. Restreindre un droit fondamental n'est pas le soucis, le soucis c'est comment et pourquoi on décide de le restreindre.

Et là on se rend compte qu'en fait c'est pas une restriction d'un droit fondamental ce qu'il se passe sur facebook, c'est pas du droit constitutionnel c'est simplement du droit privée qui dépend non pas des textes de lois mais d'un contrat passé entre l'entreprise facebook et l'individu Trump. Dans ce cas là facebook fait bien ce qu'il veut, il n'est pas l'état et n'est pas plus soumis au respect des droits fondamentaux que le blog de recettes de mamie qui décide de bloquer les personnes qui l'insultent en commentaire alors qu'elle veut juste parler de son clafoutis. Trump a accepté les conditions d'utilisations, il ne les a pas respecté, il est bloqué. Point. Faut arrêter de prendre les réseaux sociaux comme une agora publique ou chacun est libre de dire ce qu'il veut, ça reste des entreprises privées et si elles veulent interdire les messages méchant ou les appel à la violence ou la pornographie ou les photos de parapente rien en droit ne les en empêche. C'est à nous les consommateurs de changer de reseaux sociaux si on est pas content. C'est pas comme si l'état avait demandé à toutes les plateformes de bannir trump, là il aurait été question de restriction de droit fondamental.

Enfin ça suffit les "ils ont leur libre arbitre c'est pas de la faute de Trump" parce que certes c'est pas lui qui leur a ordonné de marcher sur le Capitol mais si un extrémiste révolutionnaire vois le chef des extrémistes révolutionnaires lui dire "vas y, t'as raison, fait ce que t'as à faire !" il sera plus enclin à réagir que si il lui dit "bon les gars on se calme c'est fini on a perdu j'ai menti y'a jamais eu de fraude". D'où le terme d'appel à la violence, ils étaient pas obligé par Trump de le faire et ils avaient envie de le faire avant qu'il leur en parle mais le fait qu'il ai appelé à le faire les a fait se sentir légitime.

16 katsuhiro - iPhone

05/06/2021 à 10h48 :

@AlexLeGeek - iPhone
On peut pas mettre sur le même plan des décisions politiques/ militaires de bush ou Obama et les déclarations complotistes de trump. Et d’ailleurs trump n’est pas banni de Facebook pour ses décisions politiques plus ou moins controversées( la Corée, le Mexique, la guerre économique avec le reste du monde, etc...) trump a sciemment raconté de la merde avant et après les élections.. on peut effectivement se dire que des électeurs ont leur libre arbitre mais leur motivation était plus globale: contre les democrates, les médias, le « deep state », les ecolos qui veulent leur voler leur steak leur suv et la télé...ils ont été galvanisés pendant 4 ans on leur a dit que les communistes allaient leur voler leur drapeau leur religion leur pays....l’Amérique c’est un autre monde

15 morzyloeuil - iPhone

05/06/2021 à 10h48 :

Donald a déjà sorti ses comptes secondaires depuis un moment 😶‍🌫️

14 AlexLeGeek - iPhone

05/06/2021 à 01h53 :

@Matzy - iPhone premium
On peut estimer mes propos excessifs, comme on peut coller des étiquettes à tous les gens dont la parole est similaire. Il n'empêche que je me permets simplement de défendre un droit fondamental (et qui accessoirement est censé être universel) qui devrait pouvoir s'appliquer pour tout le monde et pas uniquement en faveur de ceux qui cochent certaines cases et pas d'autres.

Quant aux critiques énoncées à l'encontre de Donald Trump que j'ai pu lire plus haut, je peux en partie les comprendre (bien que dans le cas de l'incident de "l'invasion" du Capitole, je trouve un peu dévalorisant pour les énergumènes étant passés à l'acte de nier totalement leur libre-arbitre en mettant tout sur le dos de Trump - à l'instar des "influenceurs" qui à mon sens ne sont pas responsables des actes potentiellement répréhensibles d'une partie de leur communauté). Pour autant, je m'interroge tout de même que l'on se focalise sur les casseroles de Trump, là où ses prédécesseurs n'en manquaient pas non plus, y compris avec des conséquences très graves (Bush et Obama pour ne citer qu'eux sur le plan militaire, prix Nobel de la paix ou pas d'ailleurs, alors que Trump, aussi offensif soit-il sur les réseaux sociaux, a plutôt eu tendance à rappeler des troupes de certaines zones de conflits, a rencontré le président nord-coréen dans le cadre d'un événement historique à l'échelle des États-Unis, et a conclu des accords de paix au Moyen-Orient il n'y a pas si longtemps que ça). Au passage, je me permets de réagir sur l'argument de "l'américanisation" qui selon moi est un contre-sens, tant les fers de lance de la puissance américaine sont justement hostiles à l'ancien locataire de la Maison Blanche dans leur immense majorité (la plupart des célébrités dont l'influence sur le plan artistique ou culturel n'est plus à prouver, de nombreuses grandes entreprises qui détiennent un pouvoir énorme et des capitaux démentiels, sans citer une pléthore d'intellectuels et autres penseurs faisant étalage de leur prétendu progressisme à outrance). Donc paradoxalement, ce phénomène concerne plutôt les opposants à Donald Trump et non ses soutiens, même si je concède que son élection ait ravivé mon intérêt pour ce pays, pour lequel j'ai rarement éprouvé de la sympathie auparavant (et même une profonde indifférence par moments).

Enfin bref, je suis ouvert au débat sur le sujet, si tant est que l'on puisse avoir des discussions constructives et s'éloigner des caricatures habituelles de tel ou tel camp 👍

13 Teddy Smith - iPhone

04/06/2021 à 23h26 :

@El Salonio - iPhone premium
Tape entre autre "Trump Fake news" et t’auras une idée du niveau de vice de ce "président"

12 El Salonio - iPhone premium

04/06/2021 à 23h13 :

@Teddy Smith - iPhone
A quand pour toi?

11 Gurvan - iPhone premium

04/06/2021 à 22h51 :

@AlexLeGeek - iPhone
😳 Heu… parce que le pithécanTrump pratiquait la ‘’liberté d’expression’’ ?… ^^

10 kamida - iPhone

04/06/2021 à 22h23 :

@Wormhole02 - iPhone
Un commentaire de quelqu’un d’intelligent ! Au mon dieu que ça pique les yeux tellement c’est rare de nos jours !!! Un seul mot : merci ! (ps : non ce n’est pas du sarcasme, loin de là)

9 Matzy - iPhone premium

04/06/2021 à 21h32 :

@AlexLeGeek - iPhone
Elle a bon dos la liberté d’expression.

8 Wormhole02 - iPhone

04/06/2021 à 21h29 :

On ne peut plus rien dire, gnagnagna, les gauchiasses gnagnagna, collabo gnagnagna…
Certains feraient bien de relire la déclaration des droits de l’homme de 1789 :
« Art. 10. Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »
Notez le « pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public ». Les limites de la liberté d’expression ne sont pas nouvelles.
Dans l’exemple de Trump (qui est américain, et je le sais, la définition de la liberté d’expression est beaucoup plus laxiste qu’en France), par ses déclarations, Trump a créé un trouble à l’ordre public qui s’est soldé par l’envahissement du Capitole, et la pression sur des élus. C’est assez étonnant que cela choque des français : mais l’américanisation de notre culture politique est ici patente.

7 AlexLeGeek - iPhone

04/06/2021 à 21h12 :

Tous ceux qui encouragent la censure aujourd'hui ne valent pas mieux que les collabos de l'époque... enfin bref, avec de telles mentalités, la liberté d'expression peut trembler 🤔

6 Steven Teurtrie - iPhone

04/06/2021 à 21h10 :

Perso j’aime pas le gars mais de la a bannir sa parole publique est vraiment stupide….

5 katsuhiro - iPhone

04/06/2021 à 21h00 :

@hero974 - iPhone premium
Toi, je suis pas loin de cerner tes opinions politiques.......dont on va pas parler ici parce que c’est pas le sujet

4 Texia Slater - iPhone premium

04/06/2021 à 20h19 :

J’mets bas les AirPods Pro

3 Teddy Smith - iPhone

04/06/2021 à 20h11 :

Quand tu fait et que tu dit que de la mairde faut pas T’étonner que ça te revienne à la figure

2 Jay Do - iPhone

04/06/2021 à 20h00 :

Ça intéresse qui ?????????

1 hero974 - iPhone premium

04/06/2021 à 19h41 :

La dictature de la bonne pensée des gauchiasses

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.