Jacques Attali s’inquiète du rachat de Twitter par Elon Musk

elon musk iconC’est certainement le rachat de l’année, voire des dix dernières années. Pour quelque 44 milliards de dollars, Elon Musk est en passe de s’offrir Twitter, l’un des plus grands réseaux social du monde avec pour objectif de lui rendre sa liberté d’expression d’autrefois. En attendant la finalisation de la transaction, beaucoup s’inquiètent de l’avenir de la plateforme, quand d’autres imaginent des scénarios plus politiques en faisant des procès d’intention à Musk. C’est le cas de Jacques Attali sur son blog personnel.

Un coup des Républicains ?

Dans un nouvel article sobrement nommé « Twitter, et après ? », celui qui a été officiellement conseillé spécial de François Mitterrand, lui permettant de se saisir de tous les dossiers qu’il jugeait important, mais aussi conseillé économique ponctuel de tous les présidents suivants jusqu’à Emmanuel Macron, analyse ou plutôt envisage les répercussions du rachat de l’oiseau bleu. Pour lui, c’est pas un acte de foi pour rendre sa parole au service, mais plutôt un coup du camp des Républicains américains qui préparent le retour de Donald Trump.

Plus encore, bien des gens, et pas seulement parmi les dirigeants démocrates, voient la main des Républicains derrière cette transaction, qui serait avant tout une manœuvre de politique intérieure américaine, pour mettre ce très grand média planétaire au service des Républicains et de Donald Trump.

twitter jacques attali

Pour propager des fake news ?

Attali, qui se prête ici au jeu du complotisme qu’il dénonce souvent a raison, estime que le patron de Tesla est guidé par des ambitions politiques et que l’acquisition pourrait avoir des conséquences graves pour la démocratie. L’ancien militant du Parti socialiste n’est évidement pas en phase avec les idées de Donald Trump qui prône le protectionnisme, et échafaude une théorie concernant le futur de Twitter.

Mais Musk veut aller beaucoup plus loin dans le droit à crier sa haine, à mentir, à propager des fausses nouvelles. Sans aucune vérification du vrai.

Pour accréditer sa thèse, Attali rappelle que 26 associations activistes anglo-saxonnes « très puissantes » se sont alliées pour dénoncer le rachat et demander aux annonceurs de ne plus utiliser Twitter comme support pour leurs publicités. La raison avancée étant que leur image serait écornée en raison de leur diffusion aux côtés de fausses informations. Chacun semble ici prêcher pour sa paroisse, Musk dénonçant des associations financées par des politiques milliardaires comme Soros, Clinton, Clinton etc.

Pourtant, la France est régulièrement citée comme l’un des champions de la censure sur Twitter. C’était le cas en 2014, et le dernier décompte en 2021 plaçait toujours la France dans le top 5 des pays qui demandaient le plus de suppression aux équipes de modération.

Twitter payant pour tous ?

Vient ensuite le modèle économique. Pour Jacques Attali, Twitter va devenir payant. Le grand média universel qu’il décrit cessera d’exister et il faudra payer pour s’y informer et pour informer. C’est en partie juste, puisque Elon Musk lui-même a expliqué vouloir rendre la plateforme enfin profitable en faisant payer les entreprises qui l’utilisent. Mais pas les utilisateurs particuliers. Depuis sa création, Twitter n’a jamais produit le moindre bénéfice.

De fait, il est clair que Twitter, sous le règne de Musk cessera d’être le grand média gratuit et universel qu’il est aujourd’hui pour devenir un média commercial, où beaucoup devront payer pour avoir le droit de s’y informer et celui d’y écrire.

Si Twitter est effectivement gratuit, il est en revanche actuellement loin d’être universel. Des comptes sont bannis arbitrairement, des messages sont parfois supprimés sans explication et la portée est également sujette à discussion selon les cas. Elon Musk souhaite mettre tout le monde sur un pied d’égalité, en développant des algorithmes capables de bloquer les robots et le spam, mais en l’aidant tout le monde s’exprimer, même si on imagine déjà le casse-tête quant aux propos hors-la-loi dans tel ou tel pays.

Comment contrebalancer le rachat de Twitter ?

Pour M Attali, cette main-mise sur Twitter pourrait avoir un impact planétaire et l’ancien conseillé énumère quelques cas effrayants selon lui comme le retour de Trump au pouvoir.

Mais heureusement, celui qui accompagne la France depuis 40 ans en matière économique (dont chacun jugera l’état actuel), a des solutions. En premier lieu, le DSA (Digital Services Act) qui doit permettre de réguler les plateformes en ligne. Thierry Breton, l’actuel commissaire européen, avait d’ailleurs fait mention du DSA au lendemain de l’annonce du rachat en appelant Musk à le respecter. Mais comme l’explique Attali, encore faut-il mettre en place les moyens nécessaires.

L'autre possibilité consiste à créer un réseau social européen concurrent. Mais là encore, on a du mal à y croire. Et quand bien même une société du Vieux Continent parviendrait à lancer un service d’une telle envergure, l’adoption prendrait des années.

Enfin, sans surprise, l’économiste termine en appelant à une gouvernance mondiale pour résoudre ce genre de question, un projet qu’il pousse depuis des dizaines d’années avec la mondialisation heureuse. Certainement une référence au fameux « nouvel ordre mondial » évoqué par une partie des plus grands de ce monde pour centraliser une partie des décisions.

Plus généralement, l’Europe devrait devenir le fer de lance d’une bataille conduisant à mettre en place une gouvernance mondiale permettant de sortir de cette situation folle où une personne peut aisément trouver plus de 40 milliards pour jouer avec la démocratie, (et cela ne fait que commencer !) ; alors que personne ne peut trouver la même somme pour vacciner la planète contre des maladies contagieuses, lancer un grand programme de protection des océans, planter les dizaines de milliards d’arbres qui absorberaient le CO2 émis, ou tant d’autres problèmes, qui ne peuvent être que traités que mondialement.

Pensez-vous comme lui que Twitter va devenir un endroit infréquentable ?

La rédaction vous conseille

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

15 Tom670 - iPhone

10/05/2022 à 21h08 :

Moi c’est attali qui me fait peur

14 Wormhole02 - iPhone

09/05/2022 à 13h17 :

@Hugo - iPhone
Quelle censure ? Quels propos n’ont-ils pas le droit de dire ?

13 Hugo - iPhone

09/05/2022 à 08h39 :

@Wormhole02 - iPhone :
Sauf qu’Attali ne défend pas la souveraineté française mais européenne voire mondiale. Musk est peut-être ultra-libéral mais il veut stopper la censure sur Twitter qui touche principalement les républicains. Une remise en équilibre en quelque sorte. En france, si on veut de la souveraineté il faut sortir une plateforme et bloquer les autres comme c’est le cas en Russie ou en Chine.

12 Totomontana - iPhone

09/05/2022 à 07h49 :

Jaque a dit à peur de quelque chose oui oui vivement le rachat par musk

11 AlexLeGeek - iPhone

08/05/2022 à 23h12 :

@Temudjin - iPhone
Et sa fameuse homélie avec 😏

10 Temudjin - iPhone

08/05/2022 à 20h47 :

Ce fameux Attali qui s’est fait explosé par Zemmour il y a quelques années

9 Lord Redemptor - iPhone

08/05/2022 à 20h19 :

Bizarrement dès que ce n’est pas dans le camp du « bien » la liberté d’expression n’est pas si positive que ça 🙂
Ça ne posait pourtant aucun problème la censure politique par les démocrates 🤔
Enfin bon venant de monsieur Attali 😅

8 Wormhole02 - iPhone

08/05/2022 à 19h24 :

Article au ton assez étonnant…
Historiquement, la -liberté d’expression n’a jamais eu la même signification en Europe et en Amérique.
Aux États-Unis, on a toujours pensé que la liberté d’expression devait être totale.
Si on prend l’exemple français, dès la déclaration des droits de l’homme et du citoyen (DDHC), on indique clairement que la liberté d’expression a des limites : « tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi. » Ces limites se basent également sur la DDHC, article 4 : « la liberté consiste à pouvoir tout ce qui ne nuit pas à autrui. »
Cela n’est donc pas un phénomène récent !
On a vraiment l’impression d’un article où l’auteur a utilisé l’effet « homme de paille » (associer quelqu’un que personne n’aime afin de rassembler les gens avec soi) : A titre personnel, je n’apprécie pas M. Attali, et je suis loin de ses idées, mais en lisant l’article, c’est le ressenti que j’en ai eu.
Beaucoup se plaignent de l’impérialisme américain sur iPhone soft (mais on achète Apple…). Beaucoup n’aiment pas Attali (chantre de l’ultra libéralisme).
Mais ici, Attali, pour le coup, défend l’inverse.
Ceux qui l’attaque, êtes-vous pour ou contre l’ultra libéralisme ?
Si vous êtes pour, alors vous soutenez ses idées mais pas celles-ci.
Si vous êtes contre, vous ne le soutenez pas : par contre, vous devriez être d’accord dans ce cas !
Car le libéralisme du Twitter de Musk, c’est l’ultra libéralisme et par conséquent, c’est une perte de souveraineté française que vous soutenez : vous acceptez que des lois américaines (sur la liberté d’expression) soient supérieures aux lois françaises… Des lois sur lesquelles vous n’avez aucun pouvoir (puisque vous ne votez pas aux États-Unis).
Soit.

7 Ghu - iPhone

08/05/2022 à 13h21 :

Si Attali s’inquiète ça veut dire que ce rachat est une bonne chose pour les peuples.

6 El Salonio - iPhone

08/05/2022 à 12h51 :

@Corel - iPhone
Très très loin d’être toujours le cas…

5 Corel - iPhone

08/05/2022 à 12h45 :

Ce que j’aime ici, c’est la propreté et le respect de la déontologie dans vos articles. J’ai l’impression que vous la respectez plus que la plupart des journaux nationaux.

4 Vinny1678 - iPhone

08/05/2022 à 11h38 :

Intéressant de voir qu’on censure de plus en plus en Europe dès qu’un peu de liberté s’exprime, potentiellement.
Après, qu’on applique la législation en cours, ce n’est pas ce qui manque en France …
Si ça sort du cadre, on recadre.
Mais qu’Attali vienne nous dire ce qu’on a (encore) le droit de faire, non merci, pas lui !!!

3 Dolly Praners - iPhone premium

08/05/2022 à 10h52 :

@jmarc91 - iPhone

Y’a une différence entre liberté d’expression et haine après, faudra y faire attention.

2 jmarc91 - iPhone

08/05/2022 à 10h45 :

La liberté d expression et la vérité fait peur lol

1 bootexe - iPhone

08/05/2022 à 10h39 :

Ca va ca fait un équilibre tout les réseaux sociaux ne peuvent pas être détenus que par des démocrates californiens

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.