Apple et Google accusés de pratiques néfastes sur la publicité en ligne

apple black iconeNouvelle affaire qui touche Apple et Google aux États-Unis, alors que la distribution des applications et les différentes règles des stores font toujours des polémiques, cette fois-ci les deux géants californiens se font attaquer sur quelque chose d'assez inhabituel... La publicité en ligne !

Des sénateurs américains s'inquiètent des pratiques utilisées

Selon un récent article du Wall Street Journal, quatre sénateurs américains viennent d'envoyer un courrier aujourd'hui à Lina Khan, la présidente de la Federal Trade Commission (FTC). Dans cette lettre, on retrouve une certaine inquiétude quant aux pratiques jugées néfastes qu'utilisent Apple et Google sur les publicités qu'on peut apercevoir quotidiennement sur internet et dans les applications de nos smartphones et tablettes.

En effet, les deux entreprises sont clairement accusées d'intégrer des identifiants de suivi spécifiques à la publicité en plein cœur de leur système d'exploitation mobile.
Ce comportement a été dénoncé par les sénateurs démocrates Ron Wyden, Elizabeth Warren, Cory Booker et Sara Jacobs.

google et apple

Le problème s'appelle IDFA, il s'agit d'un identifiant unique apparu en 2012 chez Apple et que possède chaque utilisateur sans le savoir. Cet identifiant crée une sorte de profil qui permet d'en apprendre plus sur vos centres d'intérêts, ce que vous projetez d'acheter... Toutefois, l’IDFA est un processus entièrement anonyme, toutes les informations collectées ne seront jamais associées à votre nom, prénom, âge, ni même votre adresse postale.
L'IDFA a toujours été un compromis qui tolère aux annonceurs de traquer un utilisateur sans aller trop loin.

Des efforts ont été constatés chez Apple dès le lancement de la mise à jour iOS 14.5, la firme de Cupertino a proposé aux utilisateurs de bloquer l'accès à leur identifiant IDFA en fonction des applications, il s'agit en réalité de l'anti-suivi publicitaire, la fameuse pop-up qui vous demande si vous acceptez d'être suivi.

Une démarche qui ne serait pas suffisante, car les sénateurs expliquent :

Jusqu'à récemment, Apple a activé cet identifiant de suivi par défaut et a exigé que les consommateurs fouillent dans les paramètres téléphoniques confus pour le désactiver, ces identifiants ont alimenté le marché non réglementé des courtiers en données.

Comme vous le savez, Apple est l'une des rares entreprises à être extrêmement vigilante quant au respect de notre vie privée et aux informations personnelles qui nous concernent. L'entreprise a multiplié les spots publicitaires pour mettre en avant ses différentes décisions et engagements envers la confidentialité dans son écosystème.

Même si Apple est clairement plus avancée que Google sur ce terrain, il se pourrait que la firme de Cupertino soit forcée d'aller plus loin si Lina Khan venait à sévir davantage et obliger Apple à serrer encore plus la vis en ce qui concerne la surveillance dans le domaine de la publicité en ligne.

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

1 Bruno de Malaisie - iPhone premium

25/06/2022 à 06h06 :

“L'IDFA a toujours été un compromis qui tolère aux annonceurs de traquer un utilisateur sans aller trop loin.”
Traquer sans aller trop loin? Intéressant concept!
Définition de “trop loin”

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.