Les sms d'Elon Musk avec Jack Dorsey et Parag Agrawal dévoilent des négociations difficiles

elon musk iconUne partie des messages privés d'Elon Musk a été rendue publique dans le cadre de son procès en cours avec Twitter. Ces messages, révélés jeudi dans un document judiciaire, apportent un nouvel éclairage sur les négociations menées en coulisses par le fantasque patron avec les dirigeants de Twitter, ainsi que sur les discussions avec l'ancien PDG Jack Dorsey, et sur la façon dont les discussions avec le PDG Parag Agrawal ont rapidement tourné court.

Jack Dorsey a tout fait pour avoir Elon Musk

Les messages montrent notamment le moment où Musk dit à Agrawal qu'il veut acquérir Twitter et le rendre privé, plutôt que de rejoindre le conseil d'administration. Agrawal confronte Musk au sujet d'un tweet du 9 avril dans lequel il se demande si "Twitter est en train de mourir".

Agrawal écrit à Musk :

Vous êtes libre de tweeter "Twitter est-il en train de mourir ?" ou n'importe quoi d'autre sur Twitter - mais il est de ma responsabilité de vous dire que cela ne m'aide pas à améliorer Twitter dans le contexte actuel. La prochaine fois que nous nous parlerons, j'aimerais que vous me donniez votre point de vue sur le niveau de distraction interne actuel et sur la façon dont il nuit à notre capacité à travailler. J'espère que l'AMA aidera les gens à vous connaître, à comprendre pourquoi vous croyez en Twitter et à vous faire confiance - et j'aimerais que l'entreprise parvienne à être plus résiliente et à ne pas se laisser distraire, mais nous n'en sommes pas là pour le moment.

Musk a répondu sèchement moins d'une minute plus tard :

Qu'avez-vous fait cette semaine ? Je ne vais pas rejoindre le conseil d'administration. C'est une perte de temps. Je vais faire une offre pour rendre Twitter privé.

Bret Taylor, président du conseil d'administration de Twitter, a repris la conversation avec Musk quelques minutes plus tard. "Réparer Twitter en discutant avec Parag ne fonctionnera pas", dit Musk à Taylor. "Une action drastique est nécessaire. C'est difficile à faire en tant qu'entreprise publique, car purger les faux utilisateurs fera paraître les chiffres terribles, donc la restructuration doit être faite en tant qu'entreprise privée. C'est aussi l'avis de Jack."

elon musk twitter

Les messages donnent également un aperçu de la relation entre Dorsey et Musk. Le créateur de Twitter a déclaré publiquement qu'"Elon est la solution singulière en laquelle j'ai confiance", mais n'a pas fait de commentaire public depuis le début du procès pour tenter de faire machine arrière sur l'acquisition.

Mais dans les messages récemment publiés, il est clair que Dorsey souhaitait que Musk joue un rôle actif au sein de Twitter depuis un certain temps. Il lui a notamment demandé de rejoindre le conseil d'administration de Twitter bien avant que Musk n'acquière plus de 9% des actions de la société.

À l'époque de l'arrivée de l'investisseur activiste, j'ai fait tout mon possible pour vous faire entrer dans notre conseil d'administration et notre conseil a dit non. C'est à peu près à ce moment-là que j'ai décidé que je devais partir, aussi difficile que cela ait été pour moi. Je pense que la principale raison est que le conseil d'administration a une grande aversion pour le risque et qu'il a considéré que t'ajouter à son équipe représentait un risque supplémentaire, ce que j'ai trouvé complètement stupide et arriéré, mais je n'avais qu'une seule voix, 3 % de la société et pas d'actions à double classe. Difficile à mettre en place. Nous pouvons en discuter davantage.

Dorsey semblait faire référence à Elliott Management, l'investisseur activiste qui a tenté d'évincer Dorsey au début de 2020.

Cette conversation a eu lieu fin mars, après que Musk ait acquis une participation de plusieurs milliards de dollars dans Twitter, mais avant que sa participation ne soit rendue publique. Lui et Dorsey ont également discuté de la conviction du cofondateur de Twitter selon laquelle le réseau social "ne peut pas être une entreprise."

Dorsey a expliqué à Musk :

Je crois qu'il doit s'agir d'un protocole open source, financé par une sorte de fondation qui ne possède pas le protocole, mais le fait progresser. Un peu comme ce qu'a fait Signal. Il ne peut pas avoir de modèle publicitaire. Sinon, vous avez une surface que les gouvernements et les annonceurs vont essayer d'influencer et de contrôler. S'il y a une entité centralisée derrière, elle sera attaquée. Ce n'est pas un travail compliqué, il faut juste le faire correctement pour qu'il résiste à ce qui est arrivé à Twitter.

Musk répond que l'idée est "super intéressante" et que "cela vaut la peine à la fois d'essayer de faire évoluer Twitter dans une meilleure direction et de faire quelque chose de nouveau qui soit décentralisé, indépendante des gouvernements.

Le mois suivant, Dorsey a également tenté de jouer les médiateurs entre Musk et Agrawal, organisant à un moment donné un appel entre eux trois. "Vous et moi sommes tout à fait d'accord", dit Musk à Dorsey. "Parag avance juste beaucoup trop lentement et essaie de faire plaisir à des gens qui ne seront pas heureux quoi qu'il fasse". À partir de là, Dorsey a vite compris :

Au moins, il est devenu clair que vous ne pouvez pas travailler ensemble. C'était une clarification.

Voilà à peu près comment les choses se sont passés après l'annonce du rachat de Twitter pour 44 milliards.

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

Aucun commentaire pour le moment, lancez la discussion.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.