Epic et Match accusent Google de corruption des développeurs

google iphoneEpic Games et Match Group n'ont pas qu'Apple en ligne de mire. En effet, les deux sociétés américaines poursuivent également Google et viennent d'ajouter de nouveaux griefs contre le géant de la recherche. Dans une motion déposée vendredi auprès d'un tribunal fédéral du Northern District of California, les deux récents alliés accusent Google de payer les développeurs qui avaient les moyens et la capacité de créer des magasins d'applications Android concurrents.

Nouvelle violation du "Sherman Act"

Concrètement, Epic et Match pointent du doigt des accords comme le projet Hug. Cette initiative, appelée plus tard "Apps and Games Velocity Program", a vu Google dépenser des millions de dollars pour garder certains des développeurs les plus populaires d'Android sur le Play Store, selon une plainte déposée par Epic l'année dernière.

google header logo

"Certains de ces accords avaient pour but d'empêcher les développeurs de lancer des boutiques d'applications concurrentes, et ils l'ont fait", indique la plainte, ajoutant que Google a commis une violation "per se" du Sherman Act, la principale loi antitrust américaine. En vertu de cette dernière, les violations per se ne nécessitent pas qu'un plaignant démontre comment un certain comportement a affecté négativement le marché puisqu'il est généralement admis que de telles actions réduisent la concurrence (la fixation des prix, par exemple, entre dans cette catégorie). On retrouve les mêmes plaintes contre Apple.

Google a déclaré qu'il s'opposerait logiquement à la motion :

Epic et Match ajoutent des allégations plus inexactes à leurs poursuites défaillantes et nous sommes impatients de rétablir la vérité devant le tribunal.

Le programme sur lequel Epic et Match fondent leurs revendications incite simplement les développeurs à donner des avantages et un accès anticipé aux utilisateurs de Google Play lorsqu'ils publient un contenu nouveau ou mis à jour ; il n'empêche pas les développeurs de créer des magasins d'applications concurrents, comme ils le prétendent", d'après le concurrent d'Apple.

En fait, le programme est la preuve que Google Play est en concurrence équitable avec de nombreux rivaux pour les développeurs, qui ont un certain nombre de choix pour les systèmes d'exploitation et les magasins d'applications.

La motion intervient après qu'Epic et Match aient conclu des accords temporaires avec Google plus tôt cette année pour que leurs applications restent sur le Play Store pendant qu'ils résolvent leur litige. Dans une contre-attaque déposée par Google en juin, la société a accusé Match de tenter de ne "rien payer du tout" pour l'accès au Play Store. Les frais d'accès à la boutique de Google ont également suscité l'attention du ministère de la justice et d'un groupe de plus de trois douzaines d'États.

Décidément, les positions dominantes d'Apple et de Google génèrent de plus en plus de frustrations et d'attaques en justice... Rappelons d'ailleurs que Google aurait tenté de racheté Epic Games pour tenter de le faire taire.

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

Aucun commentaire pour le moment, lancez la discussion.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.