Les stores tiers auraient un impact limité sur les revenus de l'App Store

app store logo icon ios 11Depuis sa création, Apple préserve son App Store de la concurrence en empêchant les clients d'accéder à des stores tiers. Cette approche dans la distribution des applications n'est plus possible selon plusieurs régulateurs qui ont reçu une multitude de plaintes de développeurs et de grandes entreprises ces dernières années. Apple sait que sa stratégie s'essouffle et qu'un nouveau chapitre va devoir commencer, la prochaine étape pourrait être l'ouverture aux stores tiers !

Et si Apple ouvrait la porte aux stores tiers ?

Afin de se conformer à la loi sur les marchés numériques, qui prendra pleinement effet en 2024, Apple s'apprête à autoriser des magasins d'applications alternatifs pour l'iPhone et l'iPad dans l'Union européenne, selon un rapport publié cette semaine par Mark Gurman. Cette source bien renseignée qui s'est livrée au journaliste de Bloomberg a expliqué que cette modification majeure dans la politique d'Apple pourrait entrer en vigueur dès iOS 17. L'entreprise pourrait même mettre en avant cette nouveauté comme un argument pour promouvoir iOS 17, une mise à jour qui serait considérée comme étant "plus ouverte" !

À l'heure actuelle, Apple travaillerait à éviter les débordements et les abus en termes de confidentialité et de sécurité. L'entreprise a souvent mis en avant ces deux détails pour justifier son refus d'accepter les stores d'applications qui ne sont pas sous son contrôle.

app store alternatives iphone

Et les revenus dans tout ça ?

Si d'autres stores arrivent sur iOS et iPadOS, Apple perdra énormément de transactions où sa commission de 15 ou 30% ne pourra plus s'appliquer. Trois analystes de la bande d'investissement Morgan Stanley estiment qu'il y aura une perte financière pour Apple, mais certainement pas aussi importante que pourrait le craindre l'entreprise.

Les utilisateurs d'iPhone et d'iPad ont toujours été habitués à l'App Store, ils savent que c'est un endroit sécurisé où les chances de tomber sur une fausse application ou une pâle imitation sont très réduites. Les analystes assurent que beaucoup de "fidèles" de la marque à la pomme continueront à utiliser exclusivement l'App Store pour leurs achats d'applications.

Il est important de noter que les changements proposés à la loi sur les marchés numériques (DMA) sont motivés par les régulateurs et non par les consommateurs. Du point de vue du consommateur, nous voyons très peu de demande d'alternatives à l'App Store compte tenu de la sécurité inégalée, de la facilité d'utilisation (centralisation) et de la fiabilité fournies par l'App Store. Selon notre enquête sur les smartphones de l'automne 2022, moins de 30 % des propriétaires d'iPhone sont extrêmement susceptibles d'acheter une application mobile directement à partir d'un site Web de développeur par rapport à l'App Store.

De plus, si Apple prépare bien l’apparition des stores alternatifs, il est crédible que la firme de Cupertino continue de toucher une petite commission sur les transactions effectuées sur les boutiques d'apps concurrentes. Bien sûr, nous ne serons pas sur une commission élevée de 30%, mais plus sur une commission entre 3 et 7%, tout dépend ce qu'arrivera à négocier Apple au moment venu.

Les analystes ont calculé que, dans l'improbable scénario du pire, si Apple perdait d'une manière ou d'une autre tous les revenus de l'App Store en Europe en raison de la concurrence des magasins d'applications tiers, cela n'aurait qu'un impact négatif de 4% sur les revenus des services d'Apple et de 1% sur les revenus globaux de l'entreprise.

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

Aucun commentaire pour le moment, lancez la discussion.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.